Elections régionales : Le Parti Breton pour une liste bretonne, d'union, ouverte et novatrice.

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti breton
Porte-parole: Gérard Olliéric

Publié le 30/06/09 3:05 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le Conseil National du Parti Breton s'est réuni à Pontivy le samedi 27 juin 2009. Dans un premier temps, nous avons fait le bilan des élections européennes puis dressé les perspectives des élections régionales.

Nos militants sont enthousiastes. Nos résultats sont encourageants et nous avons constitué un capital confiance. Nous sommes mieux organisés et nous enregistrons de nouvelles adhésions. Nous tirons l'avantage d'avoir mis en lumière la dimension internationale de la Bretagne lors des élections européennes. Le Parti Breton ne dépend d'aucun état-major parisien contrairement aux autres formations politiques. Cela nous donne plus de souplesse et de réactivité. Notre liberté d'action est immédiate. De ce fait, nous sommes déjà dans la préparation des élections régionales.

Notre assemblée a validé le choix de construire une liste d'ouverture et partagée avec d'autres forces politiques de progrès et des personnalités bretonnes. De plus cette liste sera celle qui sera la plus crédible pour défendre les libertés politiques et la nécessité de réelles capacités budgétaires pour la Bretagne. De nombreux acteurs de terrain, responsables associatifs, syndicaux, chefs d'entreprises, et des élus, en particulier les maires de petites et moyennes communes, ne se reconnaissent pas dans les querelles d'appareils politiques. Le champ de l'enthousiasme est donc large pour mener à bien un succès électoral.

Le Parti Breton souhaite partager et faire partager l'espoir d'une Bretagne mieux organisée, plus dynamique, où les initiatives innovantes des uns et des autres soient reconnues. C'est sur ces espoirs d'une nouvelle société bretonne que nous allons proposer un vrai projet pour la Bretagne, de Brest à Nantes, mettant en valeur, notamment, les dimensions maritime et internationale de la Bretagne. Le Parti Breton souhaite s'appuyer sur les acteurs de terrain pour une liste bretonne ouverte et progressiste. Le Parti Breton souhaite s'inscrire dans une dynamique d'union pour constituer une liste qui s'inscrive résolument au cœur du changement social, économique, écologique et culturel souhaité par la majorité des Bretons et des Bretonnes aujourd'hui.

Emile Granville, porte parole du Parti Breton

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1385 lectures.
mailbox imprimer
Le Parti Breton a pour but de rassembler, d'unir et d'organiser tous les bretons et amis de la Bretagne décidés à réveiller la conscience nationale du Peuple Breton afin que celui-ci se dote enfin des structures politiques, économiques, sociales et culturelles lui permettant d'assurer en tant qu'entité internationalement reconnue, son avenir et son épanouissement dans le cadre d'une Europe des Peuples et de la Solidarité
Vos 14 commentaires
henri de Lesquen
Mardi 31 août 2010

Le Parti Breton veut donc s'allier au Modem. Avec le même ton que l'UDB avec le Parti Socialiste.
Rien de surprenant finalement.

Stéphane Dubois
Mardi 31 août 2010

On a pas du lire le même texte, c'est tout l'inverse qui est dit...

Prigent Michel
Mardi 31 août 2010

Pour exister électoralement et surtout avoir des élus, le Parti Breton n'a d'autres solutions que d'imiter la stratégie électorale de l'UDB.
Et pour les Régionales, qui impose 10% des voix au premier tour, il lui faut trouver des alliés de droite et/ou de gauche fussent-ils un tantinet jacobins !

iffig cochevelou
Mardi 31 août 2010

je voulais réagir aux propos de Michel Prigent. Si le Parti Breton emploie la même stratégie que l'UDB , dans 45 ans nous en serons encore au même point , ce parti fera ses 3% de voix et tout le monde sera content ! Si les Bretons sincères, et il y en a beaucoup, qui persistent à voter pour des partis parisiens , changeaient un peu d'état d'esprit je pense qu'il serait très possible à une mouvance bretonne de s'affirmer et dépasser rapidement 10% des voix : il faudrait qu'ils cessent d'écouter les voies des "sirènes" des partis parisiens ; c'est aux convaincus de les convaincre et de les déculpabiliser !

Léon-Paul Creton
Mardi 31 août 2010

@ Mr Prigent Michel
Pour avoir lu en d'autres lieux divers commentaires - que j'ai le plus souvent appréciés_ sur de multiples sujets, je suis étonné de la teneur de votre commentaire-ci. Je considère que:
Le combat breton n'est pas le moyen _ ou un prétexte_ pour, uniquement exister électoralement, ni considérer qu'avoir des élus serait une finalité alors que ce n'est qu'un moyen, un outil. L'exemple, le bilan des choix politiques et des alliances, sur près d'un demi siècle...sinon plus, de certains organismes se déclarant bretons, sont à cet égard sans appel, quant à l'efficacite des alliances contre nature.
Que si le Parti Breton veut lui aussi s'amuser à poursuivre ce type d'expérience stérile et mortifère, personnellement je ne le suivrais pas! Une duperie de plus de quarante ans suffit! Je n'ai plus de décennies "à foutre en l'air", puisque vous citez l'UDB.
Si les forces bretonnes _quels que soient les horizons politiques_ n'ont que des alliances avec les forces jacobines à nous proposer, les bras m'en tombent. Autant déclarer "officiel" le suicide collectif de la Bretagne au regard de l'Histoire.
Le jacobinisme comme allié??? <>...Préférer cela à un "Grand Front Commun Breton ? J'en pleure.
...d'autant plus que je vois effectivement que le château des ducs de Bretagne, Nantes, la Loire Atlantique se faire prendre sournoisement dans les filet d'un colonialisme rampant ayant pour nom Val de Loire.

Yann le Dantec
Mardi 31 août 2010

Mais encore une fois, relisez le communiqué bon sang ! Le PB dit qu'il est pas là juste pour faire de la figuration ou pour avoir des élus pour le plaisir d'en avoir. Après il s'agit pas de rassembler les gens qui sont juste "bretons sincères", ça ne pèse rien ou presque là. Le but du PB de ce qu'on peut comprendre de son projet politique, c'est de rassembler les bretons, pas l'emsav.

Prigent Michel
Mardi 31 août 2010

Je comprends les réactions de mes 2 camarades bretons Léon-Paul et Iffig, mais je suis surtout préoccupé par une "obligation de résultat" du Parti Breton aux Régionales 2010.
Autant sa liste européenne lui permettait à bon compte de s'offrir une "campagne de publicité", autant j'aimerais que les Régionales lui permettent de concrétiser en s'"infiltrant" dans le système (en pratiquant l'"entrisme" comme le firent les "Jusos" en Allemagne, ou les troskystes de FO) afin de profitter des mannes que la République offre aux élus: légitimité électorale, possibilité de peser sur les décisions, financement, indemnités et avantages.
Se présenter seul, sans allié électoral, c'est signer pour 5 à 6% des voix, donc ne pas avoir d'élus et d'attendre encore 6 ans.
Evidemment, si les partis bretons étaient capables de s'allier comme l'a fait la Galice avec son GNL (alliances électorale de 14 partis régionalistes), voire même les Corses par moment, les 10% seraient possibles.
Lequel des partis bretons est disposé à présenter liste commune avec le PB: UDB, ADSAV, Parti fédéraliste, ESKEM...?
Envisager que le PB multiplie par 4 son score des Européennes me paraît ambitieux, voire prétentieux actuellement.
Par contre, gràce à son identification claire et ses objectifs sérieux et crédibles, le PB a l'avantage d'interpeller sans "langue de bois" la conscience des bretons, qui finiront bien un jour par se désintoxiquer de leur soumission au système colonial jacobin.
Ici, a Nantes, en "teritoire occupé" Bretagne Réunie, 44=Breizh et bien d'autres s'emploient, j'oserais dire, en permanence, à combattre la "ligérisation" des cerveaux, bravant la répression (8 inculpés jusqu'à présent sans compter les 4 "rappel à la loi" de La Baule): dernières actions:-20 juin: exposition des bidons de Teïxua devant les PdL (Région Bidon) bien rapportée par OF, PO, Nantes 7 -29 et 30 juin: distribution de tracts (900) et auto-collants de plaques minéralogiques de 44 (800) à l'entrée du Château des Ducs de Bretagne lors de l'opéra rock d'Anne de Bretagne.
Rien n'interdit à la Bretagne B4, à qui après tout, on a "volé" son plus gros département d'en faire autant à la façon des "résistants" de Aït'a.

iffig cochevelou
Mardi 31 août 2010

a Yann Le Dantec si je parle des "Bretons sincères" , j'aurais du dire "Bretons conscients" , car il est bien évident qu'avec les faibles moyens d'information ce sont, ceux-la, les premiers qui peuvent etre touchés , il suffit autour de vous de faire un sondage auprès du Breton lambda et de lui demander de citer des partis bretons , et ce qu'ils représentent , vous vous rendrez compte de la méconnaissance totale du sujet !

Emglev Kevredel Breizh/A.F.B.
Mardi 31 août 2010

Michel PRIGENT a well sklaer . Le PB devra trouver des alliés.D'ailleurs pourquoi aller sous cette étiquette aux futures "régionales" ? Ar pezh a gont eo arruout da lakaat TUD E-BARZH da gentañ. Ur weach bar jeu e c'heller kaozeal hag ober da lared drailhañ ar sistem gall hag a harzh ac'hanomp da gemer penn d'ar vazh. ça arrange parfaitement le pouvoir central d'assister à un "étripage" systèmatique entre ce qu'il est convenu d'appeler la droite et la gauche. Résultat Paris a toujours la main et les bretons restent matés. L'affaire de Ker an Puilh sur Karhaix en est un exemple navrant. Et ce n'est pas le seul.
Ar Burev.

Alliance Federaliste Bretonne/E.K.B.
Mardi 31 août 2010

Petit rectificatif bienveillant à l'attention de M. PRIGENT: Eskemm n'est pas un parti mais le bulletin interne de l'A.F.B./EK.B.. Cordialement. Le Bureau.

Yann le Dantec
Mardi 31 août 2010

Totalement d'accord avec vous. Et cela est du au fait que l'emsav politique n'a jamais parlé aux bretons "lambda" mais biens aux bretons "conscients" (de quoi ? ). Ce n'est pas en parlant Traité 1532, histoire de Bretagne ou autre qu'on touche les gens.
Il faut sortir du ghetto de l'emsav, parler aux bretons, avec leurs problèmes de la vie quotidienne, et faire le lien entre ces problèmes et son projet politique. C'est sur, on fait pas 10% tout de suite. Et alors ?

Pierre CAMARET
Mardi 31 août 2010

J'avoue ne rien savoir dire .Des bretons purs et durs .... il y en a , mais peu et ils ne feront pas 10%.l'UDB n'est peut etre pas un bon exemple , mais ils ont eu quelques strapontins au CR . Tous ces mouvements bretons , malgre leurs efforts n'ont pas reussi a mobiliser les masses bretonnes . La raison , il y a en peut etre une : leur discours , qui n'interesse pas grand monde . Alors il faut changer de discours ???. Obligation de resultats .. c'est un language que je connais et je suis familier avec cette conception . De toutes les facons si on continue comme cela ,dans 45 ans on en sera au meme point . Il faut vous depecher , je viens d'avoir 79 ans . Cela fait environ 45 ans que je suis sensibilise par le Combat Breton .... RIEN N'A CHANGE .On pedale toujours dans la pate a crepes .Les victoirettes font les titres de la Presse Bretonne , on les lit , on boit une bolee et on va se coucher tres content , en disant cela avance ???Cela permet de passer le temps , surtout pour les retraites .

Yann le Dantec
Mardi 31 août 2010

Ca je suis bien d'accord avec vous que ce n'est pas avec le discours de l'emsav sur "la culture, la culture, la culture" ou autre "rendez nous notre identité" qu'on va soulever les gens. Si j'ai voté PB, c'est parce que dans la profession de foi des européennes ça parlait de choses concrètes, pour une foi (insitutions, environnement, économie, les choses qui intéressent les vrais gens, pas l'emsav)

Pierre CAMARET
Mardi 31 août 2010

L'alliance de tous les Partis Bretons . Quel beau reve . Bonne chance a ceux qui veulent essayer . Ils tout mon soutient .. helas que moral. Si les 17 tribus gauloises s'etaient entendues a ALESIA , CESAR etait battu et la face de l'Europe eut ete autre . Mais les celtes sont par nature , divises et cela continue . Et les bretons veulent ils vraiment le changement ???Il faudrait qu'un "grand chef" surgisse et federalise, toutes les energies . Pour l'instant ce sont des combats separes , de quelqu' uns tres courageux , de resignes-culturels , de ceux qui cherchent surtout a s'occuper sans trop de risque(les diverses associations sur le motif Bretagne) etc... Alors les discussions du Cafe du Commerce et de l'Industrie ,Il y fait chaud l'hiver , frais l'ete , le cidre est bon , la serveuse accepte les plaisanteries legeres .Plus belle la vie .Vive la Bretagne . Alain Barbe Tourte reviens .

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 8 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.