Manifestation historique à Nantes aujourd'hui pour une région Bretagne réunifiée

-- La réunification --

Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 19/04/14 21:49 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
33594_4.jpg
La tête de la manifestation historique pour la réunification de la Bretagne.

Plus de 10 000 personnes selon les organisateurs, 5 500 selon la préfecture, ont manifesté aujourd'hui à Nantes pour une région Bretagne réunifiée dans une ambiance festive avec cornemuses et " gwenn ha du ". De nombreux manifestants portaient aussi le bonnet rouge.

Cette manifestation, considérée par les organisateurs comme un événement historique, tombait dans la foulée des déclarations du Premier ministre Manuel Valls qui a annoncé un projet de réorganisation territoriale avec deux fois moins de régions que le découpage actuel. Et pour une fois, le projet gouvernemental coïncide avec le désir des Bretons d'un retour à la Bretagne intégrale : la Bretagne historique. Les habitants de la Loire-Atlantique sont en effet en majorité pour la création d'une nouvelle Bretagne administrative qui comporterait les 5 départements historiques. Le comté nantais a fait partie de la Bretagne pendant 800 ans à quelques exceptions près, comme une courte période où le comté a fait partie de l'Anjou ou des possessions des Plantagenêts.

Cette manifestation est aussi pour les organisateurs un tournant historique parce que pour la première fois elle était largement couverte par les média parisiens. L'association Bretagne Réunie a régulièrement organisé des manifestations depuis 50 ans sur ce sujet mais la plupart du temps, elles étaient passées sous silence et ne dépassaient pas l'actualité régionale. On a même vu en 2008 une télévision nantaise locale, aujourd'hui disparue, ignorer une manifestation pour la réunification rassemblant 10.000 personnes dans sa propre ville et au bas de ses studios ( voir l'article ). Mais, depuis le mouvement des Bonnets rouges, il semble que les médias " nationaux " aient découvert que la Bretagne existait en dehors des deux mois d'été où ces média s'installent sur les plages pour accompagner touristes en vacances et artistes en tournées. Aujourd'hui iTV, BFM-TV et d'autres ont interviewé des manifestants et même Jean-François Le Bihan, le président de l'association Bretagne Réunie. Le Parisien, le Point, Le Monde, Libération, étaient là et France info a passé en boucle Jonathan Guillaume, de 44=Breizh, le collectif qui était co-organisateur de la manifestation.

De nombreux élus et des porte-paroles des Bonnets rouges sont intervenus lors d'une table ronde. Des députés de tous horizons politiques comme Marc Le Fur (UMP), Thierry Benoit (UDI), Jean-Jacques Urvoas (PS) ou Paul Molac (UDB-EELV), le sénateur nantais Ronan Dantec (EELV), Christian Troadec (maire de Carhaix et indépendantiste), Thierry Merret (porte-parole des Bonnets rouges) ont débattu le matin et défilé l'après-midi. La région Bretagne avait aussi envoyé des représentants et avait adopté jeudi soir 17 avril un nouveau v½u en faveur de la réunification de la région administrative avec la Loire-Atlantique et en faveur d'une Assemblée de Bretagne. Cette assemblée territoriale qui est prônée par le député Jean-Jacques Urvoas va dans le sens du projet du gouvernement de supprimer les Conseils départementaux.

Parmi le fort contingent de Bonnets Rouges présents, quatre de leurs porte-paroles, Christian Troadec, Thierry Merret, Corinne Nicole et Jean-Pierre Le Mat ont participé à la manifestation ainsi, bien sûr, que le comité des Bonnets Rouges de Nantes. Leur fameux slogan " Vivre, décider, et travailler au pays " devenu " Vivre, décider et travailler dans une Bretagne réunifiée " prouve encore une fois l'étonnante capacité d'intégration d'un mouvement qui, lors du débat du matin, fut applaudi plus que les élus.

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 3456 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 14 commentaires
Ed du
2014-04-20 00:12:19
"Vivre, décider et travailler dans une Bretagne réunifiée ", c'est exactement ça et rien d'autre. Cela se fera. Y'a du travail mais...
"Sur sur e vo an amzer vrao".
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-20 01:32:38
OUI ! avec le decalage horaire je viens seulement de voir a O9.00 AM le 20/4 , le programme FR2 de Samedi soir .
J'ai ete choque . D'abord il a ete annonce 5000 manifestants ( classique ) et que cette manifestation etait organisee "a la fois"par les POUR et CONTRE la Reunification ????? .
La conclusion etait :les Regions discutent ensemble , mais si aucun resultat emerge de ces discussions ....... le Gouvernement prendra les decisions . C'est clair .
Chers Compatriotes la REUNIFICATION n'est pas encore faite .
Ces mensonges et ces ambiguites n'existent pas dans le pays ou je reside . Cela serait impossible .
(0) 
Marcel Texier
2014-04-20 09:00:15
J'ai participé à une manifestation pour la Réunification en 1981: il y a quarante ans, après l'arrivée au pouvoir de François Mitterand. Il y avait autant de monde qu'hier, c'était très impressionnant et très encourageant. Que s'est-il passé ensuite ? Rien !
Moralité: défions-nous d'un sentiment d'euphorie. Le combat doit continuer et s'intensifier. Il faut aussi absolument lui donner une dimension internationale, en particulier au niveau européen, rappeler sans cesse que la Bretagne est une nation dont l'indépendance a été confisquée à la fin du quinzième siècle par un voisin qui, depuis cette époque, s'efforce de digérer sa proie. En vain !
Malgré les efforts de nos adversaires, le patriotisme breton est toujours là, prêt à resurgir à la moindre occasion.
Le bon côté de la Manifestation du 19 avril, c'est qu'elle aura montré la permanence du sentiment national breton, même si, en apparence, il subit des éclipses. Il est tout simplement irréductible !
Ce sentiment national breton ne peut s'épanouir vraiment que dans l'indépendance, dans le retour à la pleine souveraineté. La République "une et indivisible"
ne nous laisse pas d'autre choix.
Dans un Etat moins archaïque, on peut envisager des compromis, les différentes modalités d'une autonomie. Dans un Etat fédéral, c'est encore plus clair: l'autorité partant du bas vers le haut, chaque Etat membre délègue au niveau fédéral une part de sa souveraineté, ce qui lui permet de bénéficier à la fois des avantages de la petitesse (démocratie directe, transparence, meilleure gestion) et de ceux de la grandeur. Alexis de Tocqueville a expliqué tout ça mieux que moi.
D'aucuns prétendent que les mots autonomie et indépendance n'ont plus de sens, tout le monde étant interdépendant. Erreur ! Bien sûr, les Etats ne sont plus ce qu'ils étaient du temps de Hegel, "la source unique du droit", des "entités parfaitement indépendantes en soi". Ils conservent néanmoins des prérogatives précieuses, entre autres celle d'un pouvoir final de décision dans les domaines qu'ils considèrent comme vitaux. La France peut décider de sa politique linguistique, de sa politique économique, fiscale... la Bretagne ne le peut pas !
Au fond, elle ne peut décider de rien. Et ça, ça ne peut plus durer !
Elle ne peut décider de rien
(0) 
Ker itron al lann
2014-04-20 10:18:07
Un Très Grand Merci aux organisateurs, à tous les participants, aux élus présents quelque soit leur parti, aux anciens, aux familles, aux jeunes, aux actifs qui ont pris sur leur temps libre à tous ceux qui ont veillé à la tenue de cette manifestation exemplaire. A tous nos frères qui ont parcouru de très nombreux kilomètres, à nos amis "bonnets rouges", dignes et solidaires. MERSI BRAS!!!
Cela fait chaud au coeur de voir le Peuple Breton, uni, solidaire, défiler à Nantes, dans la plus Grande Dignité.
Cette manifestation d'une grande tenue, qui a traversé toutes les rues commerçantes de Nantes, un samedi après-midi, dans le plus grand Respect, et de façon non-violente, laissera à jamais une empreinte extrêmement positive.
Qu'il est émouvant de voir, qu'au-delà des divergences, des chamailleries, le Peuple Breton est un et indivisible.
Oui, grâce à cette manifestation historique, preuve est faite que la réunification est une évidence, qui ne sera que Justice.
Dans l'Honneur et la Dignité,
Bevet Breizh!!!
(0) 
Paul Chérel
2014-04-20 10:24:48
@ Pierre. Radio-France et France-Télévision détiennent la palme mondiale de la Mésinformation, c'est à dire l'information non publiée ou déformée selon directives du pouvoir en place. Heureusement, ceux qui vivent à l'étranger disposent d'autres moyens pour recevoir une meilleure information, plus complète et plus objective. Paul Chérel
(0) 
X. Rouari
2014-04-20 10:40:02
La réunification se fera. Dans une région à huit ou douze ex-départements d'un "Grand-Ouest" dirigé depuis Nantes et (surtout) Paris.
La logique des projets de découpage, essentiellement urbaine, repose sur quelques grandes métropoles (une douzaine en France : Lille, Paris, Nantes, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Lyon, etc.). Cette logique folle sacrifie les territoires pour le plus grand profit de mégapoles productrices de bénéfices réservés(gros marchés, commissions, prestige supposé). C'est un mal français déjà bien décrit par Montesquieu, et contre lequel le citoyen-administré est pratiquement désarmé.
La réforme régionale, qui est déjà prête et sera appliquée au besoin par les successeurs de l'actuel gouvernement après 2017, se fera, sans exception, contre ce qui reste encore de patrimoine historique et culturel territorial dans l'Hexagone. La Bretagne n'échappera pas à cette mortelle indifférenciation.
Troet eus ar galleg.
(0) 
Iffig Cochevelou
2014-04-20 10:54:25
pour une fois, les média parisiens sont plus optimistes que les organisateurs et les média bretons : je lis dans le Figaro et le Parisien 15000 manifestants alors que nous donnions en général guère plus de 10.000 , la prochaine fois on sera peut-etre d'accord avec la police qui annonce 5500 manifestants !
(0) 
Ker Abîme
2014-04-21 17:43:00
Entendre le soir de la manifestation de la bouche de Laurent Delahousse par deux fois au journal de France 2 a dit que que cette manifestation rassemblait les OPPOSANTS à la réunification de la Bretagne, ce ne peut être une simple erreur de prompteur.Les élus présents ont-ils porté plainte pour désinformation? Moi, je n'ai pas entendu de rectification le lendemain de la nouvelle. Les opposants à la réunification sont en place et utiliseront tous les moyens pour arriver à leur terme.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-22 04:51:56
Helas , je l'ai entendu 12 heures après a Brisbane / Australie .Il disait les POUR et CONTRE ont manifeste ????
Biensur les opposants sont en place et ils utiliseront tout contre le projet de Reunification parceque c'est la doctrine officielle et Messieurs AYRAULT et AUXIETTE ont un poids au Parti Socialiste .UMP est pour la reunification , disent ils , mais .....gentillement , a condition de ne pas facher . Minable .
(0) 
M.Prigent
2014-04-22 05:04:38
C'est vrai Ker Abime, sur F2 du dimanche soir, le commentaire de L.Delahousse était en total décalage avec le compte rendu en images de la manif.
Le présentateur, sans doute abusé par son texte, ou son ^prompteur a répété bêtement ce qui y était écrit, et que l'on peut lire sur le listing des séquences du journal:
"Manifestation CONTRE la réunification B4 + LA".
Et là son message devient incohérent:"Manifestation des pour et des contre la réunification, attitude préhistorique selon certain."
Cependant, alors que le listing des séquences écrit: "Manifestation contre le découpage territorial", L.Delahousse revient sur la manif de Nantes avec cette fois des commentaires sensés accompagnant les images, comme pour faire un (discret) mea culpa:
"Manifestation POUR la réunification de la Bretagne et de la LA détachée en 1941 par un décret Pétain".
Il y a certainement un saboteur jacobin dans la rédaction de F2.
(0) 
PIERRE CAMARET
2014-04-22 10:17:35
Personnellement , je pense qu'il y a plus qu'un seul saboteur .
La Doctrine Officielle ( que je devine ) est NON a une Bretagne forte , non a une Bretagne Unifiee qui recouvrirait sa partie Industrielle la Loire Atlantique . NON a la vieille Rebelle .Divisee , elle est moins dangereuse.(Unite de la Republique , Une et Indivisible )
Et nos adversaires ( je devrais dire ennemis ) ont les moyens d'achever leur crime.
La Partie n'est pas gagnee >
(0) 
Ker itron al lann
2014-04-22 13:53:26
Il est en effet stupéfiant de voir la façon dont a été couvert l'évènement!!!
Je ne suis pas un adepte de la théorie du complot mais là, il y a vraiment un hic!!!!
Cela en dit long sur le traitement de l'information dans les médias parisiens.
Quant je pense à tous les efforts réalisés par chacun, afin que cette manifestation se fasse dans la dignité. J'en suis désolé.
C'est un pur déni de démocratie.
Il faut rester pacifique et digne, mais force est de constater qu'avec la réforme des collectivités territoriales, c'est aussi la réforme de l'état qui est nécessaire. Un changement de constitution radical est impératif.
La France doit faire place à l'Europe.
(0) 
M.Prigent
2014-04-22 15:01:01
Ouh la, la ! Il faudrait peut-être que je rétablisse la chronologie dans mon commentaire précédent.
Je l'intègre en Majuscules:
"C'est vrai Ker Abime, sur F2 du dimanche (SAMEDI !)soir, le commentaire de L.Delahousse était en total décalage avec le compte rendu en images de la manif.
Le présentateur, sans doute abusé par son texte, ou son ^prompteur a répété bêtement ce qui y était écrit, et que l'on peut lire sur le listing des séquences du journal:
«Manifestation CONTRE la réunification B4 + LA».
Et là son message devient incohérent:«Manifestation des pour et des contre la réunification, attitude préhistorique selon certain.»
Cependant,(AU JOURNAL DE 13 H DU DIMANCHE 20 AVRIL) alors que le listing des séquences écrit: «Manifestation contre le découpage territorial», L.Delahousse revient sur la manif de Nantes avec cette fois des commentaires sensés accompagnant les images, comme pour faire un (discret) mea culpa:
«Manifestation POUR la réunification de la Bretagne et de la LA détachée en 1941 par un décret Pétain».
Il y a certainement un saboteur jacobin dans la rédaction de F2.
(0) 
Ar Vran
2014-04-22 18:22:23
À ceux qui s'étonne encore de la sincérité de France Télévision, 2 choses à rappeler:
- que ceux qui peuvent comprendre l'anglais n'hésitent pas, les actualités reportées par France Télévision n'ont rien à voir avec celles de leurs concurrents anglophones....
- l'année dernière, on nous a dit que France télévision allait réformer France 3 pour en faire des chaînes régionales. On en est où?
.... Y a plus personne au bout du fil? .... Tut tut tut tut...
Alors si vous croyez encore aux paroles de nos chers élus, tant pis pour vous.... Il nous faut des actes maintenant!
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.