Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Laminaria saccharina, saccharina latissima, saccharina japonica, sweet kelp, kombu royal et en breton tali friz, tous ces noms pour cette même algue brune aux propriétés étonnantes. Un anti-viral naturel. Pas surprenant que les Chinois la réservaient pour l’empereur ! (photo Gabriele Kothe-Heinrich wiki)
Laminaria saccharina, saccharina latissima, saccharina japonica, sweet kelp, kombu royal et en breton tali friz, tous ces noms pour cette même algue brune aux propriétés étonnantes. Un anti-viral naturel. Pas surprenant que les Chinois la réservaient pour l’empereur ! (photo Gabriele Kothe-Heinrich wiki)
- Dépêche -
Les polysaccharides sulfatés que l’on trouve dans des algues brunes du littoral breton sont anti covid-19

Consommer régulièrement du kombu breton ou du kombu royal est donc une protection contre le coronavirus et c’est bien sûr gratuit

Philippe Argouarch pour ABP le 29/07/20 2:18

Les laminaires et autres algues brunes qui recouvrent le littoral breton contiennent des substances, les polysaccharides sulfatés, aussi appelés fucoïdanes et héparines. Ces substances ont la propriété de leurrer les coronavirus comme le SAR-COV_2 qui donne le Covid-19. Le virus s’accroche à ces macromolécules et au lieu d’introduire son ARN dans les cellules des tissus, il l’introduit dans les molécules de polysaccharides sulfatés.

Cette découverte in vitro publiée par l’Institut polytechnique de Rensselear à New-York à propos de recherches conduites par des chercheurs coréens est rapportée dans la revue Cell Discovery dans un article du 24 juillet et aussi mais plus facile à lire pour certains dans First Post . Le laboratoire a testé des extraits de fucoïdane issus de la saccharina japonica, plus connue chez nous sous le nom de kombu royal ou de laminaria saccharina et en breton sous le nom de tali friz.

En fait ces algues sont plus efficaces que le remdesivir, l'antiviral standard actuellement utilisé pour lutter contre le covid. Le laboratoire américain Gilead qui développe cet antiviral le vend à $390 par flacon portant le prix total d’un traitement de 5 jours avec 6 flacons - à 2 340 $ (2 085 €) par patient !

Consommer régulièrement du kombu breton ou du kombu royal est donc une protection contre le covid-19 et c’est bien sûr gratuit. Les polysaccharides bloqueraient la reproduction du virus via les tissus des parois intestinales. De son côté l’industrie pharmaceutique travaille sur un vaporisateur nasal basé sur ces molécules afin de bloquer la reproduction du virus dans les cellules des tissus des fosses nasales.

Voir aussi :
mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2114 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 2 commentaires
  GUGISA
  le Lundi 14 février 2022 23:04
Bonjour est ce que le spray nasal a été mis en vente svp ? ou peut-on acheter des produits à base de cette algue, ou directement cette algue lorsqu'on habite loin de la mer et donc de Bretagne
merci
(0) 
  P. Argouarch
  le Mardi 15 février 2022 21:34
L’université de Bretagne-sud qui devait tester le produit à abandonné le projet par manque de fonds.
(0) 
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 9 ?