Brudañ ha Skignañ : les radios bretonnes brittophones se mettent en réseau
Dépêche

Publié le 15/10/08 5:36 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Au cours d'une conférence de presse qui s'est tenue à Quimper samedi dernier, Brudañ ha Skignañ a annoncé ses plans pour produire des programmes radiophoniques en langue bretonne.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Brudañ ha Skignañ, que l'on peut traduire par « émettre et diffuser », est une association dont l'objectif est de travailler au développement des échanges et de coproduire des programmes radiophoniques en langue bretonne, et tout principalement un journal radiophonique quotidien de 10 minutes, «Keleier ar Vro».

« Brudañ ha Skignañ » assure un rôle de concertation et d'outil au service de 4 radios, à savoir, Radio Kreiz Breizh en Côtes-d'Armor, Radio Bro Gwened en Morbihan et les antennes finistériennes que sont Radio Kerne et Avorig FM.

Jusqu'à présent aucune des radios pré citées n'avait les moyens de produire un journal d'informations de niveau régional. En se regroupant leur objectif est de combler ce déficit.

Le fonctionnement en est relativement simple, chaque radio héberge en son sein un journaliste « réseau », chargé de collecter l'information locale. Cette information parvenant ainsi des 3 départements est ensuite mise en onde et complétée par des nouvelles plus « régionales ».

Ce journal ainsi constitué a pour ambition d'intéresser tous les bretonnants originaires de quelque région que ce soit.

La première édition de ce journal est diffusée chaque jour à 17 h 30 mais selon les stations ré-émise à différentes heures au cours de la soirée.

Par ailleurs, dans les mois et les années à venir, «Brudañ ha Skignañ» projette également de réaliser un magazine hebdomadaire d'information ainsi que des émissions thématiques à l'adresse des jeunes et des adolescents. L'association fonctionne avec un CA de 8 personnes – 2 par radio adhérente – il est présidé par Jean-Claude Le Gouaille.

Les moyens proviennent pour l'instant des collectivités, la Région à hauteur de 90 000 €, le département du Finistère, 30 000 €, le Morbihan et les Côtes-d'Armor restant pour l'instant quelque peu en retrait avec 5 000 € chacun.

Louis Gildas


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 3148 lectures.
Vos 1 commentaires
Mark Kerrain
2010-08-31 23:27:40
Ha penaos e c'haller klevout keleier e brezhoneg e Roazhon pe Naoned?
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.