L'indépendance de la Catalogne dans les mains d'un seul homme
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 3/12/03 12:51 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Les dernières élections en Catalogne ont amené une majorité de députés indépendantistes divisés selon une ligne gauche droite. Le petit parti de la gauche indépendantiste (ERC) se retrouve ainsi l'arbitre entre les deux gagnants: le Parti nationaliste Convergence et le parti socialiste de Catalogne. Jordi Pujol, le president sortant propose une coalition de Convergence et du ERC. Ce que va faire ERC n'est pas certain et les negociations secrètes battent leur plein y compris a Madrid. Une déclaration récente de Carod Rivera du ERC dans le journal El Pais indiquerait que ERC refuserait de renter dans une coalition en espérant une victoire de son parti et l'indépendance de la Calalogne en 2007. Pour l'instant Carod Rivera propose une réforme du statut d'autonomie et un plus grand contrôle de la fiscalité. La composition du nouveau gouvernement de la generalitat sera connue la semaine prochaine.

D'autre part le candidat a la présidence de la Catalogne Artur Mas (Convergence) s'est rendu au Pays Basque pour former une solide opposition au projet de Madrid de criminaliser les referendum sur la souveraineté en perspectives en Catalogne comme au Pays Basque.

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.