Philippe Grosvalet a-t-il peur des citoyens ? Bretagne Réunie répond à ses propos parus dans l'édition Loire-Atlantique de Ouest France du 4-5 octobre 2014

-- Politique --

Communiqué de presse de Bretagne Réunie
Porte-parole: Le Bihan Jean-François

Publié le 6/10/14 14:27 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Communiqué de Bretagne Réunie, 6 octobre 2014

Rappel : selon le sondage de juillet 2014 réalisé par LH2 (1), 90 % des Bretons sont opposés à la fusion Bretagne/Pays de Loire.

Interrogé sur la proposition de consulter les habitants de la Loire-Atlantique par le biais d'un référendum sur la région dans laquelle ils veulent vivre, Philippe Grosvalet, président du Conseil général, répond NON à une consultation. (Article non en ligne).

Il admet « que tous les sondages se recoupent, que les habitants de Loire-Atlantique sont à 70 % pour le rattachement de ce département à la Bretagne » pour mieux ensuite expliquer que les citoyens de Loire-Atlantique ne comprennent pas vraiment les enjeux de la réunification de la Bretagne et c'est donc pour cela qu'ils se trompent : « Ils pensent que la Loire-Atlantique est bretonne, sans voir derrière toutes les implications administratives, politiques… ».

Si les citoyens manquent à ce point de clairvoyance, alors que depuis 40 ans ils sont favorables à la réunification de la Bretagne et que des universitaires, des économistes, des géographes ont publié de nombreux ouvrages à ce sujet, Bretagne Réunie propose à Philippe Grosvalet de profiter des élections cantonales de mars 2015 pour éclairer les électeurs au cours de la campagne électorale sur « toutes les implications administratives et politiques… » qui interdisent la réunification de la Bretagne.

Le respect de la démocratie implique que les élus et les candidats apportent en toute transparence les réponses aux revendications que portent les citoyens.

Après avoir indiqué que les citoyens ne comprennent pas suffisamment pour décider de la région dans laquelle ils veulent vivre, Philippe Grosvalet explique que ces 40.000 citoyens dans les rues de Nantes est le résultat de l'activisme « d'une minorité de militants très actifs ».

Aucun parti politique n'est capable de mettre autant de monde dans la rue à Nantes. Les partis politiques manquent sans doute de moyens financiers, « de militants très actifs », de permanents et d'élus pour entraîner derrière eux autant de citoyens.

Philippe Grosvalet devrait plutôt se rendre compte de la fracture démocratique qui s'amplifie dans notre pays avec les montées de l'abstention et du vote Front National (voir notre article) et, au lieu de s'enfermer dans le déni en continuant de proposer la fusion Bretagne et Pays de la Loire alors que les Bretons y sont très fortement opposés - proposition soutenue par une pétition dont il est l'initiateur et qui réussit l'exploit de rassembler un peu plus de 3.000 signatures sur une population de 7 millions d'habitants (2) - d'enfin prendre en compte les aspirations des habitants de la Loire-Atlantique.

Bretagne Réunie

BP 49032

44090 Nantes Cedex 1

site : (voir le site) de Bretagne Réunie

Contacts :

bretagne.reunie.contact [at] gmail.com et 06 82 67 19 46

Sur facebook : (voir le site)

(1) Voir, par exemple, (voir notre article) , (voir notre article) , (voir notre article) , et (voir notre article) ou sondage en recherche.

(2) Par exemple (voir notre article) du 14 mai 2014.

Extrait : Après une pétition de défense de “l'intégrité” des Pays de la Loire qui a fait flop avec 120 signataires entre le 24 avril et le 12 mai, pour la plupart élus régionaux - à peine la moitié - ou responsables de structures subventionnées par la Région... (voir notre article)

Voir aussi :

mailbox imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1

Vos commentaires :

L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.