France Inter tient des propos racistes anti-bretons
Editorial de Philippe Argouarch

Publié le 7/12/12 19:08 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Lors de la chronique de Mr Morin sur France Inter dans l'émission On va tous y passer du jeudi 6 décembre, Mr Morin a tenu sous forme de plaisanteries grossières, des propos racistes contre les Bretons. Bien sûr, si les propos avaient été tenus contre la communauté musulmane ou juive, M. Morin aurait été remercié dans la foulée et renvoyé à ses pénates. Mais les Bretons sont de bons bourrins. Ils ne disent jamais rien. Un peu comme Bécassine : pas de bouche pour protester. Un peu comme les élus bretons à la langue de granite, le doigt sur la couture du pantalon.

Le salaire de M. Morin est payé par ceux qu'il insulte !

Les contribuables bretons payent la redevance audio-visuelle sans broncher. C'est même grâce à eux et aux autres "ploucs" des "provinces" que M. Morin a un salaire payé par RADIO FRANCE, un soi-disant "service public" mais qui sert surtout à l'État comme fabrique de citoyens franchouillards mono-culturés et standardisés. Le rire est ici utilisé à des fins très précises de destruction d'identités qui pouraient faire de l'ombre à la "grande culture française". Mais bon, ça fait un siècle que les Bretons payent pour leur propre colonisation via les médias parisiens ou leurs relais en province. Que ça soit pour l'éducation nationale ou pour les médias, les Bretons payent pour les armes et les outils utilisés pour la destruction de leur propre identité.

Salir

Seulement dix jours apès la Journée internationale contre la violence faite aux femmes et la révélation que 75 000 femmes sont violées chaque année en France, M. Morin a aussi insulté allègrement nos comapagnes avec des propos sexistes, dégradants et humiliants. Allant jusqu'a imaginer un viol collectif et public d'une "vierge bretonne" avec, cerise sur le gâteau, des actes de nécrophilie. Il ose même : "vierge que l’acheteur pourra consommer (comprenez violer) au son du biniou devant les habitants du village". Avoir associé le nom de Nolwenn Leroy avec ces fantasmes de malade mentale touche à une perversité que très peu d'auditeurs auraient imaginée. Il s'agissait de salir ce que la Bretagne a à offrir de plus beau en ce moment.

Mauvais goût et relent colonial Ya bon banania

L'auditeur qui nous a signalé ce summum du mauvais goût, qu'il faudra bien sûr ajouter aux perles rassemblées par Roger Faligot et André Bernicot, (*) nous déclare : "Au lieu d'une critique du fest-noz que j'aurais admise, nous avons eu droit a une attaque, que je qualifie de raciste, envers les Bretons. Qu'on ne vienne pas me dire : - mais c'était de l'humour, - il ne fallait pas le prendre au premier degré, ou autres sottises de ce genre. Mr Morin, en mal d'inspiration, a été dans la droite ligne de tous ces franchouillards parisiens condescendants qui, au fil des siècles, ont déversé leur racisme ordinaire à l'égard des Bretons" . On pourrait ajouter "et de tant d'autres peuples qui ont eu le malheur d'avoir été conquis ou d'avoir été colonisés par la France, le pays des Droits de l'Homme...mais surtout ceux de l'homme français."

Si cet attentat à la décence affecte l'image de la Bretagne et de son tourisme, c' est avant tout une atteinte à la dignité de citoyens français et européens.

Philippe Argouarch

(*) Ils ont des chapeaux ronds. Editions Coop Breizh.

Transcript :

Madame , monsieur , kenavo. Grand moment de fierté pour les Bretons, leur fest-noz reçoit ses lettres de noblesse de la part de l’UNESCO. Mais alors qu’est-ce qu’un fest-noz ? Nous allons le découvrir grâce à ce reportage dans un tout petit village du Finistère, le village de Beurk (gloussements). Il est cinq heures du matin et ici tout le village se prépare pour le fest-noz de ce soir. Les femmes du village se rasent pour la grande parade (gloussements) tout en donnant à leur bébé un biberon au cidre. Les hommes se préparent pour le concours de lancer de Bigoudènes dans la mer, sous le regard curieux des enfants qui observent en mangeant un sandwich à la mouette (gloussements). A noter qu’après le bal ce sera la vente aux enchères de la vierge la plus âgée du village (gloussements). Vierge que l’on prépare pour l’occasion selon la tradition locale en lui badigeonnant le corps au beurre salé (gloussements). Vierge que l’acheteur pourra consommer au son du biniou devant les habitants du village (gloussements). Cette année , manque de chance, la vierge la plus âgée , Soizig Pensec 93 ans (gloussements) est morte il y a deux jours avant les festivités, mais ce n’est pas grave, selon la coutume celte, on peut encore utiliser la vierge huit jours après sa mort (gloussements). Cette année la marraine du fest-noz sera Nolwenn Le Roy (gloussements). Nolwenn qui viendra chanter comme d’habitude habillée en manouche, accompagnée de ses farfadets et de ses lutins (gloussements). Bien sûr tout le monde croise les doigts pour que la météo ne vienne pas gâcher la fête traditionnelle, une apparition du soleil serait considérée comme un signe de malheur pour tout le village (gloussements).

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 7221 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 72 commentaires
Olivier Carre
2012-12-07 20:00:49
Bon, ce n'est pas nouveau que le racisme envers les minorités "nationales" est largement toléré sur le service public (l'alsacien nazi, le corse mafieu, le breton alcolo et/ou raciste ...) que cela soit France 2 ou Inter ...
Tant qu'il y aura des cons pour payer ...
On peut se foutre du niveau moyen de TF1 ou M6 mais on n'y trouve ce genre d' "humour"
(0) 
Paol Bras
2012-12-07 22:01:36
C'est le nouveau racisme, le seul encore autorisé légalement.
Il y a quelques années, c'est le "nègre" qui en aurait fait l'objet de la part de nos parisiens (synonyme de français, c'est la même chose).
Aujourd'hui, c'est le "plouc", méprisé, auquel on crache à la figure.
Merde à la France !
(0) 
Lomig AR FLOC\\\\\\\'H
2012-12-08 00:16:44
Hallucinant de bêtise.
Ils doivent s\\\\\\\'ennuyer sec à Paris pour sortir de tels propos...
Où veulent nous mener ces bobos ?
(0) 
eugène Le Tollec
2012-12-08 10:15:21
Avons nous des attitudes de soumission( un soumis courbent toujour l'échine devant son maitre ou son seigneur;
Nous les bretons avons toujours admis cet état de société (regardons la troisième république)
où quelque part fût décider que la Bretagne était une terre de réserve ,corvéable "à Mercy"(Armée, Marine,fonctionnaire de toute catégorie).
Notre seul problème est que nous n'avons jamais répliqué comme les corses (tant nous étions soucieux de l'ordre établi).
Nous le sommes encore, liés aux partis nationaux et cela perdure!
De toute façon au mot "plouc ",j" réponds avec un mot encore plus fort et grossier "Connard de Français",parce que là ,il y a une sacrée couche du premier au dernier con
(0) 
F. B.
2012-12-08 10:22:18
Attendez ce genre de chroniques, on l'a entendu à peu près pour toutes les régions...
Rire des clichés c'est rarement y adhérer justement...
Se sentir visé en permanence par contre ça tient au régionalisme pur et dur...
Donc on peut trouver ça drôle ou pas, mais halte au régionalisme forcené. J'aime ma région aussi mais il y a des choses qui m'échappent à ce niveau.
Et oui on ne retrouvera pas ça sur TF1 et M6 puisque france inter c'est le service public et que les deux dîtes chaînes de télévision n'oserait pas un tel humour de peur de perdre des spectateurs (et non pas pour une question de respect des bretons)...
(0) 
mikael JORD
2012-12-08 10:34:16
Edifiant!La perception Parisienne ou plutôt francaise sur les Bretons...Ils ont des chapeaux ronds,le livre de Roger Faligot et d'André Bernicot, va pouvoir sortir en de nouvelles éditions.Cet extrait de france-inter devrait étre diffusé en boucle sur toutes les pages face-book.Afin de poursuivre la décolonisation mentale de certains esprits de chez nous qui croient encore appartenir à la communauté francaise.En tout cas, cet extrait n'est pas une blague,il aurait été dit sur les juifs qu'il aurait déjà produit une plainte diplomatique totalement justifiée.
(0) 
Reun Allain
2012-12-08 11:02:32
Plusieurs radios parisiennes se sont mises sur le registre humour lourdingue depuis que la nouvelle cette reconnaissance de l’UNESCO est parvenue dans leurs rédactions. Ce qu’on entend dans cet enregistrement de France Inter rappelle le triste exploit de Jacky Berroyer aux grosses têtes de RTL il y a de ça plusieurs années. Europe1 ne pouvait être en reste et Jeudi dernier c’est un dénommé Jérôme Commandeur qui est allé de sa prose un peu avant 8 heures. Si vous avez l’occasion d’entendre ce genre d’humour (Anne Romanoff en fait partie de ces comiques qui ne font rire qu’eux) vous remarquerez que c’est généralement devant public commandé où les rires sont de politesse mais à la radio vous ne voyez pas le public. Il n’y en a pas, mais vous entendez les rires. Réécoutez l’enregistrement !
Ce sont des rires enregistrés qui ne sont même pas postsynchronisés et quand ils surviennent c’est à contre emploi. C’est un peu comme la blague ratée et ceux qui l’écoutent de poser la question : « c’était quand qu’il fallait rire ? ». Ici ils sont tellement sûrs que c’est raté d’avance que les rires enregistrés sont là pour dire aux auditeurs quand il fallait rire mais peut-on rire de tout ?
Dans le cas présent une reconnaissance au patrimoine immatériel de l’UNESCO est utile dans la mesure ceci protège ce patrimoine du risque de disparition. Lorsqu’il s’agit d’objets, de monuments, d’espèces vivantes, les moyens de protection sont relativement facile à imaginer, c’est par la contrainte physique avec des barrières, des gardes, des actions de restauration, d’entretien, etc … qu’on peut se défendre à la fois des dégradations naturelles et celles entrainées par l’action de l’homme.
Quand on est dans l’immatériel la chose devient plus délicate et le principal danger est la connerie humaine. On peut abandonner son patrimoine de savoir faire artisanal, de savoir vivre social, de transmission d’une langue menacée tout simplement parce que ce trésor est moqué. Les Bretons ont négligé leur culture parce qu’on les a moqué, on leur fait officiellement honte de ce qu’ils étaient. La reconnaissance de l’UNESCO qui nous concerne ici est un peu tardive et sans doute insuffisante mais c’est un pas dans le bon sens. Cela gène certains. Je ne suis pas juriste mais serais étonné s’il n’y avait pas avec cette reconnaissance un statut donnant un moyen de contrainte pénale contre justement ce type immatériel d’agression.
(0) 
Pierre CAMARET
2012-12-08 11:20:45
D'ou vient le terme ""PLOUC" cela vient il de l 'anglais PLOUGH ..... PLOUGHMAN ???? tout cela a rapport a la terre .
(0) 
iffigcochevelou@wanadoo.fr
2012-12-08 11:47:40
Quelqu'un a-t-il pensé à envoyer l'enregistrement aux responsableS de l'UNESCO, car eux aussi se font foutre de leur gueule !
(0) 
Naon-e-dad
2012-12-08 11:51:54
Il faut écouter l'enregistrement jusqu'au bout. Il y est question d'ananas au goût de noix de coco (gloussements).
Eh bien, moi je prolonge cette enregistrement débile: imaginons qu'un "journaliste" à France-Inter (gloussement) devienne tout à coup respectueux (gloussements) et intelligent (gloussements prolongés)... Et là, coupez!, Pas possible! On recommence la prise de çon! pardon, la prise de son!
Manque plus qu'une pancarte sur les murs des studios de France-Inter: défense de cracher par terre et de parler dans un micro!".
Cette exception culturelle française-là, je doute qu'elle soit jamais reconnue par l'UNESCO. enfin, j'espère!
Forzh penaos a-wechoù e vez kavet abadennoù mat dre ar skingomz-se. Met ar wech-mañ n'eo nemet kaoc'h ha gaoù, sur ha n'eo ket martese!
(0) 
Yann LeBleiz
2012-12-08 12:46:36
Qu'en pense le Conseil Culturel de Bretagne?
Et qu'en pense notre nouveau Pdt de Région, dont personne ne connait le nom!
Le Drian avait déposé plainte contre la campagne des écologistes anti-algues vertes, mais bon insulter les plages de Bretagne est bien plus grâve qu'insulter des êtres humains (enfin, je veux dire des bretons...!)
Ne faudrait-il pas poser la question à M.Massiot?
En provoquant :
Est-ce que pour avoir une réaction du CR B4 et du CG44, il faut être noir et être insulté par un média douteux, ou est-ce que la lutte contre le racisme vaut également pour les autres bretons quant ils sont insultés par un média français du service public?!
(0) 
eugène Le Tollec
2012-12-08 12:48:49
je pense que la plèbe bretonne vivait dans des "plo ou des Plou"(Plozevet - Plougastel - plomodiern -Ploëmeur,etc ),donc l'amalgame est vite faite depuis le milieu du 18ième siècle.
On descendait ,en Bretagne "chez les ploucs".
Une chose me fait plaisir c'est le niveau intellectuel et d'instruction des ploucs bretons ,je ne peux pas dire la même chose des ploucs français et surtout des "parisiens" qui pourrissent durant les vacances ,toutes les provinces de France.
Une chose m'interroge ,ces "parisiens" doivent nous aimer ,ils sont toujours là! à étaler leur savoir devant une bolée, une crêpe! ou dans une municipalité.......ils ont tellement la science infuse!
(0) 
Mériadec B
2012-12-08 12:54:48
Nous tendons en permanence le bâton pour se faire mal. Ce type de racisme nous l'avons tous connu un jour dans notre vie. Les bretons n'ont aucune action politique offensive. On le constate une nouvelle fois dans le projet Ayrault port. On veut uniquement l'argent des bretons pour financer le projet Vinci. Les risques d'aspiration de notre économie vers le pôle nantais sous la direction des pays de Loire du mauvais gestionnaire auxiette sont réels. Je n'ai pas vu un seul élu breton levé le petit doigt. Pire, il y asans doute plus urgent que cet aéroport de NDDL. Est-ce qu'il serait pas le moment de saisir l'occasion rêvée de demander la réunification historique sur la table des négociations de NDDL et d'apporter un tournant politique . Dès lors que nous serons déterminés à faire respecter nos droits au même titre que nos devons, nous aurons un ascendant psychologique et les moqueries et le racisme anti-breton s'estomperont et le peuple breton commencera à croire à notre vrai potentiel, celui de notre émancipation politique et historique. Je ne comprends toujours pas pourquoi on ne réclame pas notre réunification historique dans l'affaire de NDDL. Sommes nous victime du syndrome de Stockholm ?
(0) 
TY JEAN
2012-12-08 13:44:34
Vous êtes scandalisés ? ces propos on les entend chaque mois dans des conseils municipaux, sur la langue bretonne par exemple.Qui se scandalise des 600 000 euros de déficit pour la Volvo ocean ? des 90 000 euros de déficit du FIL ? à la charge des con-tribuables bretons ? Que font les chanteurs bretons pour protester? rien, le néant.Plus aucune révolte.
(0) 
Jañ
2012-12-08 13:44:51
"Nous tendons en permanence le bâton pour se faire mal. Ce type de racisme nous l'avons tous connu un jour dans notre vie. Les bretons n'ont aucune action politique offensive".
Domaj 'oan ket 'b ar sal en deiz-se, ahe 'nije santet ma "action politique offensive", ar paotr Morin, gant ma dorn e-kreiz e gozh fas brein ! Lorgnaj tout, gopret ga' ma zailhoù war ar briz ! Kozh loen brein, diwall da revr m'en em gavin ganit !
(0) 
Marcel Texier
2012-12-08 18:34:56
C'est vraiment affligeant de vulgarité et de bêtise. Si les employeurs de ce pauvre type avaient un peu de pudeur et un peu de respect pour leur public, ils le vireraient avec perte et fracas ! Mais, dans un pays décadent comme la France, ce Monsieur Morin ne risque rien.
On peut tout de même le considérer comme un "idiot utile": grâce à lui, un certain nombre de Bretons vont prendre conscience du regard que le colonisateur porte sur le colonisé. Continuez, Monsieur Morin !
(0) 
Raymond coantic
2012-12-08 19:42:09
Je les plains, ces guignols de FRANCE INTER ! C'est tellement ignoble qu'ils se salissent eux-mêmes !
Nos impôts payent ces débiles et là, c'est triste.
On a envie de se barrer de cette Nation Française ! se barrer !
Mais la Bretagne, malheureusement, n'a plus les tripes, comme les ECOSSAIS, ou les CATALANS, ou les GALLOIS .
Où sont les années 1970 ? Les années de Glenmor, Grall, Huart.
(0) 
Ar Vran
2012-12-08 19:52:03
Bravo à France Inter. Aussi longtemps que les journaleux de type gochobobo seront aussi cons pour dire des conneries plus grosses qu'eux sur la Bretagne, cela permettra de faire comprendre 1/aux Bretons niais qui écoutent ce genre d'émission que l'on se fout royalement de leur gueule 2/ aux autres Bretons qu'ils n'ont rien à attendre de la France et de son élite journalistico-politique autoproclamée et que cela durera aussi longtemps que les Bretons ne se prendront pas en mains eux-même.
Pour info, j'ai toujours trouvé cela ch... les émissions pseudo humoristiques imposées à la télé ou la radio parisienne; je ne les regarde (ou ne l'écoute )pas, je m'en porte pas plus mal et je ne participe pas à cette mascarade subventionnée.
Continuez les bouffons bien-pensants du service public si cela peut permettre à certains Bretons de ne plus se considérer comme français, alors vous aurez toutes mes félicitations (sous forme d'un gros p...g dans votre g.. cela s'entend bien sûr)
(0) 
Jean Le Daim
2012-12-08 19:59:25
La solution : changez de station !
Pendant de très nombreuses années, j’ai fait partie de ceux qui écoutent France Inter du lever au coucher et qui s’imprègne sans s’en méfier de l’idéologie national –universaliste française.
Et puis un jour d’avril 1998, excédé par une telle chronique, j’ai définitivement tourné le bouton. Il m’a fallu un certain temps pour me désintoxiquer, mais maintenant je suis guéri. Et je reste triste pour certaines personnes de mon entourage dont l’esprit reste pollué par cette radio, dont les dégâts sur la pensée des bretons est, à mon avis, bien plus grave que ceux des algues vertes sur nos plages.
Ils peuvent bien raconter ceux qu’ils veulent sur notre compte, je m’en contre fiche. S’ils savaient ce que je pense d’eux !
Bien sur, c’est avec l’argent du racket audiovisuel appelé redevance. Je me console en me disant que mon argent sert quand même à financer France 5 ou Arte, et même France 3 Breizh ou RBO.
Et au final, je préfère supporter les pubs débiles sur Europe 1 que le discours toxique de France Inter.
Quand à la chronique de Jérôme Commandeur que j’ai entendue, je l’ai trouvée certes très caricaturale (ce qui est souvent le cas de ce que certains appellent l’humour) mais nullement insultante pour les bretons. Il faut aussi savoir rire de soi-même.
(0) 
Lin von Kaenel-Dégland
2012-12-08 20:01:09
Ce que je viens d'entendre sont des propos grossiers d'arriérés mentaux.
(0) 
SPERED DIEUB
2012-12-08 20:17:44
Autant c'est lamentable encore en 2012 d'entendre ce genre d'humour de mauvais gout mais parfois certains bretons sont aussi à la limite du racisme voir cautionne les pires excès du passé colonial de la France ,et je suis vraiment scandalisé désolé que les mêmes dit démocrates bretons de droite ou de gauche qui hurlent au racisme ici se taisent et ne réagissent pas ,cette forme de capitulation n'augure rien de bon pour l'avenir .
L'émigration excessive que l'on peut déplorer à juste titre surtout quand le pouvoir parisien nous exporte ses problèmes des banlieues est justement en grande partie le résultat du colonialisme ,l'Angleterre a le même souci avec les ressortissants de ses anciennes colonies voir le lien et ce sont comme toujours les innocents qui payent un peu comme dans un autres domaine les générations futures vont payer le train de vie excessif de nos sociétés
(voir le site)
,,
(0) 
marc iliou
2012-12-08 20:20:08
Cela fait des années que je n'écoute plus la radio française, c'est la solution pour ne plus entendre ses conneries!
(0) 
Laurent Laloy
2012-12-08 22:09:31
Je suggère à M. Morin de lire sur les ondes de France Inter la version suivante de son texte :
"Madame, monsieur, salaam aleikoum. Grand moment de fierté pour les Arabes, leur nouba reçoit ses lettres de noblesse de la part de l’UNESCO. Mais alors qu’est-ce qu’une nouba ? Nous allons le découvrir grâce à ce reportage dans un tout petit village du Maghreb, le bled d\'El Beurk. Il est cinq heures du matin et ici tout le village se prépare pour la nouba de ce soir. Les femmes du bled se rasent pour la grande parade tout en donnant à leur bébé un biberon au boulaouane. Les hommes se préparent pour le concours de lancer de moukères dans la mer, sous le regard curieux des enfants qui observent en mangeant un sandwich au chameau. A noter qu’après la nouba ce sera la vente aux enchères de la vierge la plus âgée du village. Vierge que l’on prépare pour l’occasion selon la tradition locale en lui badigeonnant le corps au beurre de loukoum. Vierge que l’acheteur pourra consommer au son du oud devant les habitants du bled. Cette année, manque de chance, la vierge la plus âgée, Zoubida Ben Mouloud 93 ans est morte il y a deux jours avant les festivités , mais ce n’est pas grave, selon la coutume arabe, on peut encore utiliser la vierge huit jours après sa mort. Cette année la marraine de la nouba sera Cheb Mami. Cheb Mami qui viendra chanter comme d’habitude habillé en mamelouk, accompagné de ses djinns et de ses goules. Bien sûr tout le monde croise les doigts pour que rien ne vienne gâcher la fête traditionnelle, car si quelqu'un a l’œil gauche qui se contracte, c'est qu'un malheur l'attend."
On verra si les personnes qui trouvaient drôle la version bretonne rient toujours d'aussi bon coeur et si elles pensent que les réactions indignées voire les plaintes pour propos racistes sont exagérées et venant de personnes n'ayant aucun humour !
(0) 
Arrano Beltza
2012-12-09 05:41:22
Je peut comprendre le rejet que cela peut susciter puisque cette émission intervient lors d'un évènement qui est significatif pour la culture et et le patrimoine immatériel breton (la reconnaissance par l'UNESCO).
Mais je dois avouer que ça m'a fait marrer. Humour con? Sûrement, mais de l'humour, et comme quelqu'un disait plus haut il faut savoir rire de soi et surtout du regard que les autres peuvent porter sur nous.Tout dépend de qui le dit et dans quel contexte,certainement.
On peut crier au racisme ou autre, je pense qu'il s'agit en fait du "foutage de gueule" de citadins vis à vis du milieu "rural". Là c'étaient les bretons,ils auraient pu aussi bien le faire avec des auvergnats, des espagnols avec des andalous, ou des russes avec des sibériens ou que sais-je.Nous, ou e, tout cas moi je me fous bien de la gueule d'un bordelais qui appelle du lait du jus de vache.
Par contre là où cela devient dérangeant, c'est lorsque l'on se pose la question de savoir si ils se le seraient permis avec des musulmans ou des juifs. Je ne pense pas, d'où le constat:les bretons dans le sens large du terme n'inspirent pas la crainte à la France...et ça c'est un mauvais diagnostique.
Mais bon,pour les hispanophones, je vous redirige vers une sorte de série de muppet show basque qui se fout de la gueule des indépendantistes et c'est franchement très jouissif. C'est une caricature,et cela ne trompe personne. Cela s'appelle "Los Batasunis"
J'éspère ne pas avoir heurté quiconque avec mes propos, mais c'est vraiment ce que je pense.
(0) 
Michel Prigent
2012-12-09 06:25:40
Espérons que la "version arabe" présentée par Laurent, du conte, prétendu humoristique, breton de ce guignol Morin de France Inter ne lui vaudra pas les foudres des défenseurs patentés des droits de l'Homme à la française: SOS racisme, LDH ou autres organes de la pensée unique officielle.
Ce que je remarque, comme Y. Le Bleiz, entre autres, c'est que l'on aurait pu attendre une réaction de la part de "nos" élus sensés nous représenter: CR de B4, les CG ou autres maires ou parlementaires.
Une fois encore, ce sont les citoyens de base et des collectifs bretons (non subventionnés evel just) qui doivent palier à l'inertie de "leurs" représentants.
effectivement, le CCB va t'il réagir ? La vice présidente de B4 Mme Louarn s'offusquer voire même l'UDB (grand défenseur des minorités surtout étrangères) pondre un communiqué de protestation à l'adresse de France Inter.
Bien entendu, je n'attends pas une admonestation de la direction de cette radio, ni de celle du CSA, cet avatar de l'ex Ministère de l'information.
La plainte que va déposer, à juste raison le Collectif Breton pour la Démocratie et les DdL risque de connaître le même sort que celui réservé à la chanson ordurière de Jacky Berroyer.
-Par la justice française, ou la Haute Autorité contre les discriminations présidée à l'époque par L.Schweitzer (ancien patron de Renault): verdict la diffamation ne repose sur aucun fondement constitutionnel car l'insulté, le "Peuple Breton" n'existe pas aux yeux de la France.
-La cour Européenne des droits de l'Homme répondra qu'elle n'a pas le pouvoir de s'ingérer dans les affaires intérieures d'un pays membre dès lors que la Constitution française ne reconnait aucune "minorité nationale".
Ces conclusions de "justice" avaient choqué tous ceux qui s'intéressaient un tant soit peu à la dignité des bretons à l'époque.
C'est ce même verdict qui va être rendu encore cette fois-ci surtout d'autant plus qu'il y a fort à parier qu'aucun parti politique "officiel" ne relaiera cette plainte.
(0) 
Raymond coantic
2012-12-09 08:19:22
BRAVO, mille fois BRAVO au commentaire de Laurent LALOY !
Ce dimanche matin, après l'avoir lu, je me sens rasséréné.
HARLEM DÉSIR et SOS RACISME risquent néanmoins de condamner cette version !
A tout cela, une seule conclusion : les BRETONS devraient se mobiliser pour la réunification,bien plus encore, et s'affirmer comme dans les années soixante-dix où la vague bretonne était puissante. Où es tu Alan STIVELL ?
(0) 
Thierry M. Carabin
2012-12-09 09:59:03
Ces propos sont extraits d'un cloaque, où le machisme le dispute au racisme, mais le haut du podium est tenu par l'ineptie.
Indigne de l'humain, tout simplement, cet extrait remet en mémoire cette exposition qui, sous l'occupation nationale socialiste, comparait certains hommes à des rats.
(0) 
Gilbert Josse
2012-12-09 10:27:00
J'ai écrit au médiateur de FI ici (voir le site)
Un petit rappel à la loi du 29 juillet 1881 sur les droits et devoirs de la presse.
Il me semble que tout breton indigné devrait faire de même....
(0) 
Pierre CAMARET
2012-12-09 11:19:33
1970 , j'avais 40 ans . C'ést vrai la vague bretonne etait plus puissante .
Le temps de la " Blanche Hermine ".
Une autre generation , qui a d'autres priorites : celle de faire du Camping a NDDL , par exemple .
Ceux qui vont camper cet hiver , je vous donnerai qq conseils . En 1963 j'ai fait un hivernage avec les Russes en Antarticque temperature entre - 80 deg et - 100 degs . Contactez moi je vous donnerai des tuyaux .
(0) 
Raymond coantic
2012-12-09 11:19:45
Je viens de protester auprès de la Rédaction et du Médiateur de France-Inter :
(voir le site)
Il faut faire le "buzz", un tollé général, une protestation nationale.
Que la diaspora, également, se mobilise.
De tels salauds seraient impensables à la BBC
Le niveau de nos humoristes est de la fange (voir la fin d'émission de Vivement Dimanche, fange jacobine s'il en est, par exemple)
(0) 
serge mirvaux
2012-12-09 12:14:24
ho les Bretons gardez votre calme je suis Lorrain je vis à Paris j'aime la Bretagne et les Bretons ce n'est pas parce qu'un con de France Inter a cracher sa bile sur les Bretons qu'il faut insulter tous les français une solution n'écoutez plus cette radio d'état et méprisez ces bobos tous les parisiens ne sont pas comme ça surtout pas d'amalgame
(0) 
Paol
2012-12-09 13:41:20
@Spered Dieub. Votre réaction m'attriste. Cessez de tendre l'autre joue, bon sang ! Defendez le vôtre, votre sang, au lieu de vous faire le défenseur des autres qui ont assez de défenseurs patentés et stipendiés comme cela. Cessez de vous culpabiliser ainsi.
Il est toutefois exact que Morin est le prototype du parisien imbu d'une prétendue supériorité intellectuelle, inculquée à sa race depuis 1789, et accentuée depuis l'époque coloniale et la IIIème République.
Son mépris et son cynisme à notre endroit, colonisés de l'intérieur, rejoint celui d'un Kahn défenseur du troussage de bonne (bretonne ?) ou du mépris du "socialiste ami des travailleurs" Strauss-Kahn pour le petit personnel tiers-mondiste.
Mais ce type de réaction est intéressante au final : tout imbu de leurs personnes et de leur "kultur" , ils ne disposent néanmoins pas du logiciel pour nous comprendre, pour saisir l'universalité à laquelle tendent notre culture et nos langues, cette universalité dont ils se prévalent sans arrêt mais qui passe uniquement, dans leurs esprits étroits et formatés depuis des générations, par leur langue chérie et leur chère "kultur" artificielle, subventionnée par nos impôts.
Comme ce pays, la France, est finalement laid, ce pays dont la soit disant "élite" méprise tant les masses populaires de ses "régions".
Cette impossibilité de nous comprendre leur fait peur, en fait, ils réagissent en vomissant car ils ne peuvent plus argumenter, ils ne peuvent pas, ne sont pas équipés pour.
Une telle réaction de Morin, sur une radio du SERVICE PUBLIC, subventionnée par nos impôts et qui donc nous appartient, montre toute la pauvreté et la sécheresse d'esprit de ce prototype républicano-jacobino-parisien qui ne mériterait finalement même pas notre mépris, seulement notre pitié, comme on éprouve de la pitié pour un infirme ou un handicapé mental.
Mais nous somme en droit de demander des comptes : que font nos "chers" élus ?
(0) 
jojo
2012-12-09 13:51:29
Mais pourquoi écoutez-vous cette radio ?
Personnellement, j'ai lâché il y a 10 ans et je n'en suis pas moins bien informé ou distrait. Alors écoutez autre chose. Ce ne sont pas les bonnes radios qui manquent.
(0) 
Yannik Bigouin
2012-12-09 14:17:22
Je viens d\'envoyer un courriel de protestation à Daniel Morin et je vais interpeller publiquement la semaine prochaine les élu-e-s régionaux sur cette affaire tout à fait scandaleuse alors que va s\'ouvrir des journées sur le patrimoine immatériel à Brest et qu\'un magnifique livre sur le travail de collectage de Donatien Laurent vient de sortir montrant combien notre culture est singulière, originale et vivante !
Yannik Bigouin
Conseiller régional de Bretagne
Kuzulier rann-vro Breizh
(0) 
SPERED DIEUB
2012-12-09 14:18:04
Ce n'est pas tendre l'autre de joue que de dénoncer le colonialisme d'ou qu'il vienne et c'est exact que les plaisanteries de mauvais gout de france inter en sont une des séquelles en ce qui nous concerne .
Mais sauf à considérer que certains peuples seraient supérieurs à d'autres qui auraient eu vocation à être colonisés.... je trouve que ceux qui dénoncent à juste titre la moquerie faite aux bretons ont raté une occasion de condamner les propos tenus dans l'article que j'ai mis sous le lien
La théorie des peuples maitres et des peuple esclaves rappelle des périodes pas très glorieuse de l'histoire de l'humanité je ne mange pas de pain là me considère aussi citoyen du monde avant d'être breton
(0) 
Lin von Kaenel-Dégland
2012-12-09 14:30:27
Le sous-développement de la pensée est une réalité qui existe, non pas en Afrique, mais à Paris même sur France Inter, la preuve en est.
(0) 
Youenn Pibot
2012-12-09 14:42:49
Pour ma part, un p'tit courrier bien senti à cette radio exigeant des excuses....
cela restera lettre morte sauf si chacun y va de sa plume...
(0) 
Nepden
2012-12-09 14:46:16
Dès le troisième mot on comprend la bêtise du journaliste et la teneur parisienne du message. Peut-être qu'un jour ils comprendront que kenavo ne veut pas dire bonjour et qu'ils ne seront jamais chez eux en bretagne.
(0) 
Guion
2012-12-09 15:48:12
Je rejoins tout à fait Paol. Ces gens-là ne peuvent pas comprendre la réalité des régions. Il ne peuvent pas comprendre, entre autres, la communion d\\\'un fest-noz (un vrai, pas un spécial touristes) où les danseurs partagent avec les chanteurs et musiciens le plaisir d\\\'être ensemble. Ca prend aux tripes.
S\\\'il fallait faire une version sur le bobo parisien (ceux qui pensent détenir et délivrer la bonne parole), on se demande bien ce que l\\\'on retiendrait comme thème!! Son nombril, son égoïsme, son quant à soi?... Qu\\\'est ce qui ressort et mériterait d\\\'être cité de la vie d\\\'un bobo parisien? Mr Morin aidez-moi svp, citez un seul thème pertinent de vie de groupe/communauté/de partage relatif à votre \\\"culture\\\". Laurent ci-avant a mentionné la nouba pour les arabes. Mr Morin qu\\\'est ce qui vous relie aux autres?
La vie des bobos parisiens est tellement affligeante de tristesse que ça les rend méchants, peut-être même envieux. Je les plains.
(0) 
Aline22
2012-12-09 16:49:08
Nos parents et grands-parents ont assez souffert, ici ou à Paris, pour avoir le droit d\'être un peu respectés. Visiblement, il n\'y a plus que sur france-inter qu\'on est à l\'heure de Bécassine.
(0) 
paotr arrepublik
2012-12-09 23:43:23
faites comme moi, ne payez plus la redevance, je n'ai plus de télé (je la regarde sur internet de temps en temps, principalement arte), un huissier est venu contrôler mon absence de télé à mon domicile, pas de télé, donc pas de redevance... et cela fait autant de moins pour France inter..
(0) 
David p
2012-12-09 23:59:47
Certain musulman crient au scandale quand on fait une caricature de leur prophete... Ayont le sens de la derision quand on parle de nos bigouden, nos menhir ou nos crepes. Apres tout le cliche du parisien (tete de chien) existe aussi.
Je ne pense pas que cette chronique merite toutes l'attention que vous lui portée.
(0) 
Michel Prigent
2012-12-10 04:50:13
Il faut saluer les courage de l'élu du CR de B4, et s'en est un quand il s'agit d'aller à l'encontre de la passivité de notre énorme appareil d'Etat éradicateur des différences, Yannik Bigouin.
Il me souvient, qu'il y 2 ou 3 ans, lorsque Sarkozy décréta le financement du grand Paris, le SEUL élu, à ma connaissance a protester contre ce projet mégalomane, fût, un représentant du CR dit "de bretagne" (Mr Maillot ?).
Qu'il n'hésitent surtout pas à interpeller les dépositaires du pouvoir parisien !
(0) 
Yann POLONI
2012-12-10 07:49:44
Humour totalement affligeant qui effectivement ne mérite pas tant d\'attention. La meilleure chose à faire entre 11h et 12h30 c\'est soit de changer de station soit d\'écouter un petit air de biniou. De toute façon il serait temps pour France Inter de changer de concept d\'émission pour cette plage horaire car depuis les départs de Carlier, Porte ou Guillon l\'humour ne vole plus très haut.
(0) 
Yann LeBleiz
2012-12-10 10:11:13
@ Yannik Bigouin
Enfin un Conseiller Régional qui réagit!
Mais que font les autres conseillers?
M.Bigouin, permettez-moi de vous dire que ce n'est pas un e-mail qu'il faut faire mais bien déposer plainte!
Car en tant que Conseiller Régional, j'espère que vous comme vos collègues, vous n'ignorez pas que ce type d'insultes envers les bretons est parfaitement légal du fait que la France n'a pas ratifier les textes sur les Droits de l'Homme (droits des minorité et droit de l'enfant) qui sont OBLIGATOIRES pour TOUT pays entrant dans l'UE!
La France ne peut pas continuer à vivre sans respecter les Droits de l'Homme, alors même quelle fait la leçon d'autres pays comme la Turquie!
Monsieur, plus que cette insulte provenant de "pauvres types, animateurs de radio d'état", c'est un combat pour les droits de l'homme qu'il faut mener!
Les Bretons ont le droit de faire partie l'humanité en tant que Bretons!
Et non accepter, ce qui est contraire au droit...:
Les Bretons peuvent faire partie de l'humanité a condition qu'ils acceptent d'être Français!
Les Conseillers Régionaux et Conseillers Généraux, ne peut pas continuer à faire semblant d'ignorer les violations VOLONTAIRES de la France en la matière!
Ces textes DOIVENT être RATIFIES!!!
Il en va de votre honneur, à vous les élus!
(0) 
Toinon Maguerez
2012-12-10 10:32:39
Il y a eu aussi un entrefilet très révélateur sur le prétendu \\\"génocide\\\" du \\\"patois\\\" breton qui \\\"fut plus voulu que subi\\\", tout comme le \\\"patois\\\" occitan... Par contre, les corses bénéficient d\\\'une \\\"langue\\\". La conclusion de l\\\'article ? \\\" Il suffit de considérer Colmar, Ajaccio et Quiper pour se demander s\\\'il y a d\\\'autres pays en Europe qui ont réussi à préserver un tel exotisme intérieur. \\\" C\\\'est signé E.C.
Bougeons-nous, halte au projet NDDL, halte aux algues vertes et au tout-cochon !
Diwall !
(0) 
Breizh überalles
2012-12-10 12:09:02
Je suppose que cette remarque ne sera pas publiée, comme c\'est le cas d\'habitude avec les opinions qui déplaisent au, pourtant journaliste, M. Argouarch.
Si je conçois que ce billet soit d\'une absence de finesse et de bon goût, qu\'il aurait plus sa place dans une émission type les Grosses têtes ou des shows de Patrick Sébastien, le sentiment de paranoïa qui habite cette réaction de M. Argouarch me semble aussi ridicule que préoccupant.
N\'oublions pas que nous sommes dans le registre de la caricature, qui vise à grossir les traits pour faire rire (même si ce n\'est pas très drôle dans le cas présent).
Mais se cacher derrière du \"racisme antibreton\" est totalement ridicule. Il ne s\'agit pas d\'un \"racisme\", mais bien d\'un ton condescendant. Un ton largement utilisé dans la caricature parisienne dès lors qu\'il s\'agit de la \"province\". C\'est plutôt là la vision d\'une élite enfermée dans les contreforts du périph et qui traite tout ce qui est extérieur comme des \"bourrins\", des \"bouseux\" ou des \"ploucs\". Picard, Chti, Lorrain, Limousin, Breton, Auvergnats... Même combat.
Mettre sur le même plan un racisme réel lorsqu\'il s\'agit des communautés noires ou magrébines et un racisme \"anti provincial\" (breton ou autre), c\'est une dérive dangereuse, qui tend à banaliser le VRAI racisme.
M Argouarch, un peu de mesure et de bon sens, diantre !
(0) 
Mouloud Diab
2012-12-10 14:44:31
Tant qu\'il ne s\'agit de juifs , ça passe. Les Bretons, changez la forme de vos chapeaux, rendez les pointus et foncez droit devant.
(0) 
Ar Vran
2012-12-10 15:57:37
@ Yannik Bigouin
Je suis tout à fait d\'accord avec M. Le Bleiz.
En parallèle de la plainte que je ne doute pas vous allez déposer au nom du CR de Bretagne et de la Loire-Atlantique, pourriez-vous nous tenir au courant des avancées au CR et du pourquoi de l\'absence de réaction de vos autres collègues? et notamment de son président
(0) 
David Martinot
2012-12-10 16:06:27
C'est un récidiviste de l'humour pas drôle sur la Bretagne:
(voir le site)
(0) 
P. Argouarch
2012-12-10 16:14:45
@UBERALLES écrit "une caricature, qui vise à grossir les traits pour faire rire". Je me permetrais de demander à Uberalles qu'il me décrive le trait breton à l'originie du viol en public d'une bigoudene avant et après son décès ? ..
Quant à la différence entre racisme et condescendance, je veux bien reconnaitre qu'il y ait plusieurs formes de racisme, il y a le raciste epidermique basé sur des émotions, le raciste scientifique basé sur les statistiques comme le QI ou des theories de races supérieures chères aux nazis et avant eux à Michelet et Jules Ferry. Il est évident que c'est pas le racisme de M. Morin qui n'est ni l'un ni l'autre. Il est, par contrte, tout à fait possible de tenir des propos racistes dans le cadre d'une politique d'assimilation sans être vraiment raciste.
Dommage que la langue française n'utilise pas le mot anglais "supremacist" (les "white supremacists") car c'est un mot qui serait plus approprié approprié pour le Françilien. Un suprémaciste est qqun qui croit à la superiorité de sa race, de sa religion ou de sa culture (donc pour une suprématie). Les islamistes sont des supremacistes religieux. Certains Françiliens appartiennent à la troisième categorie , une partie des Français issus de la région parisienne ou récemment installés dans cette région et l'élite qui détient le pouvoir sont des supremacistes culturels. Ils croient durs comme fer que la culture française est supérieure à tout le reste. En fait ils en ont fait une idéologie et comme chacun sait, l'idéologie n'est que le masque des voleurs. Des animateurs radios et de TV et des journalistes sont en fait encouragés à cultiver ce mythe dans le cadre de la consolidation de l'état-nation et de son idéologie.
Depuis plusieurs siècles, chaque génération, a vu des Français essayer d'imposer cette culture au reste du monde, en Europe sous louis XIV, la révolution et Napoléon, en Amérique, de François 1er à Louis XV, puis en Afrique au 19e et 20e siècle et finalement après tant d'échecs, au reste de la France. Le champ d'action s'est irrémédiablement réduit comme une peau de chagrin, mais le supremacisme condescendant ou pas, raciste ou pas est toujours le même et toujours de mise. Ca reste la même idéologie à travers les siècles.
C 'est un faux débat à mon avis. Débattre sur la nature même de l'idéologie: racisme, condescendance ou supremacisme est périphérique. L 'essentiel est de comprendre que quand il y a vol, que ça soit sous forme de colonialisme ou de centralisme abusif, il y a toujours une idéologie en place pour le justifier et RADIO-FRANCE est juste un des outils de diffusion de cette idéologie.
(0) 
Breizh überalles
2012-12-10 17:08:40
Plus de mesure dans ce commentaire. Le néologisme de "supremacisme" est intéressant et convient beaucoup mieux je pense.
Quelques nuances concernant le viol fictif de la bigoudène avant et après son décès. C'est de mauvais goût, mais finalement dans le même registre que lorsque les Guignols ou Groland assimilent les habitants du Nord à des pédophiles.
Ce n'est pas parce que c'est "breton". C'est parce que c'est "bouseux" ou "plouc.
En définitive, ce qui dérange ces chroniqueurs parisianoparisianistes (qui sont aussi pour 1/3 d'origine bretonne, cqfd), c'est l'existence d'une culture non élitiste, qui ne se nourrit pas à coup de Télérama ou de France Inter.
Les moqueries concernant Nolwenn Leroy sont de cet ordre : ses paroles, son style, ses chansons, sont, aux oreilles et aux yeux de l'auditeur "
bobo" (qu'il soit d'ailleurs parisien, rennais, nantais ou brestois) kitsh et complètement ringards.
Je parlerai de racisme "
social"et/ou "culturel". Mais assurément, rien de dirigé contre les Bretons.
(0) 
David Martinot
2012-12-10 17:37:18
Amusant ancêtre de Mr Morin: Un certain Mr Mori (ça ne s'invente pas) qui écrit en 1885 dans "le Journal des débats politiques et littéraires" sur la Bretagne de manière tellement grossière qu'il provoque la réaction du Maire de St Hernin de l'époque quelques jours plus tard dans les colonnes du même journal.
Texte du journaliste:
(voir le site)
Extrait:
"Voilà deux heures que je marche dans une campagne dénudée et mal cultivée. De distance en distance, au bord du chemin, on rencontre une figurine difforme encastrée dans une souche de bois mal équarrie et haute de quatre pieds. Ces monuments primitifs ont été dressés là par les paysans aux saints qui les ont secourus en quelque détresse. Les fermes deviennent très rares. On aperçoit quelques masures où les porcs et les hommes semblent vivre en bonne compagnie."
Réponse du Maire:
(voir le site)
Extrait:
"Ce n'est pas avec la lande qu'on élève les beaux bœufs croisés durham-bretons"
"Les quelques huttes ou maisonnettes qu'il a aperçues au bord de l'ancienne route de Carhaix à Lorient sont habitées par des journaliers indigens (...) mais ils ont encore assez le sentiment d'eux-mêmes pour avoir construit à côté de leurs chaumières un appentis en argile couvert en genêts ou en bruyères où ils abritent leur porcs. Maintenant, que ces derniers aient une certaine liberté pendant le jour quand ils vont pâturer l'herbe de la route et qu'ils s'introduisent dans le domicile de leurs maîtres, cela est possible ! Mais ils en sont expulsés aussi vite qu'ils y sont entrés"
Morin-Mori, l'humour "So" 19e siècle
(0) 
Ar Vran
2012-12-10 18:21:37
@Breizh überalles
alors quel est votre avis sur la réaction de SOS Racisme qui attaque "le Point" pour un article sur les Chinois de France ? Faut-il parler de Racisme dans les 2 cas ? Si tel est le cas, que fait cette association à propos des Bretons ??? (cf le lien suivant (voir le site) )
Y-a-t-il 2 poids, 2 mesures ?
(0) 
Yann LeBleiz
2012-12-10 18:58:57
Entièrement d'accord avec Ar Vran,
Quant un français "suprémaciste" veut faire du racisme, il le cache en prétextant l'humour.
Mais néanmoins, le message est passé!
Et les bretons sont un très bon sujet pour l' "humour"!
Mais si ce racisme est vraiment de l'humour, alors la France ne devrait avoir aucune difficulté à ratifier l'ensemble des textes sur les Droits de l'Homme!
Par son refus catégorique de ratifier, c'est la France elle-même qui affirme HAUT et CLAIR qu'il s'agit bien de racisme contraire aux valeurs humaines!
Reste à savoir, si les collègues de M.Bigouin vont continuer à cautionner ce "racisme étatique autorisé"!
(0) 
P. Argouarch
2012-12-10 19:18:02
@UBERALLES
C 'est un faux débat à mon avis. Débattre sur la nature même de l'idéologie: racisme, condescendance ou supremacisme est périphérique. L 'essentiel est de comprendre que quand il y a vol, que ça soit sous forme de colonialisme ou de centralisme abusif ou autre forme de dépossession, il y a toujours une idéologie en place pour le justifier et RADIO-FRANCE est juste un des outils de diffusion de cette idéologie.
(0) 
Le Gall François
2012-12-10 20:10:59
Je pense à tous ces débiles qui ont voté pour des partis français en croyant servire utilement la Bretagne. Vous croyez vraiment que Le Pen-Sarkozy-Copé-Fillon-Hollande-Mélanchon en ont quelques chose à cirer de la Bretagne ? Vous croyez vraiment que l'élite culturelle et économique française aime la Bretagne.
Les journalistes de France Inter ? Tous encartés au PS ou au front de gauche, tout comme l'ensemble des journalistes du service publique de l'information. Ce n'est pas moi qui le dit, c'est Gérard Jugnot.
Que vont faire les députés bretons encartés au PS, protester ou fermer leurs gueules pour rester en place ?
J'habite à Paris, et je peux vous certifier que pour le français, parisien moyen, la Bretagne, c'est une région pluvieuse peuplée de ploucs, bouseux et alcoliques parlant la langue des porcs et qui ne vit que grâce aux subventions de l'Etat. Cette situation est d'abord la faute des bretons eux-même, incapables de se prendre vraiment en main depuis un siècle et regardant vers Paris comme des affamés mendiant une nourriture qu'on leur donne avec dédain alors qu'ils ont un jardin à cultiver qui suffirait largement à les nourrir.
La seule façon pour que l'on respecte vraiment la Bretagne dans ce pays : Un état breton souverain.
Mais qu'attendez-vous pour créer des partis bretons sérieux, qu'attendez-vous pour réclamer que les impôts bretons restent en Bretagne et servent aux intérêts bretons ? Réclamer que la Bretagne gère elle-même ses écoles, sa vie sociale, son économie et sa culture ????
(0) 
Paol
2012-12-10 21:05:12
Finalement, ils, les suprémacistes français, nous rendent bien service.
Ils nous font comprendre combien nous sommes différents d\'eux, combien nous n\'appartenons pas au même peuple, combien nos valeurs ne sont pas les leurs, en un mot, combien ils nous sont... ETRANGERS (ou GALL, en Brezhoneg, comme nous les avons toujours appellés).
Mais il faudra tout de même rendre des comptes, M. Morin, car votre radio est nôtre, en ce que nous la finançons par l\'impôt. De par ce lien, vous nous devez des comptes, ainsi que votre employeur de SERVICE PUBLIC.
En ce qui me concerne, je ne paierai plus la redevance jusqu\'à ce que justice soit faite, et je m\'en expliquerai avec délectation devant qui de droit si cela s\'évère nécessaire.
Je souhaite par ailleurs que les gens que les Bretons ont désigné par le suffrage universel fassent leur travail pour nous défendre, par la voie légale.
Evitons la violence physique, n\'est ce pas, celle qui fut enseignée à nos aieux, ceux que vous moquez si misérablement, dans les tranchées de Verdun ou en Petite Kabilie, \"mevelien\" au service de cette chère France.
Merci Marianne, tu nous payes bien en retour par le biais de tes valets stipendiés par notre pognon, \"sacrée salope\", comme dirait l\'autre !
Et si nous allions faire un tour aux voeux de France Inter, cette année ? Après tout, les petits fours et le champagne sont à nous, c\'est nous qui les payont ! Ils sont A NOUS ! Et je suis sur que M. Morin sera également présent. On pourra faire causette.
(0) 
Kamel Benbessi
2012-12-10 23:17:37
Les cons, les racistes existent partout. cela me rappelle le journaliste de notre TV lors de la manifestation des Kabyles un certain 14 juin à Alger.A une heure de grande écoute c'est à dire à 20 heures,après avoir commenté la manifestation voici sa conclusion, je cite:"Ils ont envahi Alger, ont saccagé la ville puis sont retournés d'où ils sont venus". Comme s'ils étaient venus d'une autre planète. Alors voyez-vous, nous subissons la même chose; donc nous comprenons vos peines et vos déceptions.
(0) 
Luc Faisant
2012-12-11 11:10:44
Très insultants aussi pour les Bretons, les commentaires de Laurent Ruquier, hier dans son émission \"On va se gêner\" de 15h30 à18h00. C\'était même choquant.
Je vous invite à les écouter en Pod Cast
(0) 
Youenn
2012-12-11 13:25:59
Pouvez vous préciser vers quel moment de l émission de L. Ruquier
(0) 
Laorañs
2012-12-11 13:44:28
France Inter... Ce n\'est que le reflet de la France, construite sur le mépris des différences depuis des siècles. Personnellement, je ne les écoute jamais, pour ne pas devenir aussi abruti.
(0) 
Luc Faisant
2012-12-11 15:17:35
Youenn, vers la fin de l'émission lorsqu'il parle de l'élection des miss France, il dit texto: "heureusement que ce n'est pas miss Bretagne qui a été élue....elle a une beauté Bretonne", pas la peine d'être devin pour deviner ce qu'il pense des bretons, d'ailleurs ce monsieur est coutumier du fait, il ne perd jamais une occasion de se moquer de nous.
(0) 
Youenn
2012-12-11 22:15:23
Oui en effet, c est à la 17eme minute;heureusement Kersauzon le remet a sa place en lui proposant de "te faire une beauté havraise toi tu vas voir "; ce soir, je viens de revoir "Alan Stivell au delà des frontières " sur FRance 3
Il est paradoxal de voir le soutien ( alibi qu'on devine aisément ) de France Inter aux francophilies de la Rochelle qui invite Nolwenn Leroy et Alan Stivell , ou de se souvenir du soutien d Europe 1 pour ses premier olympias ....
Enfin quand je parle de paradoxe .... Faut pas être naïf non plus, et ne pas attendre bcp de ces médias
(0) 
gérard gautier
2012-12-12 08:18:06
J'avoue que c'est faire un trop grand honneur à ce "journaliste-chroniqueur" qui a le seul mérite de ne faire, le plus souvent, sourire par sa platitude que ses amis de plateau... sur lequel il se produit.
S'il avait du talent cela se saurait.
C'est un "gagne-petit" du rire qui nous fait tant regretter Claude Villers et ses joyeux complices.
Laissez-le vivoter...
(0) 
Reun Allain
2012-12-12 15:23:10
@ Arrano Beltza. L’humour, les Bretons n’en manquent pas spécialement, ils ne sont pas les derniers à faire de l’autodérision mais encore faut-il qu’on soit dans le bon registre. Si de tels propos prennent juridiquement le caractère de délit lorsqu’ils sont adressés à d’autres communautés , il bien faut conclure qu’on n’est plus tout à fait dans le registre de l’humour présumé.
Vous reprochez le titre excessif de l’article de Ph Argouarch estimant que l’expression « racisme anti-breton» ne serait pas adéquate.
« … le sentiment de paranoïa qui habite cette réaction de M. Argouarch me semble aussi ridicule que préoccupant. N\'oublions pas que nous sommes dans le registre de la caricature, qui vise à grossir les traits pour faire rire (même si ce n\'est pas très drôle dans le cas présent). Mais se cacher derrière du «racisme antibreton» est totalement ridicule. Il ne s\'agit pas d\'un «racisme», mais bien d\'un ton condescendant. »
Vous allez jusqu’à trouver « préoccupant « la réaction de « paranoïa » de l’auteur mais dans le même temps vous trouvez des excuses au soi disant humoriste qui lui serait dans « la caricature, qui vise à grossir le trait pour faire rire ».
Si le prétendu humoriste a droit à votre indulgence, je ne saurais que vous conseiller de faire bénéficier de la même indulgence ceux qui à juste droit peuvent se sentir offensés.
On attribue à Confucius la citation qui suit : « quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt ». Personne ne vous traite d’imbécile, mais on se demande si vous vous ne prenez pas les Bretons pour des cons. L’article montre la lune et vous vous attirez leur attention sur le doigt qui la montre.
«Racisme» ou pas, ce n’est quand même pas la sémantique qui au cœur du sujet. Grossièreté pour grossièreté, votre détournement d’attention est une autre façon « d’enculer les mouches » ou de « couper les poils du cul en quatre ». Ne vous en offusquez pas « c’est dans le registre de la caricature visant à grossir les traits pour faire rire »
(0) 
Youenn Pibot
2012-12-20 22:04:51
Bonsoir
Ayant écrit au médiateur, j'ai eu une réponse qui m'a invité à écouter le podcats suivant:
(voir le site)
On notera rapidement:
1/ en écrivant, on a quand même une réponse, il faut le leur concéder
2/ cependant il n'est nullement présenté d'excuses; il s'agit plutôt de dire "on a reçu des courriels" et on a transmis
3/ passant ensuite à un autre sujet dans sa chronique, le médiateur parle de sujets "plus sérieux maintenant"
Je reste convaincu qu'une action de nos élus reste appropriée (j'ai d'ailleurs écrit au Conseil Régional de Bretagne).
A galon vat
(0) 
Philippe GOURVES
2013-10-21 13:45:29
Excellent la petite plaisanterie de Morin sur les bretons. J'adore le sandwich à la mouette. Parfois Morin flirte avec le mauvais goût, mais ça détend les oreilles d'entendre quelqu'un parler sur un média sans qu'il ne se sente aussitôt obligé de ménager une quelconque minorité opprimée. Vive la rigolade et raz le cul des bien pensants, des groupes de pression et des défenseurs de la morale, qui ne savent même pas prendre du recul pour plaisanter un peu sur eux-mêmes.
Signé un bon breton.
(0) 
Alexis Balladin
2013-10-21 18:01:03
Bientôt il sera interdit de rire. Ah j'oubliais, c'est déjà interdit. Encore autorisé, l'écoute de "tourner les serviettes" et la "boîte à sardine". On va bien se marrer...
(0) 
grapilleru
2014-08-21 10:59:06
ce n'est en effet pas drôle, mais pas parceque le breton est moqué, mais juste que cela est un humour pourri. mais se moquer d'autrui n'est pas un crime pourtant, on peut se moquer de tous, si c'est bien fait, cela passe. et nous, les parisiens, on subit régulièrement les railleries de nos concitoyens de france et de Navarre, et pourtant, on ne s'offusque pas à chaque fois. sachez,bretons, basques , corses, que nous , les "parigots têtes de veau", on est peu à être des parisiens de "souche". lorsque vous vous moquez de nous, vous vous moquez aussi de vos proches...
(0) 
Sklerijenn
2015-04-13 00:22:14
Le parisien se moque , mais dès que l été arrive ,il se depêche pour venir prendre son coin de plage . Quand on se permet d avoir un humour mal placé sur tel ou tel région , on n'y met pas les pieds et on ferme sa gueule .C'est vrai que derrière un micro on peut se permettre tout , sauf le respect qu'on doit avoir pour les autre .
(0) 
Anthony Caradec
2015-07-18 22:40:34
Je suis Breton et qu'est ce que j'ai pu rire en entendant cette chronique!
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.