Une nouvelle géographie bretonne totalement libre d'accès

-- Histoire de Bretagne --

Communiqué de presse de Bretagne Prospective
Porte-parole: Michel Bouvier

Publié le 11/04/15 11:30 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

En 1994, l'ouvrage "Géographie et aménagement de la Bretagne", rédigé par les universitaires bretons avait connu un très grand succès (près de 20 000 exemplaires vendus). Il était dirigé par Pierre-Yves Le Rhun et regroupait les meilleurs spécialistes de la discipline (Rémy Allain, Guy Baudelle, Corentin Canevet, Loeiz Laurent, Yves Lebahy, Michel Phlipponneau, Hervé Régnauld…).

Vingt ans plus tard, une géographie totalement renouvelée, intitulée "La Bretagne face à la mondialisation", est désormais gratuitement disponible sur Internet (voir le site (voir le site) ).

Cet ouvrage scientifique concerne évidemment toujours l'ensemble de la Bretagne et ses cinq départements. Il est entièrement réécrit autour d'un plan renouvelé, propose des plumes nouvelles et une cartographie complète. Un travail scientifique indispensable, libre de droit, notamment utile pour le corps enseignant, pour éduquer les enfants des cinq départements à "la matière de Bretagne", et plus largement tous les passionnés de la Bretagne. A noter sur ce même site la numérisation accessible et gratuite de l'ouvrage de 1994, ce qui permet des analyses comparatives très riches et montre la soudaineté de certaines évolutions. Bravo aux auteurs, tous bénévoles, et aux éditions Skol Vreizh qui ont également accepté de diffuser ce savoir gratuitement. Il s'agit d'une initiative unique en France, peut-être même en Europe. Comme le disait le nantais Morvan Lebesque : "La Bretagne n'a pas de papiers : elle n'existe que si à chaque génération des hommes se reconnaissent bretons". Visiblement, avec cet apport d'universitaires qui travaillent sans plus de question sur le périmètre qu'ils jugent pertinent, le pays a encore de beaux jours devant lui. A diffuser massivement, notamment dans les écoles, pour enseigner et approfondir l'évidence.

Le Comité de rédaction de construirelabretagne.org

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Bretagne Prospective mène une activité de production d'idées nouvelles (Think Tank), d'études et d'élaboration de projets innovants pour la Bretagne. Dans une société fonctionnant de façon étanche, Bretagne Prospective met en relation les acteurs du monde politique, économique, de la société civile et de la recherche universitaire des 5 départements bretons afin de tisser des liens et de créer des plus-values de ce décloisonnement. Par ses réflexions et actions, Bretagne Prospective entend contribuer à faire de la Bretagne un lieu singulier où l'on peut développer des manières d'agir, des projets et des produits adaptés à la réalité et à l'originalité des territoires.
Vos 2 commentaires
konan Lascau
Lundi 13 avril 2015

HIER ....Comme le disait le nantais Morvan Lebesque : «La Bretagne n'a pas de papiers : elle n'existe que si à chaque génération des hommes se reconnaissent bretons».
AUJOURD'HUI... on le sait, grâce aux juristes Bretons, la Bretagne à des papiers, les 2 lettres-Traîtés signés Louis XII en janvier 1499 et publiés le 7 (5 clauses)et le 19 (13 clauses). Ces "papiers" sont les seuls liens juridiques qui définissent les relations entre la Bretagne et la France en 2015.
IL N'Y A JAMAIS EU D'UNION A LA FRANCE !
et Nantes fait partie du territoire Breton garantit par la clause du traité sur la reconnaissance des frontières.
il appartient aux Bretons de s'unir pour former un recours auprès de l'ONU, comme le fait Mr Dugerdil en SAVOIE, s'ils veulent récupérer leur intégrité territoriale comme le font actuellement la Polynésie et la nouvelle Calédonie.
l'ONU à décreté 2011/2020 3 ème décennie pour la décolonisation. Tout est près au niveau juridique, il ne manque que la volonté et l'information auprès des bretons.

Brocèlbreizh
Samedi 25 avril 2015

Excellent article.
"il appartient aux Bretons de s'unir pour former un recours "
Vous pouvez éventuellement lire ce lien:
(voir le site)
Cordialement.

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.