Archive de la semaine : Samhain ou le nouvel an des anciens Celtes
Chronique de Philippe Argouarch

Publié le 31/10/16 1:49 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Écrit en 2011, mon article sur Samhain totalise près de 10 000 lectures. Il explique en autres la datation précise de Samhain, 40 nuits après l'équinoxe d'automne, basé sur le fait que les anciens Celtes, comme bon nombre de peuples préhistoriques, pouvaient observer les équinoxes comme les solstices grâce aux levers et couchers du soleil alignés avec des mégalithes ou de simple pieux de bois. Tout cela est parfaitement documenté par les alignements observés des tumulus et allées couvertes ici en Bretagne mais aussi en Grande-Bretagne et en Irlande, voire ailleurs en Europe.

Cette année l'équinoxe d'automne était plus tard dans notre calendrier Julien : le 22 septembre à 14 heures 21 mn UT. Samhain est donc 40 nuits plus tard, donc le soir du 1er novembre et non pas le 31 octobre comme c'est le cas généralement.

(voir le site)

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 2 commentaires
Franck F
2016-10-31 06:37:06
Une très bonne année à tous. ;-)
(0) 
Fañch Ar Vilin
2016-10-31 21:13:14
Bloavezh keltiek mat d'an holl !
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.