Jean-Yves Le Drian a appelé à la fin des contrats de projets Etat-Région.
Communiqué de presse de Conseil Regional de Bretagne

Publié le 2/04/07 9:53 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Jean-Yves Le Drian : « Contrat de projets breton : unanimité mais nécessité de revoir la philosophie des contrats Etat-Région »

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

(Rennes, le 29 mars 2007 – 16h00) « La philosophie qui inspire les contrats de projets est caduque » déclarait ce jour Jean-Yves Le Drian devant les élus régionaux bretons. Fort d’une unanimité du Conseil régional de Bretagne sur le contrat de projets 2007-2013, le Président Jean-Yves Le Drian a appelé ce jour à la fin des contrats de projets Etat-Région.

Jean-Yves Le Drian, président du Conseil régional de Bretagne, présentait aujourd’hui devant l’assemblée régionale la version définitive du contrat de projets qui lie l’Etat et la Région pour les années 2007 à 2013. Fait rare, ce contrat de projets a été adopté à l’unanimité des groupes politiques du Conseil régional de Bretagne.

Lors de son intervention d’introduction, Jean-Yves Le Drian a rappelé la difficulté de la discussion avec le représentant de l’Etat en Région : « le mandat de négociation politique et financière du Préfet de Région était figé ». Mais pour le Président de la Région, « la volonté unanime des élus régionaux a permis d’obtenir une enveloppe significative affectée à la Bretagne : 594 M€ ». Ce contrat permet la mobilisation pour les 7 années à venir de 1,4 milliard d’euros, en y intégrant les participations européennes, régionales et infrarégionales.

Pour le président de la Région Bretagne, « la philosophie, qui inspirait jusqu’à présent les contrats, est caduque ». Si, pour plusieurs générations de contrats de plan, la méthode a permis de mobiliser l’Etat, les Régions et les Collectivités sur des projets prioritaires, l’élu breton rappelle aujourd’hui que « la complexité et l’enchevêtrement des compétences nécessitent une grande clarification qui passera inéluctablement par une régionalisation affirmée ». Le Président insiste pour : « que l’on sache qui fait quoi et avec quels moyens et on évitera les navettes incessantes et les négociations nocturnes ! ». Le Président du Conseil régional conclut en déclarant que : « Tout le monde y gagnera, avec l’efficacité et la démocratie en plus ! Je ne sais pas si ça doit s’appeler la nouvelle république ou la VIème république, mais ce serait sûrement la république moderne ».


mailbox
imprimer
logo
Créée en 1982, la Région est encore une jeune collectivité territoriale. Expression d'une décentralisation des pouvoirs de l'État vers des institutions plus proches des réalités du terrain, elle exerce des compétences dans de nombreux domaines de notre vie quotidienne.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.