Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Messe Anne de Bretagne à Nantes. Chapelle de l'Immaculée. 9 janvier 2014. Extrait de la feuille distribuée aux fidèles.
Messe Anne de Bretagne à Nantes. Chapelle de l'Immaculée. 9 janvier 2014. Extrait de la feuille distribuée aux fidèles.
Rue Malherbe collatéral sud. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Rue Malherbe collatéral sud. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Vitrail collatéral sud de l'Arbre de Jessé. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Vitrail collatéral sud de l'Arbre de Jessé. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Vitrail collatéral sud Anne de Bretagne et François II en prières. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Vitrail collatéral sud Anne de Bretagne et François II en prières. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Façade Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Façade Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Vitrail de la façade. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Vitrail de la façade. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Vestige. Ancien sol préservé sous vitre. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Vestige. Ancien sol préservé sous vitre. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Vestige. Ancien sol préservé sous vitre. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Vestige. Ancien sol préservé sous vitre. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Vestige. Ancien sol préservé sous vitre. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Vestige. Ancien sol préservé sous vitre. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Vestige. Le <i>pourrissoir</i> trouvé lors de fouilles en 2010. Sous la vitre, condensation malgré l'aération. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Vestige. Le pourrissoir trouvé lors de fouilles en 2010. Sous la vitre, condensation malgré l'aération. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Ferronnerie du XIXe aux hermines dans un coeur. Chapelle Notre-Dame de Lorette de la Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Ferronnerie du XIXe aux hermines dans un coeur. Chapelle Notre-Dame de Lorette de la Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Ferronnerie du XIXe aux hermines dans un coeur. Chapelle Notre-Dame de Lorette de la Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Ferronnerie du XIXe aux hermines dans un coeur. Chapelle Notre-Dame de Lorette de la Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Ferronnerie du XIXe aux hermines dans un coeur. Chapelle Saint-Sébastien de la Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Ferronnerie du XIXe aux hermines dans un coeur. Chapelle Saint-Sébastien de la Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Une partie ancienne de la Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Une partie ancienne de la Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Notre-Dame de Lorette. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Notre-Dame de Lorette. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Plaque de Charles-Alfred de Couëtus. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Plaque de Charles-Alfred de Couëtus. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
La restauration n'est pas finie. Chapelle du Saint-Sacrement. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
La restauration n'est pas finie. Chapelle du Saint-Sacrement. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Autel aux hermines d'une chapelle nord. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Autel aux hermines d'une chapelle nord. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
La porte à gâble mouluré sculpté du XVe vers la sacristie. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
La porte à gâble mouluré sculpté du XVe vers la sacristie. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
La porte à gâble mouluré sculpté du XVe vers la sacristie. Blason herminé. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
La porte à gâble mouluré sculpté du XVe vers la sacristie. Blason herminé. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
La porte à gâble mouluré sculpté du XVe vers la sacristie. Blason herminé. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
La porte à gâble mouluré sculpté du XVe vers la sacristie. Blason herminé. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
La porte à gâble mouluré sculpté du XVe vers la sacristie. Oiseaux à gauche et feuilles de vigne et autres. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
La porte à gâble mouluré sculpté du XVe vers la sacristie. Oiseaux à gauche et feuilles de vigne et autres. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
La porte à gâble mouluré sculpté du XVe vers la sacristie. Bête fantastique à droite, sorte de lézard à deux pattes. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
La porte à gâble mouluré sculpté du XVe vers la sacristie. Bête fantastique à droite, sorte de lézard à deux pattes. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
La spacieuse sacristie au vieux plancher de chêne dans des murs du XVe. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
La spacieuse sacristie au vieux plancher de chêne dans des murs du XVe. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Sur l'autel de la sacristie un tapis-nappe aux hermines en tapisserie de laine au point de croix. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Sur l'autel de la sacristie un tapis-nappe aux hermines en tapisserie de laine au point de croix. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Port du casque obligatoire près de la sacristie. Les travaux continuent. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Port du casque obligatoire près de la sacristie. Les travaux continuent. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Quand le profane se mêle au religieux... Près de la sacristie. Un bénitier car c'est aussi une chapelle. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Quand le profane se mêle au religieux... Près de la sacristie. Un bénitier car c'est aussi une chapelle. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.
Le livre sur la chapelle de l'Immaculée. Nantes. Couverture.
Le livre sur la chapelle de l'Immaculée. Nantes. Couverture.
- Communiqué de presse -
Visite en images de la chapelle de l'Immaculée lors de la messe à Anne de Bretagne à Nantes le 9 janvier 2014
La chapelle Notre-Dame de l'Immaculée-Conception, couramment appelée chapelle de l'Immaculée, récemment restaurée, se trouve rue Malherbe dans le quartier Richebourg à Nantes
Maryvonne Cadiou pour ABP le 20/01/14 0:34
32643_2.jpg
Blason herminé du XVe siècle. Chapelle de l'Immaculée. Nantes.

La chapelle Notre-Dame de l'Immaculée-Conception, couramment appelée chapelle de l'Immaculée, est un édifice religieux qui se trouve rue Malherbe dans le quartier Richebourg à Nantes. Construite à partir de 1470, elle prend le nom de chapelle Saint-Antoine-de-Pade, puis après 1604 chapelle des Minimes, avant de prendre son nom actuel après 1855. Le bâtiment a été inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1991 et vient d’être restauré. Cette chapelle est ouverte le mercredi après-midi et une messe est dite le lundi à 11 h. On regrettera que les vitraux de l'abside soient, à cause des échafaudages, actuellement masqués par des toiles car la restauration n'est pas finie.

Un livre

Un très beau petit livre (PDF 3) sur la chapelle est disponible à l'entrée (2) ainsi que des feuilles-guides à consulter ou à 0,50 euro pièce, en français, anglais, allemand, espagnol et breton (PDF 1).

( voir l'article ) pour d'autres liens sur son histoire et ses restaurations. Il reste très peu d'éléments d'origine.

Des hermines

En cherchant bien il reste des hermines sur une des parties les plus anciennes de la chapelle : la porte qui mène aux sacristies au nord-est du choeur.

Le blason herminé de cette porte du XVe (ph. 2 et 20-25) est signalé dans le livre mais n'est reproduit qu'en tout petit.

L'autel de la sacristie porte une nappe en tapisserie herminée au point de croix (ph. 27) et des hermines sont apparentes sur l'autel d'une chapelle nord (ph. 19).

Les ferronneries avec des hermines dans un coeur sont du XIXe siècle (ph. 12-14).

Les vitraux

Tous les vitraux, qui étaient du XIXe, ont été soufflés lors d'un bombardement allié du 15 juin 1944 et datent de 1946. Par l'Atelier Rault de Rennes, très actif dans cette ville (3) depuis 4 générations, en France et à l'étranger, et la maison Janin de Nancy. Voir l'histoire du maître verrier Joseph Janin sur wikipédia, où peu de réalisations de vitraux sont mentionnées. Leur histoire est racontée sur les feuilles disponibles pour les visiteurs (PDF 2).

Le vitrail du collatéral sud (ph. 3-5) qui représente François II et Anne de Bretagne en prière, n'est pas reproduit dans le livre (2).

Le vitrail ouest au dessus du porche principal (ph. 6 et, en entier, p. 6 du livre, PDF 3) est commenté ainsi p. 7 : " L'histoire de la chapelle est enracinée, comme l'indiquent les trois blasons : dans la ville de Nantes, dans le duché de Bretagne et dans le royaume de France ". [Elle n'était pas en France à l'époque de la construction d'origine].

Notes

(1) Chapelle de l'Immaculée (voir le site)

(2) Au coeur de Nantes. Chapelle de l'Immaculée diocèse de Nantes. Livre entièrement réalisé en Bretagne, aux éditions Victor Stanne (voir le site) de Saint-Aignan-de-Grandlieu où il fut imprimé, 48 p., 17 euros. Édité en décembre 2012, il est très soigné et richement illustré en couleurs, et avec des plans pour se repérer dans l'ancienne et la nouvelle chapelle. Il conte son histoire, ses multiples restaurations - par Pascal Filâtre, architecte du Patrimoine -, ses vitraux, avec une page des sources documentaires consultées par l'équipe d'animation de la chapelle qui le rédigea en grande partie.

Cet éditeur a aussi publié un livre des aquarelles d'Éric Cabanas ( voir l'article ) et un livre de photos sur Nantes, couv. en photo sur l'article.

(3) Rault (voir le site) de la paroisse Saint-Thérèse de Rennes et (voir le site) car le site propre des Rault est désactivé...

Maryvonne Cadiou

Document PDF 1.pdf Visite en breton de la chapelle de l'Immaculée, Nantes. Feuille disponible pour les visiteurs. Source : Chapelle de l-Immaculée
Document PDF 2.pdf Les vitraux de la chapelle de l'Immaculée, Nantes. Feuilles disponibles pour les visiteurs. Source : Chapelle de l-Immaculée
Document PDF 3.pdf Quelques pages extraites du livre de 2012 sur la chapelle de l'Immaculée de Nantes. Source : Chapelle de l-Immaculée
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1526 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons