-- Cultures --

La passion de l'estampe, la collection de Denise Delouche au Musée de Vannes

Depuis le 7 juin dernier, on peut découvrir à Vannes, au Musée de la Cohue, à moins de 100 m de la cathédrale, une belle exposition d'estampes qui sera visible tout l'été puisqu'elle ne fermera ses portes que le mardi 30 septembre. Intitulée «la passion de l'estampe», cette exposition présente la collection personnelle de Denise Delouche.

Née à Rennes en 1935, Denise Delouche, professeure agrégée d'histoire-géographie à l'origine, est devenue en Bretagne une des meilleures spécialistes d'une nouvelle discipline apparue à l'Université : l'histoire de l'art. En Bretagne, à l'Université de Rennes 2, c'est le professeur André Mussat (1912-1989) qui en fut le grand pionnier, assisté par Denise Delouche qui lui succéda bientôt. Sa thèse de doctorat sue «les peintres de la Bretagne» (1975) a été véritablement un travail fondateur et, depuis trente ans, Denise Delouche a multiplié les travaux, articles et livres sur l'histoire de la peinture et les peintres de la Bretagne.

Ce que personne ne savait jusqu'ici, en dehors d'un cercle d'amis très proches, c'est que Denise Delouche était aussi une collectionneuse d'estampes passionnée et c'est à partir de sa très belle collection qu'a été préparée l'exposition actuellement présentée à Vannes.

La collection de Denise Delouche est le reflet, en estampe, de l'intérêt que la Bretagne a suscité chez les peintres du XIXe siècle : Eugène Deveria, Charles Fortin, Henri Merle... Un peu plus tard, le mouvement des Seiz Breur (les Sept Frères), fondé en 1925, concilie une recherche de modernité et le répertoire des thèmes et des formes traditionnels de Bretagne. Jeanne Malivel, René Creston, Pierre Abadie-Landel, Xavier de Langlais vont renouveler l'art de la gravure, notamment sur bois, et de l'illustration.

Deux artistes chers à Denise Delouche, Mathurin Méheut et Yvonne Jean-Haffen, puisent dans les paysages et les gestes du quotidien une inspiration renouvelée. Aux achats de pièces historiques vont succéder les œuvre d'artistes d'aujourd'hui, Pierre Gilles, Jean Urvoy, Jules Paressant. Plus proches encore, des œuvres récemment acquises de Deyrolle, Lapicque et Asse.

Le mercredi 10 septembre 2008, à 15 heures, une rencontre aura lieu au Musée de Vannes avec Denise Delouche.

Voir aussi :
©agence bretagne presse

mailbox imprimer