Réaction de Bernadette MALGORN aux propos tenus sur les salariés de Gad par le Ministre de l'Economie
Communiqué de presse de Droite et Centre de Bretagne - Breizh tu-dehou ha tu-kreiz

Publié le 17/09/14 12:41 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Invité de Jean-Pierre ELKABBACH ce matin sur Europe 1, Emmanuel MACRON, ministre de l'Economie a déclaré à propos des salariés licenciés de l'abattoir GAD : « Il y a dans cette société une majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées. Pour beaucoup on leur explique : “Vous n'avez plus d'avenir à Gad ou aux alentours. Allez travailler à 50 ou 60 km.” Ces gens-là n'ont pas le permis de conduire. On va leur dire quoi ? Il faut payer 1 500 euros et il faut attendre un an ».

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

« Par ses propos, le ministre de l'Economie a montré sa méconnaissance de l'industrie agroalimentaire bretonne. Dans ces entreprises il y a des femmes et hommes qui travaillent dur et se lèvent tôt le matin pour gagner leur vie. Les salariés de l'agroalimentaire ont su acquérir des compétences permettant à leurs entreprises d'obtenir des certifications aux normes européennes et américaines pour développer l'export», réagit Bernadette MALGORN, présidente du groupe Droite & Centre au Conseil régional de Bretagne.

« En ciblant les femmes, le ministre est par ailleurs tombé dans les stéréotypes que le gouvernement auquel il appartient entend combattre » conclut la féministe qu'est Bernadette MALGORN.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Le groupe "Droite et Centre de Bretagne" rassemble 19 conseillères et conseillers régionaux de la droite et du centre. Dans la diversité de nos sensibilités et l’unité de nos convictions, nous sommes une opposition à votre écoute pour défendre trois priorités : l’équilibre territorial, le développement économique, l’emploi par la formation.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.