Les radios associatives en langue bretonne en réseau
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 13/04/10 12:05 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Dès mars 2001, le site d'An Tour Tan avait agrégé des radios bretonnes, comme radio kerne, qu'on pouvait écouter sur son site. Puis en 2007 les 4 radios brittophones Kerne, Arvorig, Bro Gwened et Kreiz Breizh se sont associées pour former Brudañ ha Skignañ qui veut dire "Émettre et Diffuser". ( voir l'article )

Jeudi dernier à Quimper, les responsables de la fédération des quatre radios associatives en langue bretonne ont présenté une nouvelle étape : un service d'information en breton assuré par des journalistes professionnels.

C'est une syndication structurée, puisque les journalistes seront salariés, non pas des radios, mais de l'association. L'union fait la force. Par contre, chaque radio a son journaliste local faisant remonter l'information qui prend ou pas un caractère régional. Il s'agit d'Erwan Blanchard (Arvorig FM), de Tugdual Carluer (Radio Kreiz Breizh), de Dorig Le Cras (Radio Kerne) et de Yaelle Le Mouel (Radio Bro Gwened). La rédactrice en chef étant Anne Gouerou : (voir le site) pour l'écouter sur ABP–TV.

Le nouveau journal radiophonique en breton sera donc diffusé sur les 4 radios, mais peut être modulé selon les parlers et les territoires dans le respect des différences. "Nous sommes au plus près de la langue parlée aujourd'hui en Bretagne avec toutes ses colorations, variétés linguistiques", a déclaré Anne Gouerou.

Les infos des "Keleier ar Vro" seront diffusées à 7 h 45, 8 h 45, 12 h 45, 17 h 30 et 18 h 45. Les radios sont aussi sur le net : (voir le site) de Stalig.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2489 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 7 commentaires
mark kerrain
2010-08-31 23:27:40
Nous n'avons donc pas de radio en breton audible à Rennes et Nantes, Saint-Malo ou Saint-Nazaire en 2010.
Ecouter des émissions en breton sur le net au bureau, à Rennes, j'en fais autant pour les émissions d'irlandais ou de gallois, ou d'autres langues si j'ai envie. Dans la cuisine, le jardin, la voiture, il faut installer un ordinateur pour entendre du breton? Pas pour le français.
(0) 
herve leray
2010-08-31 23:27:40
Je suis d'accord avec Marc Kerrain, le breton en Loire-Atlantique a disparu des ondes et de la télé. depuis je n'entends plus jamais de breton. Peut-etre y en a t il quelques minutes sur Radio alternantes?
Pour les infos locales en français, nous en sommes réduits à écouter la radio locale France Bleue Loire Océan (couvrant 44 et 85)
Quelle misère ! j'en sais désormais plus sur les sables d'olonnes que sur Redon, Vannes ou Rennes.
un habitant de la région de Saint-Nazaire.
(0) 
Guillaume Gérard
2010-08-31 23:27:40
Et que dire du gallo ? A quand une démarche similaire pour l'autre langue de la Bretagne ?
(0) 
Patrick Chevin
2010-08-31 23:27:40
Ici, à Uricuri, pas une seul émission en breton ni en gallo... gand ar vez!...
(0) 
Thierry Jolivet
2010-08-31 23:27:40
il y a du gallo sur Plum Fm et RBG...effectivement ces émissions de breton et de gallo du réseau pourraient tourner sur Alter'Nantes...le 44 peut aussi en produire mais il faut des bénévoles et plus d'adhérents actifs à Alternantes...c'est pas simple !
(0) 
herve leray
2010-08-31 23:27:40
Alternantes c'est assez particulier car elle trés axée sur Nantes ville multiculturelle, ça change des terroirs ancrés que sont le kreiz-breiz ou le bro-gwened ! Cette radio ne s'intéresse pas ou trés peu au reste du département.
De plus on capte trés mal en presqu'île guérandaise, pourtant pas le bout du monde !
Et motif de plus empêchant de s'impliquer à fond pour cette radio est le fait qu'il y a une impression de fourre-tout et de non localisme (les infos de radio france international toutes les heures ça donne pas trop envie !) tout connaitre sur le conflit israëlo palestinien, c'est trés bien mais je ne suis pas sûr que cela soit le 1er motif pour aider une radio bretonne.
(0) 
L'Andon dou galo
2010-08-31 23:27:40
Donée en galo d'meins ao saïr su Pllum FM entr 8o30 e 9o30 la ressié !
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.