Festy-gay annulé à Gourin. Christian Troadec et Christian Derrien : l'État se dérobe
Communiqué de presse de Christian Troadec

Publié le 28/07/16 17:19 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

L'annulation, sous contrainte, de la Festy-gay de Gourin, est inacceptable.

Nous comprenons l'amertume de la mairie de Gourin et des organisateurs, qui est bien compréhensible tout comme celle à venir d'autres manifestations, si nous ne nous montrons pas vigilants face aux obligations de l’État.

Il lui appartient d'assurer et d'assumer, tout comme elle le fait dans les grandes villes, la sécurité de ce type de manifestations.

Nous tenons à rappeler que l'ordre et la sécurité relèvent de l'autorité de l'État.

C'est bien à L’État, sans demande de participation financière aux collectivités ou aux manifestations, d'assumer l'état d'urgence qu'il a décrété.

À Gourin comme ailleurs.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Christian Troadec, maire de Carhaix, conseiller départemental du Finistère

Christian Derrien, maire de Langonnet, conseiller départemental du Morbihan

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1056 lectures.
Vos 7 commentaires
yann le meur
2016-07-28 18:07:48
En Corse, Le FLNC a averti les "islamistes radicaux de Corse" qu'en cas d'attaque, sa réponse serait "déterminée, sans aucun état d'âme...
et nous en Bretagne, nous appelons l'Etat à la rescousse...
(0) 
spered dieub
2016-07-28 20:12:26
C'est peut être paradoxal ,mais si l'on considère que la loi de la république jacobine doit s'appliquer effectivement l'état se dérobe ,problème elle en aura de moins en moins les moyens Maintenant si la Bretagne, comme vous le revendiquez à juste titre ,doit prendre son destin en main ,il en irait autrement ,et des forces locales seraient, vu la connaissance du terrain ,plus à même de garantir la sécurité à l'exemple de la déclaration des dirigeants corse ce matin même
(0) 
Léon-Paul Creton
2016-07-29 11:23:43
Peut-être que l’on interdit plus en Bretagne qu’ailleurs ? Cela me rappelle une réflexion que je m’étais faite du côté de Cap d’Agde dans les années 80.
Á cette époque rouler sans casque sur sa Mobylette , ou ce qui était encore utilisé de Vespas et de Lambrettas, valait à notre jeunesse mises sur le bas-côté de la route et verbalisations diligentes…
Se pointer sans casque était vite repéré en Bretagne, mais au Cap d’Agde non ! Deux, voire trois beaux garçon et/ou jolies filles les cuisses à l’air sur la même monture, avec les cheveux au vent sous le soleil méditerranéen étaient légion, dans des remugles de crèmes à bronzer.
Oui je sais ce n’est qu’une histoire de casques, mais sous les casques tous les mondes ne sont pas égaux
(0) 
Jacques
2016-07-29 11:29:24
C'est tout à fait exact.
Le milieu breton dans son ensemble affirme aux citoyens et depuis des années une volonté d'émancipation, mais à chaque fois en vénérant la République, en appelant à l'Etat, en interpellant les Élus liés financièrement à leur centrale parisienne....
Étrange message et étrange méthode!!!
Résultat, plutôt que de se retourner vers les partis politiques et les organisations militantes de Bretagne, par défaut, les citoyens ont fini par se résoudre à maintenir le vote PS ou à voter massivement FN!!!!
Le comparatif avec la Corse est saisissant et surtout affligeant!!!
L'affaiblissement de l'Etat central, c'est aussi du fait l'affaiblissement du discours du milieu breton,... habitué/formaté à demander, supplier, s'abaisser à l'humiliation, auprès de ceux qui volontairement ne veulent pas mais aussi ne peuvent plus...!!!!
Que reste t-il aux citoyens bretons????
(0) 
Yann Gwern
2016-07-29 19:21:51
C'est vrai que l'on peut s'indigner que l'état Hollandais, complaisant avec tout le lobby homo, se défile quand il s'agit de sécuriser une telle manifestation. Mais je ne regretterai pas que cette opération de racolage orchestrée par le patron d'une boîte échangiste soit enfin sortie de l'espace public.
(0) 
boned ruz
2016-07-29 23:55:13
Il y a effectivement un problème : à quoi cela sert-il de souhaiter pour l'avenir de la Bretagne et pour les autres régions une logique d'organisation fédéraliste si c'est pour demander à l'état de faire son travail ?????? ( fonction d'état ou pas ). En ce qui me concerne j'espère bien que ce fédéralisme régional si il se fait sera la première marche d'un indépendantisme qui pourra judicieusement se construire... L'état joue avec le feu depuis l' invention de la Guillotine... Je ne vois pas pourquoi il faudrait jouer les pompiers...Il ne me semble pas que Oui la Bretagne ait grand intérêt à se mêler des problèmes de l'état français... Ce machin est un complexe militaro-administratif qui a bien assez d'autorité comme-ça...Ce n'est pas la peine de lui rappeler qu'il s'est construit pour dominer tout le monde..
(0) 
Yann Menez Are
2016-08-01 19:49:07
La logique fédéraliste ne dédouane aucunement l'Etat central de son devoir d'assurer la sécurité!
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.