Cliquer sur la photo pour l'agrandir, puis flèches clavier pour naviguer (7 photos)

Comme tous les ans à la date dominicale la plus proche du 28 juillet, a eu lieu ce dimanche après-midi 29 juillet 2012, devant le Mémorial aux Bretons, en sortie de Saint-Aubin du Cormier direction Sens de Bretagne, la commémoration de la bataille franco-bretonne et européenne de Saint-Aubin du Cormier de 1488. Cette bataille très meurtrière où l'armée bretonne et alliée du Duc François II fut écrasée par l'armée française de Charles VIII sonna militairement le glas de l'indépendance de la Bretagne. L'annexion politique et administrative de la Bretagne par la France se fera quarante quatre ans plus tard sous le règne du roi français François Ier, en 1532.

Sous un ciel mi-ensoleillé mi-gris, très différent du ciel bleu au soleil écrasant du 28 juillet 1488, Loïc Camus, représentant l'association Koun Breizh, a fait lecture d'une page d'histoire, et de divers documents, ayant rapport à la bataille. Il a aussi posé la question du devenir de cette cérémonie de commémoration, sous entendant sans doute le peu de participants, bien que cette année des convives d'un mariage anglo-breton sur le terrain de Koad Sav Pell nous aient rejoins… Un ancien de Saint-Aubin du Cormier nous chuchote en aparté, que quand il était enfant, il se rappelle de messes et commémorations du 28 juillet qui rassemblaient plusieurs milliers de personnes… On reste songeur.

Suivirent une prise de parole de Michel Chauvin qui nous parla culture, et notamment de Xavier Grall et de Glenmor, éveilleurs de conscience bretonne, ainsi que de moi-même où j'ai brossé un portrait de la situation politique toujours inchangée en Bretagne, face à l'omniprésence d'une France toujours aussi jacobine et centralisée, si peu reconnaissante de nos droits bretons qu'elle continue de bafouer…

Lancés par Michel Chauvin, les airs bretons du « Kan Bale an ARB » puis du « Bro Gozh ma Zadou » sont repris en chœur par le public. En fin de commémoration, j'ai proposé aux participants de faire une promenade découverte de l'ancienne croix bretonne de 1932, un peu plus loin dans le bois d'Uzel. Là, de nombreuses explications historiques ont été données sur la bataille ainsi que sur le mouvement breton moderne, à un public attentif, tour à tour averti ou néophyte.

A la fin de cette commémoration du 524e anniversaire de la bataille, les participants furent invités à trois cents mètres de là pour une visite du parc de sculptures-mémorial Koad Sav Pell, en construction sur les lieux où se trouvaient les lignes bretonnes et alliées avant la bataille. Cette visite a aussi été l'occasion d'échanges et de rencontres fructueuses, pour l'avenir de notre travail collectif sur la mémoire et l'histoire de notre peuple.

Au fil des années cette commémoration perdure avec parfois peu de participants, aussi, trois associations bretonnes pourraient les prochaines années mettre en commun leurs idées et énergies afin de dynamiser cette commémoration, importante pour l'histoire de la Bretagne, d'une bataille qui fut aussi une page majeure, bien que malheureusement occultée, de l'histoire européenne…

JLLC

Cet article a fait l'objet de 2438 lectures.
mailbox imprimer