Enseignement de la langue bretonne : une provocation du ministère
Communiqué de presse de Alliance Fédéraliste Bretonne - Emglev Kevredel Breizh

Publié le 5/01/23 18:24 -- mis à jour le 06/01/23 10:04
56631_1.jpg
logo

L’AFB-EKB partage l’indignation de Kelennomp suite à l’offre de 3 postes d’enseignants pour l’année 2023 par l’Éducation Nationale (coloniale ?) alors que 20 postes, minimum seraient nécessaires.

Tout ceci en complet reniement avec les promesses antérieures de l’ex-premier ministre, Jean Castex.

La volonté de liquider la langue bretonne à petit feu est clairement affichée.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Nous rappelons que la France est un des derniers membres de l’Union Européenne à refuser de ratifier la Charte Européenne des langues minoritaires mais se présente toujours comme donneuse de leçons à l’étranger.

L’AFB-EKB, totalement solidaire avec Kelennomp, appelle à une riposte énergique à cette provocation.

Tiern e peb Amzer

Alliance Fédéraliste Bretonne

Emglev Kevredel Breizh

Voir aussi :

3  0  
mailbox
imprimer
logo
Construire une Bretagne harmonieuse, réunifiée. Favoriser la prise de conscience identitaire et politique de la population.
Vos 2 commentaires
  pierre daniel
  le Jeudi 5 janvier 2023 21:43
demat
seul un pays fasciste interdit a un peuple l'usage de sa langue . Rien a rajouter .
C'est simplement un crime d'ethnocide et le ministre est un ethnocidaire ,un criminel .
Breton langue officielle pas d'autre solution
a galon bevet Beizh
(5) 
  Burban xavier
  le Vendredi 6 janvier 2023 17:29
Spontus eo da welout ar penn maodiern a piz seurt traoù hep derc'hel kont a ezhommoù ? Ret eo da lared "Nann " barzh ar straedoù ur wech-all !
(1) 
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.