Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Bemdez victime de discrimination.
Vendredi soir, les associations vannetaises étaient invitées, comme chaque année, à l'hôtel de ville de Vannes pour "un pot de l'amitié". Sur 900 associations vannetaises, la municipalité n'a pas jugé bon de convier l'association culturelle Bemdez qui œuvre depuis bientôt 8 ans au sein du tissu
Bertrand Deléon pour BEMDEZ le 30/01/06 21:54

Vendredi soir, les associations vannetaises étaient invitées, comme chaque année, à l'hôtel de ville de Vannes pour "un pot de l'amitié". Sur 900 associations vannetaises, la municipalité n'a pas jugé bon de convier l'association culturelle Bemdez qui œuvre depuis bientôt 8 ans au sein du tissu associatif vannetais, notamment auprès de la municipalité en participant au Celti'Vannes.

Les élus craignaient-ils que la présence de notre association attirât l'attention sur quelques questions ayant trait à la défense du patrimoine breton dans cette ville ?

Nous profitons de l'occasion pour faire part d'interrogations transmises par des Vannetais à notre association sur un certain nombre de points relatifs à nos buts :

- Il est incroyable que les travaux de la rue de la Tannerie à Vannes n'aient pas permis la mise au jour de nouveaux vestiges gallo-romains, témoins de l'intense activité artisanale de cette rue par le passé : aucune nouvelle fouille archéologique n'a de toute façon été réalisée. Ces vestiges ont-ils eu le même sort que les égouts gallo-romains à l'endroit où a été construit un profond réservoir de rétention d'eau ? (rappelons que ces coûteux travaux sont les conséquences de la destruction des zones humides du nord d'agglomération, éponges naturelles et régulatrices du flux des eaux pluviales).

- Comment peut-on croire que la municipalité respecte le patrimoine historique médiéval au vu de la méthode de réfection des remparts actuellement employée ? Démontés, leurs pierres jetées et brisées, les murailles historiques de la ville sont rebâties comme de vulgaires ouvrages de maçonnerie. Des créneaux brisés jonchaient récemment le sol de la porte Poterne.

- Pourquoi n'y a t'il pas plus de rues portant le nom de personnalités bretonnes alors que de nouvelles rues sont inaugurées à Vannes (exemple récent du boulevard portant le nom du très contesté Raymond Marcellin) ?

- Pourquoi lorsqu'une rue est dédiée à un personnage ayant joué un rôle reconnu dans l'histoire de Bretagne, il n'y a d'autres commentaires que des renvois politiquement correctes à l'histoire de France, rattachée souvent à l'histoire militaire (Exemple de la "rue de La Tour D'auvergne, officier français" ; linguiste breton est occulté) ?

- Pourquoi la mise en place d'une signalisation bilingue est si lente et approximative (school en anglais au lieu de Skol ; Skolaj Sacré-Coeur pour Skolaj ar Galon-Sakr ; Skol Beaupré-la-lande pour Skol Bod Prad al Lann ; Kliskoët pour Kelliskoed, etc.) ?

- La mairie vannetaise souhaite-elle se débarrasser du Celti'Vannes au profit du salon du livre à la même date ? Quels sont ses desseins ?

Il va de soi qu'aucun de nos membres ne comptait perturber le pot de l'amitié de ce vendredi 27 janvier 2006 par ces questions. Désormais, nous les posons fermement.

Pour l'association Bemdez,

Bertrand Deléon.

Kevredigezh / Association BEMDEZ

Ti ar c’hevredigezhioù / Maison des associations

6 straed ar Govuerezh / 6 rue de la Tannerie

56 000 GWENED / VANNES – BREIZH / BRETAGNE – Pgz / Tél. 06 11 51 43 15. (voir le site)

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons