Touche pas à ma ligne ferroviaire ! Suite

-- Société --

Communiqué de presse de APMR
Porte-parole: ELISABETH ILINSKI

Publié le 21/02/17 16:58 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Plus de 500 visiteurs à l’Abri du Canot de Sauvetage, une centaine de participants à la conférence de Jean-Pierre Euzen, visite de nombreux élus, et nouvelles adhésions.

Devant le succès remporté par l’animation organisée par l’Association de Promotion de la ligne ferroviaire Morlaix/Saint-Pol de Léon/Roscoff (APMR) pendant le week-end des 18 et 19 février à Roscoff, l’association envisage d’ores et déjà de renouveler l’opération à Saint-Pol de Léon et à Morlaix pour continuer la sensibilisation du grand public à la nécessité de se mobiliser pour le maintien de cette ligne intimement liée à l’histoire du Pays de Morlaix.

Pour signer la pétition et pour en savoir plus :

Association de Promotion de la ligne ferroviaire Morlaix/Saint-Pol de Léon/Roscoff : http:// www.defense-ligne-ferroviaire-morlaix-roscoff.com/

11 allée Coat an Lem

29252 Plouezoc'h

Présidente Mme Sylvie Fillon

Créée en 2015, l’APMR propose sur son site internet une pétition pour obtenir le maintien et le développement de la ligne ; les signatures recueillies sur papier et sur internet (plus de 4.000 à ce jour) seront remises au président de la Région Bretagne et/ou à SNCF Réseau pour leur démontrer l’attachement du public à cette ligne ferroviaire. De nombreux emplois sont concernés par la desserte des 3 localités et l’avenir d’ « À fer et à flots » également potentiellement menacé.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Adhérente de l'association depuis 2015.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.