Libération sous contrôle judiciaire pour les 5 gardés à vue à Nantes

-- Justice et injustices --

Dépêche
Par La Rédaction

Publié le 30/06/14 15:00 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Après 45 minutes d'une audience commencée à 14 heures, la présidente du tribunal correctionnel de Nantes à renvoyé à plus tard l'audience de jugement pour les personnes gardées à vue qui se trouvaient près du domicile nantais de Jean-Marc Ayrault, le 28 juin au soir.

C'était une suite de la manifestation qui avait eu lieu dans l'après-midi pour demander la réunification de la Bretagne et qui avait rassemblé 15 000 personnes. Les 5 personnes sont libérées et mises sous contrôle judiciaire.

Les 45 heures de garde à vue étaient, généralement, considérées comme excessives par rapport aux actes reprochés (voir notre article).

Voir aussi :
mailbox imprimer