L’entreprise nantaise Valneva teste un vaccin anti-covid

-- Bio & Santé --

Chronique
Par Philippe Argouarch

Publié le 28/01/21 4:24 -- mis à jour le 02/02/21 23:07
51596_1.jpg
Frank Grimaud (Photo Atlanpole) . Valneva est dirigée par l’entrepreneur Frank Grimaud né en 1966 dans le Pays des Mauges près de Cholet. Il a fait ses études à l’université d’Ottawa au Canada et a dirigé plusieurs entreprises de biotech avant Valneva. Depuis 2018, il est le président du pôle de compétitivité Atlanpole, le cluster des biothérapies.

Valneva est une société de biotechnologies franco-autrichienne, basée à Saint-Herblain dans la banlieue ouest de Nantes, en Bretagne historique donc. La société est issue de la fusion en 2013 de l’entreprise biotech Vivalis et et de l’autrichienne Intercell. Elle est spécialisée dans la recherche et le développement de vaccins contre les maladies engendrant des besoins médicaux importants et aussi dans les vaccins du voyage (ceux qu’on vous demande pour vous rendre dans certains pays). Valneva développe le premier vaccin contre la maladie de Lyme qui devrait être sur le marché en 2022, ainsi qu'un vaccin à injection unique contre le chikungunya.

Valneva développe aussi un vaccin anti-Covid-19 Elle serait aujourd’hui la seule entreprise en France travaillant sur un vaccin anti-covid puisque l’Institut Pasteur a jeté l’éponge et que Sanofi vacille et va produire le vaccin Pfizer, le vaccin inoculé en ce moment en Europe.

Valneva est financée par le gouvernement britannique. Elle négocie aussi en ce moment une aide de Pfizer. Oui, le gouvernement français a loupé le coche et les Britanniques auront ce vaccin en priorité s'il passe tous les tests. Ironie du sort, après le Brexit tant décrié, les Britanniques financent aussi une usine de production de ce vaccin près d’Edimbourg.

Le vaccin de Valneva n’est pas un vaccin à ARN comme le vaccin de Pfizer. Il s’agit d’un vaccin traditionnel type « Pasteur » à base de virus inactivé. Les tests cliniques sur l’homme ont débuté le 16 décembre 2020 avec des résultats connus en avril (phase 1/2). Le vaccin devrait être disponible en novembre décembre 2021 si la phase 3 est concluante. Si c'est le cas, ce vaccin présentera des avantages notoires comme une conservation seulement à 4-8 degrés et aucune modification même inoffensive de l’ARN de vos cellules.

Ce vaccin fait l'objet d'une pré-commande de 100 millions de doses du gouvernement britannique pour 470 millions d'euros. L’aide financière et industrielle britannique s’est avérée une étape indispensable, a déclaré le Président et Directeur général Frank Grimaud. Si les premières livraisons sont prévues à l'automne 2021, la priorité sera pour les Britanniques, car c’est eux qui ont financé. Telle est la règle du marché comme on le sait. Valneva se serait engagé à fournir un maximum de 200 millions de doses avant fin 2022.

Avec l’annonce hier du ralentissement considérable de la fabrication du vaccin Pfizer en Belgique, le vaccin Valneva, qui avait tout simplement été ignoré par le gouvernement français, est tout d’un coup catapulté dans l’actualité.

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.

Vos commentaires :

penn kaled
Jeudi 28 janvier 2021

Nous en sommes encore qu'à la phase 1/2 ,mais quel bel exemple de collaboration anglo bretonne .

mordan562000@yahoo.com
Vendredi 29 janvier 2021

Article très intéressant.

Dr LE MEE

Rafig
Mardi 2 février 2021

Encore un exemple que le 44 est isolé, séparé de son pays breton ce qu'il le rend faible et inaudible aux yeux de Paris et du monde. Avec une Bretagne réunifiée (5 départements) et une liberté de mouvement institutionnelle, cette entreprise de l'agglomération nantais aurais pu s'appuyer sur une "vraie" région, connue et reconnue, libre d'entreprendre pour son développent, celui de la France et du monde, en apportent un vaccin de plus, sans perdre de temps avec la bureaucratie de la république française.

Espérons que ce vaccin sorte dans l'année et que l'honneur de la France soit restauré par cette entreprise de Bretagne.

Hubert Chemereau
Mercredi 3 février 2021

Un comble la seule qui récupère cette affaire est la politique du 72 présidente des pdl qui ose dire que st Herblain c'est chez elle. Aucune réaction de politique du 44 et de b4 . Les pdl sont bons en com propagande comme avec les chantiers de Penoet

mordan562000@yahoo.com
Vendredi 5 février 2021

En se plaçant du point de vue statégie médicale essentiellement, on doit constater que:

-ce vaccin n'en est qu'au stade 1 sur 3, ce qui veut dire qu'il ne sera effectif (si ça marche) au mieux fin 2021.

-que la réponse à une demande de capitaux-risques auprès du gouvernement français n'a reçu de réponse (25 Millions Euro) que tardivement alors que les Brittaniques ont répondu positivement immédiatement avec en plus la proposition de construire l'usine de fabrication en Ecosse.

La réalité est qu'il n'y a pas en France de culture du capital-risque fait aggravé par la lourdeur administrative.

Résultats: les chercheurs brillants quittent l'hexagone.On peut aussi s'étonner de l'inertie de la Présidence du Conseil départemental de Loire Atlantique.

-dernier point: Valneva est franco-autrichien ou si vous préférez breto-autrichien.

Dr LE MEE

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 5 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.