Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- sommaire -
Les télés locales, embryon de télé bretonne ?
TV Rennes 35, Ty télé et Tébéo, soutenues par le Conseil régional, ont lancé une Unité commune de programmes. La préfiguration d'une véritable chaîne régionale ? L'absence de la Loire-Atlantique ne plaide pas en ce sens
Anne-Edith Poilvet pour Armor Magazine le 14/07/10 10:14

TV Rennes 35, Ty télé et Tébéo, soutenues par le Conseil régional, ont lancé une Unité commune de programmes. La préfiguration d'une véritable chaîne régionale ? L'absence de la Loire-Atlantique ne plaide pas en ce sens.

Si TV Rennes 35 émet depuis 1987 sur l'Ille-et-Vilaine et les trois-quarts des Côtes d'Armor, ses deux petites sœurs sont toutes nouvelles : Ty télé a vu le jour en juillet 2009 à Lorient pour couvrir le Morbihan, un tiers du Finistère et la Presqu'île de Guérande alors que Tébéo est née fin novembre à Brest pour diffuser sur le Finistère, l'ouest des Côtes d'Armor et le nord-ouest du Morbihan. Toutes les trois émettent sur la télévision numérique terrestre (TNT) et ont décidé de travailler ensemble pour mutualiser leurs moyens et donner une nouvelle dynamique au paysage audiovisuel breton.

90 000 € pour la langue bretonne

La première phase est créditée de 590 000 € par le Conseil régional dans le cadre d'un contrat d'objectifs et de moyens. Dont 90 000 € pour la langue bretonne. Animateur de l'Unité, Dominique Hannedouche, par ailleurs directeur de TV Rennes 35, a annoncé la production de programmes en langue bretonne.

« Nous avons sollicité Lionel Buannic de Brezhoweb et Samuel Julien de Dizale qui feront partie du Comité éditorial de la plateforme. » Le premier, après avoir souligné « l'importance de la mutualisation des moyens lorsque l'on travaille avec des deniers publics », a dit son enthousiasme de se voir « associé à ce projet ». Le second, qui a rappelé que le but de son association « était de faciliter le sous-titrage et de montrer que produire en langue bretonne n'est pas si compliqué », a demandé que « la langue gallèse ne soit pas oubliée ». Dès ce mois de janvier, une case hebdomadaire réservée aux programmes en breton est intégrée à la grille.

Miroir du territoire

2009-2010 sert en fait à mettre en place des rendez-vous communs aux trois chaînes. Comme « Destination Bretagne », 90 minutes diffusées le jeudi soir simultanément sur le territoire breton. « Trois grands axes vont être développés : la co-production avec des professionnels indépendants de Bretagne, la production commune des chaînes, la réexposition d'émissions spéciales réalisées par une chaîne sur un événement et diffusées sur les deux autres », précise Dominique Hannedouche. Pour Jean-Luc Nelle, président du GIE Télévisions Locales de France, de l'Union des télévision locales de service public, de Ty télé et directeur général de TV Rennes 35, « cette Unité doit nous permettre d'être le miroir du territoire breton parce qu'en Bretagne plus qu'ailleurs se pose la question de la dimension régionale. En affichant notre volonté de travailler avec les producteurs, nous soutenons la filière audiovisuelle en Bretagne. »

Un modèle

À l'issue de l'expérimentation, l'Unité de programmes devait être dotée de son statut juridique définitif, avant l'été. Une deuxième phase, pour laquelle le Conseil régional a débloqué 1 M€ par an. Pour Marylise Lebranchu, ancienne vice-présidente, « il est exceptionnel de voir des acteurs mettre de côté leurs ego pour travailler ensemble. Là, nous avons un vrai modèle breton. Nous sommes peut-être un peu égocentrés, mais il faut l'être pour contrebalancer le jacobinisme ambiant dans ce pays. 85 % du territoire breton sont couverts par la TNT, il faut atteindre les 100 % et nous serons vigilants sur cet aspect. »

L'indépendance éditoriale vis-à-vis des collectivités qui financent ? « Il n'y a pas de représentant de la Région dans le Comité de pilotage. Tout est clair dans le contrat », assure Olivier Clech, directeur de Tébéo. « La réponse de notre indépendance est dans la co-construction et la co-responsabilité », renchérit Jean-Luc Nelle. « Mais aussi dans les valeurs défendues par chacune de nos chaînes », poursuit Marc Potel, directeur de Ty télé.

Quid de la Loire-Atlantique ?

Reste quand même la question de la Loire-Atlantique. Si Ty télé diffuse sur la presqu'île de Guérande, on note l'absence de Télénantes (qui partageait sa fréquence avec Nantes 7 jusqu'à ce que celle-ci rencontre des difficultés(1)) dans cette unité de programmes des télévisions locales de Bretagne. Une télé bretonne sans la Loire-Atlantique ne peut pas être une véritable télé bretonne !

YANN GUÉNÉGOU - article publié dans armor magazine

(1) Financée par les collectivités territoriales, la chaîne associative Télénantes vient de reprendre Nantes 7 et seize de ses trente salariés.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1858 lectures.
logo
Magazine indépendant crée par Yann Poilvet en 1969, armor est diffusé depuis plus de 40 ans dans les cinq départements bretons. Dans un constant souci d'objectivité, ce mensuel généraliste donne la parole aux femmes et aux hommes qui font l'Armorique d'aujourd'hui avec la volonté d'affirmer une identité bretonne forte. Direction, rédaction, administration, publicité 7, rue St-Jacques - B.P. 90206 - 22402 Lamballe Cedex. Tél. 02 96 31 20 37 / Fax: 02 96 31 22 12 Courriel: contact(AT)armor-magazine.com
Voir tous les articles de Armor Magazine
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 6) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons