-- Festivals --

Clap de fin pour le 22e Taol Kurun : des organisateurs heureux...

Communiqué de presse de FC (porte parole Fanny Chauffin) publié le 31/01/16 22:59

Satisfaction des organisateurs avec 3500 personnes, 48 événements dont 14 en breton et 12 bilingues, le festival continue sa route et donne toute sa place aux acteurs de la langue et de la culture bretonne sur les 16 communes de Quimperlé communautés

15 stages où les participants ont dansé, pratiqué le yoga, le hip hop, le conte, inventé des chansons, des recettes originales, ... Cinéma, théâtre, concerts se sont succédés, avec 20 animations gratuites, de la poésie entre haikus, Delpastre, Anjela Duval et Angèle Vannier.

Des enfants qui parlent breton sans adultes, autour des jeux de Sten Charbonneau, ou dehors lors du concours de conteurs du Kan ar bobl, une assemblée de cent spectateurs pour le théâtre en breton avec la troupe de Guerlesquin, un cinéma obligé de reprogrammer une séance au vu du trop grand nombre d'enfants bilingues.

Ce festival, en plein coeur de l'hiver, montre que la langue bretonne serait bel et bien en train de gagner un peu de place, un peu plus de reconnaissance au fil des années...

Après le thème de la créativité, à quoi vont s'intéresser les 31 associations de Ti ar Vro pour la prochaine édition de 2017 ? Réponse dans les semaines qui viennent. Le thème du concours de haikus dest d'ores et déjà choisi : le chemin / an hent.

Voir aussi :

mailbox imprimer

Correspondante multimédia pour l'ABP d'abord, puis porte-parole de Taol Kurun, enfin chercheuse à l'Université Rennes 2 au laboratoire Ermine et au CRBC.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 8 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.