Marc LE FUR demande un Plan ORSEC pour l'agriculture et l'agro-alimentaire bretons

-- Agriculture --

Communiqué de presse de Cabinet de Marc Le Fur
Porte-parole: Stéphane Sallier

Publié le 12/06/13 11:37 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Lors des Questions au Gouvernement du 11 juin, le Député Marc LE FUR a interrogé le Ministre de l'agriculture sur les mesures qu'il peut mettre immédiatement en place au bénéfice de l'agriculture et de l'agro-alimentaire bretons.

« Samedi, toute la filière agricole et agroalimentaire bretonne était réunie à Loudéac, au c½ur de la Bretagne. Il y avait là des paysans, qui voient leurs revenus baisser de manière dramatique : certains sont ruinés. Il y avait là des ouvriers qui savent que leurs emplois sont menacés : ils ont à l'esprit les noms de Doux et de Gad. Ils s'inquiètent en outre de l'avenir de toute la filière dinde. Il y avait aussi là des élus : ils savent que c'est leur territoire qui est en jeu. » a déclaré Marc LE FUR.

« Tous ces gens m'ont mandaté pour vous dire: il nous faut un plan ORSEC pour l'agriculture et l'industrie agroalimentaire bretonnes. Il est possible de prendre certaines décisions rapidement. » a poursuivi le député des Côtes d'Armor.

« D'abord, on peut agir sur la question de l'étiquetage. Vous le savez, monsieur le ministre : après l'affaire de la fraude à la viande de cheval, les consommateurs le demandent. Les producteurs le demandent aussi. C'est très simple : le consommateur doit savoir où l'animal dont la viande est utilisée pour une préparation quelconque est né, a été élevé, a été abattu, et enfin où sa viande a été transformée. Cela ne dépend que de vous, que du Gouvernement ! » a proposé Marc LE FUR

« Ensuite, le fameux choc de simplification pourrait constituer une avancée. Prenons un exemple très simple : les installations classées. De quoi s'agit-il ? Il faut respecter le droit de travailler, le droit d'investir ! Dans notre pays, il faut un Ausweis pour investir ! Sur ce point, nous pouvons évoluer. Respecter les règles européennes, pourquoi pas, mais nous n'avons pas de raisons de rajouter aux règles européennes des règles nationales. » a conclu le Vice-président de l'Assemblée nationale.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Breton de l'intérieur, Marc Le Fur l'est par toutes ses fibres, ses attaches sont à Plévin dans la partie la plus centrale de la Bretagne, entre Rostrenen et Carhaix. Ses grands-mères étaient des paysannes qui portaient la coiffe et c'est tout naturellement qu'il apprend le breton en famille. Marc Le Fur est député de la 3e circonscription des Côtes d'Armor : Loudéac-Lamballe- Quintin.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.