Un documentaire sur la surveillance de masse

Grâce à la collecte de nos données numériques, les agences de renseignement disposent aujourd'hui d'un accès quasi-total à notre intimité. Sorti cette semaine, "Nothing to Hide" propose, en évitant l'écueil de la paranoïa, une prise de conscience des enjeux de la surveillance de masse et des moyens dont chacun dispose pour s'y soustraire. Lire la suite ...

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Vos commentaires :

Emilie Le Berre
Lundi 11 septembre 2017

C'est un peu tard pour se réveiller. Les lois et les structures techniques sont en place.

C'était à l'époque d'HADOPI, Loppsi etc... qu'il fallait en parler. Je n'ai pas vu grand chose de la mouvance bretonne sur le sujet.

Aujourd'hui, si vous passez sous les radars vous êtes également suspect. L'actualité n'est plus d'être invisible mais de passer pour un "grey man".

AFB-EKB
Mardi 12 septembre 2017

@Emilie,

l'AFB-EKB avait en son temps tiré la sonnette d'alarme. abp.bzh/22606 .

Vous avez raison, il est tard. Aujourd'hui les algorithmes sont redoutables et travaillent à l'échelle continentale, cf Palantire. Le profilage est rapide et précis. Quant aux lois, elles permettent les sanctions sans passer devant un juge.

Gwenael

Écrire un commentaire :

Combien font 5 multiplié par 6 ?

Publicités et partenariat