Aéroport Notre-Dame des Landes : Désinformation quand tu nous tiens !

-- Politique --

Communiqué de presse de CéDpa Collectif des élus doutant de la pertinence de l'aéroport de ND des landes
Porte-parole: Geneviève Lebouteux

Publié le 28/06/12 18:05 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
26507_1.jpg
Au dessus de Nantes un avion par temps calme le 19 avril 2012. Grue du quartier du CHU.

Communiqué de presse du CéDpa (Collectif d'élu-e-s Doutant de la pertinence de l'aéroport), le 27 juin 2012

Le magazine du Conseil général de Loire-Atlantique de juin présente un encart sur le projet de nouvel aéroport qui appelle de nombreuses rectifications. Fort de ses 1.100 élus, dont la moitié de Loire-Atlantique et dont des conseillers généraux, le CéDpa demande un droit de réponse dans le prochain magazine.

D'ores et déjà, nous rectifions un point concernant directement notre collectif d'élus. monsieur Philippe Grosvalet écrit à tort que le Conseil d'État a rejeté tous les recours juridiques concernant la déclaration d'utilité publique du projet. C'est faux. Notre collectif, le CéDpa, a déposé en avril dernier deux recours demandant l'abrogation de cette DUP (Déclaration d'Utilité Publique), sur la base de l'étude économique indépendante qui a mis à jour les fondements économiques erronés de cette DUP. Ils sont en cours. 

Globalement, sur différents points du dossier Notre Dame des Landes, on compte sept procédures juridiques en cours d'instruction. D'autres sont prévues. Pour d'autres dossiers, à différentes reprises, de semblables recours ont permis d'arrêter des projets à des stades plus avancés que celui du dossier de Notre Dame des Landes.

Les présidents du CéDpa, Jean Paul Naud et Françoise Verchère

CéDpa : Collectif des élus qui doutent de la pertinence du projet d'aéroport à Notre Dame des Landes

(voir le site)

Contact :

Jean Paul Naud : 06 77 62 80 22

Françoise Verchère : 06 73 37 67 76

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.