BRETONS n° 84 retiré des kiosques : la CFDT dénonce la censure de François-Régis Hutin, PDG de Ouest-France

-- Media et Internet --

Dépêche
Par Philippe Argouarch

Publié le 29/01/13 21:10 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Après le retrait des kiosques du magazine Bretons n°84 du mois de février, qui annonce à la UNE que 18% (selon un sondage IFOP) des Bretons sont pour l'indépéndance de la Bretagne, la CFDT dénonce «un acte de censure inadmissible de la part du patron d'un journal qui ne cesse de plaider pour la liberté d'informer».

Les ordres de M. Hutin

La CFDT confirme que l'ordre de retrait serait venu du PDG d'Ouest-France le 26 janvier 2013. Le tract syndical a été diffusé ce soir en interne auprès des 550 journalistes du quotidien rennais.

« On peut penser ce que l'on veut du sujet, indique la CFDT d'Ouest-France, le résultat d'un sondage, réalisé dans les règles de l'art, est une information. Et c'est à ce titre que la rédaction de Bretons a décidé d'en faire sa Une, laissant à ses lecteurs le soin de se faire une opinion sur la question.

Cet épisode pathétique amène plusieurs questions

Quelle est la participation véritable de Ouest-France dans le capital de BRETONS ? M. Hutin est-il dans la position de propriétaire de ce mensuel? La couverture dit bien "Un magazine PROPOSÉ par OUEST-FRANCE.

Quels sont les montants des subventions annuelles moyennes touchées par le groupe dans le cadre du portage, de la modernisation de la presse ...etc et pourquoi le ministère de la culture, tout comme les médias concernés, se refusent-ils de dévoiler les montants exacts de ces subventions et niches fiscales au public ?

Quelle est la légalité de la structure du journal Ouest-France, vis-à-vis des lois européennes sur la concurrence déloyale ? ABP rappelle que OUEST-FRANCE est la propriété d'une association (1), ce qui permet au groupe de racheter tous ses concurrents depuis 50 ans tout en étant protégé de tout takeover possible. Malin non ? mais est-ce légal ?

Quesl sont les rapports entre OUEST-FRANCE et la préfecture ? Le journal Libération, comme ABP avaient révélés en 2005 que la préfecture commandait des articles à OUEST-FRANCE (voir le site)

(1) La Société d'investissements et de participations (Groupe Sipa-Ouest‑France), créée en 2002, est une société civile française. Elle est détenue à 100% par une association loi 1901 - l'Association pour le soutien des principes de la démocratie humaniste.

Philippe Argouarch

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1801 lectures.
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.

Vos commentaires :

Margot leb
Mercredi 30 janvier 2013

Le début de la censure de la presse et généralement un des symptômes d\'une dictature. Quelle catastrophe d\'empêcher le peuple de savoir, de connaître, d\'apprendre ce qu\'il ne sait pas encore ! Quelle honte de cacher, dissimuler et d\'éviter que les français connaissent la vérité !

\"Liberté d\'expression\" dit notre législation... Où est-elle donc passée ? Si même les patrons de droite se mettent à censurer, nous somme fichus !

Quel pays déplorable, effroyable, et qui inspire un seul et unique sentiment : le dégoût ! Le dégoût inspiré par une soif d\'apprendre incomprise, et violemment repoussée !

Mr. Sarkozy, revenez !

bernard guyader
Jeudi 31 janvier 2013

Ouest de france préfère sans doute les travaux de cet universitaire rennais qui parcours la Bretagne ( invité par l'UDB , aussi , rien de moins) en enseignant qu' 1 petit % des bretons sont pour l'indépendance ...La dépendance des régionalistes à la censure et aux mensonges est profonde ... comme le trou dans lequel ils nous entraînent.B.guyader

marc iliou
Vendredi 1 février 2013

La solution : boycotter Ouest France et ses parutions ! plus aucun argent des Bretons ne doit être donné à ce "journal".

Gwen B
Lundi 4 février 2013

Breizh digabest bremañ! ha kaoc'h da Ouest "France"

LE PAPE yANN
Mercredi 6 février 2013

En réaction ce mois-ci je n'achèterai pas le mensuel BRETON et j'invite ses lecteurs a le faire également Kénavo Yann

Michel Prigent
Jeudi 7 février 2013

La deuxième édition de Bretons de février 2013 revue et corrigée après Kontrol par le politburo Hutin est paru en kiosque.

Bien entendu je ne l'achèterais pas.

Urvoy Olivier
Lundi 11 mars 2013

Il y à bien longtemps que je ne lis plus ouest torch et cela pour ne pas à avoir a supporter le discours réactionnaire pro libéral de ce Hutin. Il n'y à plus que deux quotidiens indépendants de la finance en France Le Canard et L'Huma. Pour le reste Il sont du côté de Monsanto et toute la clique

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 2 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner