L'UDB pour le maintien des APL

-- Communiqués --

Communiqué de presse de Communiqués
Porte-parole:

Publié le 28/07/17 18:30 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

 

L'Union démocratique bretonne se déclare opposée à la baisse prévue des Aides Personnalisées au Logement. Si la somme de 5 euros par mois peut sembler faible à première vue, elle n'est pas neutre pour les bénéficiaires des APL, dont beaucoup sont déjà dans une situation de précarité. En plus de creuser les inégalités sociales, cette baisse des APL risque aussi d'exacerber les inégalités territoriales. Les familles habitant dans les grandes villes ont en effet en moyenne moins besoin des APL que les familles habitant à la campagne ou dans des villes éloignées des établissements de formation : les étudiants dont la famille n'habite pas dans une ville universitaire sont contraints de louer un logement pour la durée de leurs études, et doivent effectuer des trajets plus fréquents. Rogner leurs APL revient à restreindre leur droit effectif à suivre des études supérieures. Nouvel handicap pour les habitants des "périphéries" qui subissent déjà le désengagement du service public !

Si la question de l'impact supposé des aides au logement sur le prix des loyers est un vrai sujet qui doit être traité avec rigueur, elle ne doit pas servir de prétexte au gouvernement Macron-Philippe pour réaliser des coupes budgétaires au rabot au détriment des ménages aux revenus les plus faibles.

En tout état de cause le choix d'économiser de l'argent sur le dos des étudiants et des personnes en situation de précarité est un bien mauvais signal envoyé par le nouveau gouvernement, à l'heure où la réforme prévue de l'ISF risque de réduire la contribution des plus riches au budget de l'Etat.

Voir aussi :
mailbox imprimer
Agence de relations de presse

Vos commentaires :

Didier Lebars
Vendredi 28 juillet 2017

L'UDB pourrait aussi expliquer sa vision du financement des APLs. Décentralisation et impôts au niveau Bretagne ou trésorerie à Bercy ?

Loïc. L
Vendredi 28 juillet 2017

À mon avis il y a une erreur sur le montant de 5e.

Sinon je partage votre analyse.

Cependant, afin d'aller plus loin sur ce sujet, que proposez vous pour améliorer la situation des étudiants ? particulièrement pour ce qui concerne la Bretagne puisque vous êtes un parti qui vise sa défense.

Ma proposition est la suivante:

Aménagement de "villages" étudiants dans les villes environnantes des lieux universitaires, c'est à dire des chalets en bois par exemple; il s'en fait de très bien de nos jours, à un coût raisonnable.

De prime abord, les avantages seraient:

1- L'aménagement du territoire breton , qui apporterait un plus en certains endroits (valable aussi pour tout le territoire français). Aménagement qui en plus correspond parfaitement à l'existant, c'est à dire les fameux hameaux bretons

2- La mise en place de transports en commun, bus, entre la ville/village et les universités; transports qui bénéficieraient aussi aux non étudiants, ces derniers participant ainsi à la viabilité du système

3- Des chalets fabriqués en Bretagne, participant directement à l'économie nationale et de plus écologiques. Et l'aménagement se faisant par des entreprises bretonnes

4- cela en majorité pour des bretons, sans exclure les habitants d'autres beaux et moins beaux lieux

Cas d'application: Herbignac / Saint-Nazaire, Notre dame des landes / Nantes :-) ;-), Notre Dame des Landes / Saint Nazaire ;-) ;-)

Merci de prendre en compte cette proposition et tout commentaire à ce sujet sera le bienvenu.

Cdt.

A galon, ha bevet Breizh.

Loïc. L
Vendredi 28 juillet 2017

À mon avis il y a une erreur sur le montant de 5e.

Sinon je partage votre analyse.

Cependant, afin d'aller plus loin sur ce sujet, que proposez vous pour améliorer la situation des étudiants ? particulièrement pour ce qui concerne la Bretagne puisque vous êtes un parti qui vise sa défense.

Ma proposition est la suivante:

Aménagement de "villages" étudiants dans les villes environnantes des lieux universitaires, c'est à dire des chalets en bois par exemple; il s'en fait de très bien de nos jours, à un coût raisonnable.

De prime abord, les avantages seraient:

1- L'aménagement du territoire breton , qui apporterait un plus en certains endroits (valable aussi pour tout le territoire français). Aménagement qui en plus correspond parfaitement à l'existant, c'est à dire les fameux hameaux bretons

2- La mise en place de transports en commun, bus, entre la ville/village et les universités; transports qui bénéficieraient aussi aux non étudiants, ces derniers participant ainsi à la viabilité du système

3- Des chalets fabriqués en Bretagne, participant directement à l'économie nationale et de plus écologiques. Et l'aménagement se faisant par des entreprises bretonnes

4- cela en majorité pour des bretons, sans exclure les habitants d'autres beaux et moins beaux lieux

Cas d'application: Herbignac / Saint-Nazaire, Notre dame des landes / Nantes :-) ;-), Notre Dame des Landes / Saint Nazaire ;-) ;-)

Merci de prendre en compte cette proposition et tout commentaire à ce sujet sera le bienvenu.

Cdt.

A galon, ha bevet Breizh.

yan
Lundi 31 juillet 2017

Da Loic : on voit à quel point manque un mouvement de jeunes comme Dazont, inventif, pragmatique, alternatif.

Et si on relançait le projet d'Université en Kreiz-Breizh ? Tiens, à Kerampuilh ! Au moins ça servirait à quelque chose (il y 15 ans tout devait se faire à Kerampuilh, aujourd'hui : netra, le bâtiment est toujours délabré, les vitres cassées... tandis que des milliers de festivaliers dépensent leur moneiz pour payer des stars internationales).

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 8 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.