Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Bernadette Malgorn tâte le terrain pour les régionales en Bretagne
Alors que les militants UMP ont déjà désigné comme tête de liste le député du Finistère Jacques Le Guen, connu pour être opposé à la réunification, bien qu'ayant fait une
Philippe Argouarch pour ABP le 19/05/09 3:37

Alors que les militants UMP ont déjà désigné comme tête de liste le 22 mars dernier, le député du Finistère Jacques Le Guen, connu pour être opposé à la réunification, bien qu'ayant fait une apparition chez Le Divellec lors de l'appel du 10 février dernier, la Nantaise Bernadette Malgorn, ancienne super-préfète de la région, et proche de Sarkozy, n'a pas renoncé. D'après le Mensuel de Rennes, elle aurait déclaré à Vannes : " J'ai entamé une phase d'écoute, de contacts et de rencontres pour voir si je peux apporter une valeur ajoutée au sein de cette région et si je peux rassembler. ". François Goulard, député maire de Vannes, un villepeniste comme Le Guen, et Marc Le Fur, député des Côtes-d'Armor, seraient plutôt du coté de Jacques Le Guen. Celui-ci a prévenu "ne pas vouloir être numéro 2".

En ce qui concerne la réunification, Malgorn ne se mouille pas. Ella a même déclaré dans une interview publiée sur blog breizh il ya deux ans : "Si l’on raisonne en espaces économiques homogènes, s’étendre vers le sud n’a pas de sens pour la Bretagne ".

Philippe Argouarch

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2304 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 10 commentaires
LEGOFF Robert Le Mardi 31 août 2010 23:27
Elle aurait déclaré récemment ?? Où a t elle dit cela ?
(0) 

Yves-Alain LE GOFF Le Mardi 31 août 2010 23:27
Quand Bernadette Malgorn méprise l'idée même de la réunification de la Bretagne, je ne vois pas quelle valeur ajoutée elle peut lui apporter:
Voici ce qu'elle déclarait il n'y a pas si longtemps:
" Je trouve plutôt sympa sur le plan sentimental que le nord de la Loire Atlantique soit breton. Cette aspiration un peu nostalgique est un détournement de centres d'intérêt de ce qui est essentiel pour la Bretagne ".
" Si l'on raisonne en espaces économiques homogènes, s'étendre vers le sud n'a pas de sens pour la Bretagne ".
(0) 

Yves-Alain LE GOFF Le Mardi 31 août 2010 23:27
Elle a déclaré cela lors d'une réunion organisée par Paris Breton en octobre 2006. Voir l'article très intéressant de Ronan Le Flécher sur le sujet:
(0) 

Hervé Leray Le Mardi 31 août 2010 23:27
Venant en plus d'une Nantaise...c'est fort et vraiment elle fait preuve d'ignorance de l'Histoire (Nord de la Loire-Atlantique ..) et de propos dignes de breves de comptoirs (qu'on entend beaucoup il est vrai en Loire-Atlantique "le sud loire c'est déjà la Vendée"..)
Ce genre de propos sont seulement la preuve de l'ignorance crasse des gens sur ce qu'était et est toujours la Bretagne !
(0) 

Prigent Michel Le Mardi 31 août 2010 23:27
Ainsi donc, à l'UMP, 2 "grands serviteurs de la République" (certains diraient "valets"), B Malgorn et J Le Guen se disputent pour devenir Administrateur colonial, voire Gouverneur du "trognon breton" aux Régionales de 2010.C'est bien trop d'honneur accordé aux bretons !
Ainsi, une fois en place, l'un où l'autre reçu à l'"examen du suffrage" pourra veiller de près à ce que nos "régions" actuelles de l'Ouest ne prennent pas trop "de valeur ajoutée" pour le cas où "certains irresponsables" s'aviseraient d'"annexer" la Loire Atlantique.
Car en effet, il est vital pour les intérèts de la France que nos régions (de 2 à 9 déparetements)restent faibles et incohérentes face à la crise et à la mondialisation.
C'est çà l'"exception française" !
(0) 

Alexandre Le Gall Le Mardi 31 août 2010 23:27
Une Nantaise opposée à la réunification de la Bretagne se présente aux élections régionales... en Bretagne!? Attendez là, je n'ai pas tout compris. Voilà donc bien la logique de recyclage des "serviteurs de la République", véritables nantis qui vont d'un territoire à un autre au gré de leur évolution de carrière et sans aucun lien avec leurs attaches personnelles.
(0) 

SALAUN Thierry Le Mardi 31 août 2010 23:27
Chaque intervention de Bernadette contre la réunification déssert l'UMP et la place comme la candidate de Paris contre la Bretagne.
(0) 

Frederig ar Bouder Le Mardi 31 août 2010 23:27
« Si l'on raisonne en espaces économiques homogènes, s'étendre vers le sud n'a pas de sens pour la Bretagne ». --- Et si l'on raisonnait en espaces culturels? Les hommes d'abord, les marchandises ensuites.
(0) 

Hervé Leray Le Mardi 31 août 2010 23:27
De plus nombre d'ouvrages économiques montrent clairement qu'il y a une synergie de toute la Bretagne sud vers Nantes. (en plus économiquement le pays Nantais est trés puissant (par certains secteurs il vaut à lui seul B4) et cette richesse, n'en déplaise à mme Malgorn est une construction historique Bretonne, ce n'est pas les Pays de Loire qui l'ont créé!)
Cette coupure administrative est handicapante économiquement. Il est dommage que des Bretons répétent comme des ânes n'importe quoi sans rien y connaitre. J'aimerai leur conseiller les ouvrages d'Ollivro et de M.Le Rhun (entre autres) à ce sujet !
(0) 

FLEURENT Jacques Le Mardi 31 août 2010 23:27
Souhaitons que, lors des régionales déjà en préparation de l'année prochaine, les Bretons aient le ressort de ne pas voter pour tout candidat - de quelque bord qu'il soit - opposé au thème majeur de la réunification.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 4) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons