-- Economie --

Assemblée générale de Produit en Bretagne : Jean-Yves Le Drian croit toujours à une décentralisation

Assemblée générale de Produit en Bretagne : Jean-Yves Le Drian croit toujours à une décentralisation
Assemblée générale de Produit en Bretagne : Jean-Yves Le Drian croit toujours à une décentralisation
Les lauréats des prix ambassadeurs de Bretagne

Ce sont environ 800 chefs d'entreprises et entrepreneurs qui se sont rassemblés à Saint-Cyr Coëtquidan aujourd'hui à l'occasion de l'Assemblée générale de Produit en Bretagne.

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, qui était l’invité d’honneur, a fait quelques remarques sur la décentralisation...

Décentralisation et régionalisation : réalité ou agitation fébrile avant les élections ?

Déclarant ne pas vouloir marcher sur les plates bandes de Mme Marylise Lebranchu, la ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique, Jean-Yves Le Drian a toutefois promis que la régionalisation phase 3 allait bien avoir lieu et que ce serait pour la Bretagne une opportunité historique, une sorte de rendez-vous avec l'histoire. « Une chance qu'il ne faudra pas manquer », a déclaré l'ancien président du Conseil régional de la Bretagne administrative. Suggérant de repousser le redécoupage territorial pour après la régionalisation, car trop controversé, Le Drian a dit croire dans une « république décentralisée et régionalisée », allant jusqu'à blâmer le centralisme pour le nombre réduit de PME en France, comparé à l'Allemagne fédérale.

Des fissures dans le système ?

À noter que le ministre des Transports, Fréderic Cuvillier, était l'invité de BFMTV et RMC ce vendredi matin ; questionné sur l'écotaxe, il a concédé croire à une régionalisation de l'écotaxe ! Pas dans la collecte des fonds, a-t-il précisé, mais bien dans la redistribution. Les régions recevraient des fonds structurels pour le développement de transports alternatifs, proportionnels au montant de l'écotaxe perçue.

Philippe Argouarch

Voir aussi :
©agence bretagne presse

Cet article a fait l'objet de 1503 lectures.
mailbox imprimer
logo

Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford. Voir le site et Voir le site

Vos commentaires :

Michael PAUL
Samedi 8 fevrier 2014

De biens belles paroles juste avant des élections comme d'habitude ! Ce genre de propos n'aura absolument aucune influence sur mon vote ! Dorénavant je juge les politiques sur leurs actes et plus sur leurs belles promesses...

Yves-Alain LE GOFF
Samedi 8 fevrier 2014

Si le redécoupage des régions se fait après la régionalisation, comme le souhaite Jean-Yves Le Drian, alors la légitime réunification de la Bretagne sera encore plus difficile à obtenir avec en face une région des Pays de la Loire encore plus forte qu'à ce jour.

Pul Chérel
Samedi 8 fevrier 2014

Produit de Bretagne n'a t'il pas d'autre choix que d'inviter (d'honneur) un ex-président de B4, devenu ministre de la défense française, dont la Bretagne, la vraie, est maintenant le cadet des soucis ? Quant au ministre des transports, il vient de prendre une claque en voyant son budget "infrastructures" 2014 à peine suffisant pour couvrir les engagements déjà pris, d'où son souhait d'écotaxe plus régionalisé pour amadouer les Bretons et surtout ceux qui portent des bonnets rouges; Quelle misère ! Paul Chérel

daniel valy
Samedi 8 fevrier 2014

comment peut on croire a ces politiciens qui trahissent

la Bretagne depuis des décennies . le parti politique

passera toujours avant la Bretagne .

Youenn Penhador
Samedi 8 fevrier 2014

JY Le Drian a le même discours que Le Pensec l'autre jour (régionalisation, chance historique à ne pas manquer etc....)Ils se sont donnés le mot!!! ILs font croire que cette promesse de régionalisation vient de chez eux alors qu'ils se sont sentis un obligés suite au reuz des bonnets rouges. Votez pour nous qu'ils disent et vous verrez; oui on a déjà vu leurs promesses depuis deux ans!!

Repousser la restructuration des régions à après la réforme de la régionalisation c'est de la pure hypocrisie de la part de JY Le Drian. IL sait très bien que cela ne se fera pas après. Il faut battre le fer quand il est chaud c'est à dire maintenant (quand ilo parle d'opposition il pense sûrement à son premier ministre qu'il ne veut pas froisser) Quelle honte tout ça!!!

eugène le tollec
Samedi 8 fevrier 2014

Mais Monsieur Le Drian

Un jour il faudra vous convaincre que la Bretagne ne veut pas d'une Bretagne socialiste ni de Droite ,elle ne veut que sa Bretagne avec son âme bretonne ....

Alors un jour il faudra arrêter de parler de décentralisation ,laqelle?

ou d'autre combine hors de la volonté bretonne!

celle promise par l'état français ou la République française ! ou celle voulue par les bretons ,soit tout un peuple.

Jean Yves ,vous savez ce que veut la Bretagne et rien ne sert de vouloir imposer des théories françaises....des messages parisiens.

Monsieur le ministre, que l'élite bretonne est des gens de sensibilité "à gauche" ou "à droite" ou centriste,que ces gens soient libéraux .... capitalistes.... humanistes,etc...

SOIT

Mais la seule chose que je leur demande, c'est d'être BRETONS et que BRETONS HORS DE TOUTE OBEDIENCE PARISIENNNE OU NATIONALE.

On ne peut indéfiniment être contre l'âme de son pays ,La Bretagne.

Pour moi c'est le seul cheminement intellectuelà suivre qui permettra enfin l'unité de l'action.

Nous sommes aussi bons que le reste des Français,sinon meilleurs( les actions de diversité - de mixage - de mélange, d'imposition forcée d'émigration ne nous ont pas encore détruit).

Monsieur le Ministre,vous savez ,au fond de vous ,que nous voulons renaître et assumer notre destin!(hors de tout diktat).

Christine Viard
Samedi 8 fevrier 2014

Oui c'est fini, il ne faut plus les croire, seuls nos votes et notre action pourront construire la Bretagne que nous souhaitons. Dans le domaine de la langue bretonne par exemple, il suffit de voir l'attitude du recteur qui reçoit bien ses ordres de Paris ou l'interview d'Aurélie Filipetti dans l'Express expliquant tout ce que la charte européenne des langues régionales et/ou minoritaires... empêchera de faire, oui, empêchera de faire...

Pierre LE LABOUSSE
Samedi 8 fevrier 2014

Apparemment, vus les commentaires précédents le message Le Drian a du mal à passer. Mettre dans la balance une "condition" [ l'abandon de la réunification]est franchement dérangeant. A ce petit jeu l'on risque fort de se retrouver à l'arrivée avec ......rien.

Mais il est vrai, que l'année 2014 va être très difficile sur le plan économique et que des mouvements style "Bonnets rouges" ne vont pas manquer d'apparaitre, ce qui peut également constituer un contre poids important dans la "négociation". Encore faut-il que les Elus bretons prennent leurs responsabilités : ils auront à en répondre devant l'histoire.

Michel Prigent
Dimanche 9 fevrier 2014

Baratin, foutaise, enfumage comme d'habitude à la veille d'élections ?

La seule "réforme" que consentira le système central, c'est effectivement "la régionalisation de l'écotaxe", c'est à dire la compétence des collectivités à prélever l'impot (et donc l'impopularité) à la place de l'Etat qui cherche désespérément comment il va trouver 53 Md¤ d'ici 2017 pour être dans les 3% de déficit budgétaire promis à l'UE.

Et vu son laxisme et manque de courage à entreprendre les réformes structurelles générant des économies attendez vous à une augmentation massive des impots et des taxes ou/et une réduction des prestations.

eugène le tollec
Dimanche 9 fevrier 2014

Sur une énorme faute

Que l'élite bretonne ait des gens de sensibilité différentes

Soit

MAIS QU'enfin au niveau de leur Bretagne,ils redeviennent bretons....n'est ce pas les décideurs d'État( Le Branchu - Le Drian - Le Pensec - et autres "bretons"....de droite) car leur espace breton n'est pas Paris ni la région centrale...ni le pays de Loire...ni les extrapolations "DATARISEES"....Il n'est que la terre de nos pères.

Burban x
Dimanche 9 fevrier 2014

Malaise breizh!

Ecoutez les partis du suystème chantez le refrain "de la décentralisation " , éternelle ritournelle avant les élections prochaines . Les Breton(ne)s veulent une reconnaissance de leur "nation" , la régionalisation est dépassée , celle-ci n'a pas eu lieu en dépit des promesses non tenues à cet égard ! Breton(ne)s ne te laisse pas abuser par des professionnels et élites politiques du pouvoir parisien ! Prend ton destin en main , soit désormais souverain ! Ose la Bretagne et construit cette dernière ! La réunification de la Bretagne : "ils " ne la feront pas ! un statut particulier tu ne l'auras pas! l'enseignement de la langue bretonne sera assujettie à de nombreux freins ! Jacobins ils sont , Jacobins , ils resterons ! Décide pour Toi en venant à Morlaix le samedi 08 Mars prochain pour batir un projet hors des carcans que l'on impose . Emancipation , création et unité ! "Ils sont"inquiets" pour leur boutique UMP et PS . Tan b'an ti ! Les Breton(ne)s comprennent bien les mensonges et la duplicité du système à présent ! Il est temps . War sav! Re zo re !

eugène le tollec
Dimanche 9 fevrier 2014

Faut-il faire comme ZOLA dans "j'accuse"

Faut-il donc accuser toute l'intelligentsia bretonne "aux affaires" d'être des renégats ,d'avoir vendu leur Bretagne à des théories fallacieuses destructrices de l'âme du peuple.

FAUT-IL renier toute cette frange des élites?

FAUT-IL rejeter le socialisme français?,les idées de droite et surtout celles de tous les extrêmes qui fleurissent ,chez nous?

Depuis un certain nombre d'années je regarde vivre et s'exprimer,nos couches "aux affaires" d'État ,de région,de département....parfois bien triste tableau...peinture de soumission souvent à un centralisme ou à une obédience permettant "LA CARRIÈRE".

Tous ces gens avaient-ils une conscience bretonne?

PEUPLE BRETON,tu as l'opportunité du changement...donc AGIT,chacun à son niveau.

PIERRE CAMARET
Dimanche 9 fevrier 2014

Parfaitement d'accord :

Moi J'ACCUSE certaines elites (sic) bretonnes d'avoir tue l'ame du Peuple Breton.

Moi j'accuse les Gouvernements Francais Droite / Gauche etc... d'avoir tout mis en oeuvre pour eradier l'ame Bretonne , au nom de la Une et Indivisible .

Moi j'accuse les Gouvernements Francais Droit et Gauche de cultiver en Bretagne un mensonge permanent .

Moi j'accuse les partis politiques francais de pratiquer en Bretagne , un Genocide Culturel .

Moi j'accuse le Peuple Breton , d'etre naïf et d'etre resigne .

.... j'arrete mais ce n'est pas .exhautif

eugène le tollec
Mardi 11 fevrier 2014

Non,ce peuple n'est pas naïf ni résigné...il est devenu bête...amorphe....asservi jusqu'aux fibres les plus profondes.

Il est devenu ce que les théories révolutionnaires par manipulation mentale des masses à voulu faire..des zombies "unité"sous obédience,des obéissants à des maîtres qui se vendent même plus à des philosophies de l'homme mais à leurs défauts(individualisme en général)

.Toutes les théories de destructuration de l'être

humain ont un point commun,celui qui dit que de temps en temps,il faut caresser le cobaye dans le dessus poil( cela fait passer la potion)

ICI...Nous voyons encore apparaître les mots rabachés en ce qui concerne la Bretagne.

BRETONS...jusqu'où ira l'impregnation qui vous detruit!

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 2 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.