111 Bretons des Temps Modernes
Présentation de livre de Philippe Argouarch

Publié le 20/09/07 17:12 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Un beau livre édité par ARMEN et rédigé par une équipe de 40 contributeurs dirigée par Frank Darcel et Yann Rivallain. Des artistes, des écrivains, des musiciens, des sportifs, des industriels et des hommes politiques de premier plan du début du XXe siécle à nos jours. Un choix difficile tant la Bretagne a pu produire. La Bretagne n'a ni pétrole ou autres minerais, mais depuis des siècles nous produisons des hommes et des femmes de caractère et de talents. Nous les exportons même.

Certains regrettent les absents. Surtout l'absence de deux hommes politiques qui ont eu un rôle historique important : Tanguy Prigent, grand résistant et ministre qui a libéré des millions d'agriculteurs de la forme de 'servage' qui était encore la leur au début de l'après-guerre, et surtout René Pleven, bras droit du général de Gaulle dans la France Libre, puis deux fois président du conseil, de nombreuses fois ministre, et même Président intérimaire sous la IVe République. Candidat à la présidence, il fut battu de justesse. Il était président du CELIB, militant convaincu de la construction européenne. Il méritait une entée au même titre qu'Aristide Briand, le seul Breton à avoir reçu un prix Nobel (le Prix Nobel de la Paix). A ce sujet, trés peu de scientifiques figurent dans ce who's who sauf peut-être pour le cosmonaute Jean-Loup Chrétien et l'archéologue-anthropologue Yves Coppens. Restons modeste quand même, la Bretagne n'a produit aucun grand physicien ou grand chimiste de réputation internationale et n'a jamais obtenu un prix Nobel de littérature alors que les Irlandais en ont obtenu plusieurs.

Il y a aussi un autre grand absent, Roparz Hemon, dont toute la vie se confond avec la défense et la promotion de la langue bretonne. Après tout il s'est pas plus compromis sous l'occupation que Ferdinand Céline que le livre inclut pourtant. Il est certes plus facile de citer Céline, qui figure toujours au panthéon des grands écrivains francophones, alors que Roparz Hemon, l'unificateur de la langue bretonne, fut victime il y a quelques années, de violentes campagnes de démolitions et de diffamations.

A offrir tout spécialement à ceux et à celles qui ne se sentiraient pas encore "fiers d'être Breton".

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2324 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.