Open Super 12 d'Auray, une référence dans le tennis mondial

-- Sport --

Reportage
Par Olivier DELAGARDE (Tv Quiberon-la Baie)

Publié le 3/03/20 17:23 -- mis à jour le 04/03/20 08:06
(1228 vues)

Du 22 février au 1er mars s’est déroulée à Auray la 35ème édition de l’OPEN SUPER 12. Un rendez-vous du tennis mondial pour des graines de champions venus des quatre coins du monde. En effet, ce sont plus de 29 pays qui étaient représentés par leur jeunes joueurs qui, à 12 ans, sont les étoiles montantes du tennis mondial.

Auray depuis 35 années en a vu passer des futurs champions dont les portraits ornent les murs des courts comme un doux rêve à atteindre pour cette jeune génération. Et la finale qui se jouait sur le court central du Tennis-club d’Auray aménagé pour l’occasion ce 1er mars, était à la hauteur des enjeux : grandiose !

C’est par la finale filles que l’après-midi démarrait avec un public venu si nombreux que plus aucune place n’était disponible dans les gradins.

Deux jeunes filles s’affrontaient donc, la britannique Hannah Klugman, future Serena Williams comme le prédit Philippe Le Diraison, manager général du tournoi, et l’américaine Tyra Grant. Ce duel s’achevait par la victoire en deux sets (6-4, 6-3) d’Hannah Klugman.

Côté garçons, la finale opposait deux Français, Antonin Witz et Luka Nicolic et cela ne s’était pas vu depuis au moins quinze ans. Le public ne s’y trompait pas, il avait sous les yeux deux jeunes extraordinaires d’intelligence, de force et de conviction. Les gradins ont vibré plus d’une fois face à un jeu durant lequel le suspens a tenu en haleine tout le court jusqu’au dernier point.

Quelle finale ! s’exclamait chacun devant la victoire d’Antonin witz en trois sets (6-0, 2-6, 7-6) au tie-break. Peut-être une future étoile au firmament des champions du tennis mondial. C’est tout ce que l’on peut lui souhaiter.

Reportage : Nathalie Delagarde-Truchot / images d'Olivier Delagarde

Voir aussi :
mailbox imprimer