Des enseignants de l'occitan recontrent des enseignants du breton à Rennes
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 23/04/08 18:34 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Des représentants du CFPOC (Centre de formation en langue et culture occitanes ) venus de la région d'Orthez (Pyrénées- Atlantiques-Béarn) sont depuis quelques jours à Rennes pour échanger avec Skol an Emsav, un centre d'enseignement du breton pour adultes. (voir le site)

"Plus on pourra travailler ensemble, plus on pourra faire des avancées" a déclaré Lena Louarn, directrice de Skol an Emsav.

Elle a rappelé qu'autrefois "il fallait 5 ans pour apprendre le breton en cours du soir, mais maintenant cela prenait 6 mois en formation accélérée". Skoll an Emsav est a l'avant-garde de nouveaux concepts pédagogiques que les Occitans sont venus étudier. À Skol an Emsav, "on n'enseigne pas le breton, on le transmet", explique Lena. "Les étudiants sont comme des nouveaux-nés, on leur transmet tout ce qu'on a, ils absorbent. L'analyse grammaticale vient après." Alors qu'autrefois, seulement 50 % des inscrits en cours du soir finissaient le programme, le taux de réussite et aujourd'hui de 90 %.

Ces formations accélérées existent depuis 10 ans et Philippe Barrère, enseignant du béarnais et formateur à la CFPOC, a déclaré vouloir s'en inspirer. Le CFPOC partage avec Skol an Emsav l'apprentissage de la parole avant tout, avec très peu d'écrit. Une pédagogie par immersion selon l'adage que "il vaut mieux mal parler mais parler, que bien parler et se taire".

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1860 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.