Val de Loire : l’Unesco recadre les châteaux, un article de Marc Le Duc sur Ouest France

-- Histoire de Bretagne --

Dépêche de OMEB
Porte-parole: Gilles Delahaye

Publié le 10/05/11 20:01 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Sous le titre Val de Loire : l'Unesco recadre les châteaux, Marc Le Duc de Ouest France, écrit un splendide article.

Le sous-titre : L'Unesco ne veut pas que son logo figure sur une information touristique où le château des Ducs de Bretagne devient château de Loire.

Faisant écho au communiqué envoyé à la presse par Bretagne Réunie le 2 mai (voir notre article) et cosigné des deux autres associations, Institut Culturel de Bretagne et Collectif breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme, Marc Le Duc rappelle la réponse de l'Unesco (signée du chef de l'Unité Europe et Amérique du nord au Centre du Patrimoine Mondial, rien que ça) qui précise, le 29 juillet 2009, suite à une première protestation des Bretons quant à l'intégration du château des ducs de Bretagne et des vignobles nantais dans un dépliant touristique sur le Val de Loire. (voir notre article) Voir aussi (voir notre article) de novembre 2008 publiant un « Courrier à M. Bandarin président du Patrimoine mondial de l'Unesco ». La question n'est pas nouvelle...

Depuis, c'est sur un site web que s'est retrouvé notre château breton, parmi les châteaux de la Loire ! Avec extension jusqu'à Nantes – non autorisée et abusive – du site classé par l'Unesco. (voir le site) dénommé « Châteaux de la Loire - Le site “officiel” des grands sites du Val de Loire » et portant le logo de l'Unesco Val de Loire Patrimoine mondial.


L'auteur de l'article de Ouest France explique le pourquoi de la mise au point « Le Val de Loire est une entité géographique, humaine et historique strictement définie, de Sully-sur-Loire, près d'Orléans, à Chalonnes, près d'Angers. Dans une démarche “marketing” les deux régions [Bretagne et Pays de la Loire] ont élargi la zone jusqu'à Nantes ». Marc Le Duc reprend les mots du communiqué : « manipulation » « falsification » de l'histoire. Il précise qu'« au delà de l'argument touristique il y a une volonté d'effacer l'identité bretonne de Nantes » [et de la Loire-Atlantique].

Il définit ce qu'est le Val de Loire et ses châteaux « En 1418, chassé de Paris par les Anglais, le futur Charles VII s'installe à Bourges. À sa suite, les souverains vont s'établir entre Orléans et Angers, dans la douceur du Val de Loire où ils édifieront ce que l'on appelle aujourd'hui les châteaux de la Loire ».

« Mais le château de Nantes relève d'une autre histoire. Résidence des ducs de Bretagne, c'est aussi une pièce de la ligne de défense du duché face aux appétits français, une forteresse comme Vitré, Fougères, Châteaubriant, Clisson etc. qui protégeaient le duché contre les troupes des rois de France ».

Élargir le Val de Loire ? La demande de la France devrait être approuvée par le Comité du Patrimoine Mondial qui « y regardera à deux fois, d'autant qu'existe un projet d'inscription de la zone frontière du duché (les Marches de Bretagne) au patrimoine mondial, sur des bases conformes à la réalité historique », conclut Marc Le Duc.


Cet article du 9 mai fort bien documenté est en page Loire-Atlantique de l'édition de Nantes et seulement sur le papier. Autant dire que ce magistral article n'ira pas loin sauf que les réseaux d'internautes du mouvement breton se sont déjà activés pour en diffuser la version scannée. Que nous ne pouvons reproduire ici, sauf extraits.

Par contre, en ligne, on trouve, ce 10 mai, cet article de Ouest France, (voir le site) , un résumé de l'essentiel mais largement élagué, y compris pour le titre « Nantes n'est pas un château de la Loire ».


À noter que tous les sites Châteaux de la Loire de wikipedia – en français en langues étrangères – reprennent cette carte (photo 4) et aucun – sauf les Tchèques et les Slovènes – n'y intègre le château des ducs de Bretagne de Nantes. (voir le site)

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 3184 lectures.
mailbox imprimer