Libération sous contrôle judiciaire pour les 5 gardés à vue à Nantes

-- Justice et injustices --

Après 45 minutes d'une audience commencée à 14 heures, la présidente du tribunal correctionnel de Nantes à renvoyé à plus tard l'audience de jugement pour les personnes gardées à vue qui se trouvaient près du domicile nantais de Jean-Marc Ayrault, le 28 juin au soir.

C'était une suite de la manifestation qui avait eu lieu dans l'après-midi pour demander la réunification de la Bretagne et qui avait rassemblé 15 000 personnes. Les 5 personnes sont libérées et mises sous contrôle judiciaire.

Les 45 heures de garde à vue étaient, généralement, considérées comme excessives par rapport aux actes reprochés (voir notre article).

Voir aussi :

mailbox imprimer
la rédaction de l'abp

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 9 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.