“Les gens de Nantes - Légendes de Nantes” de Fanny Cheval

-- Littérature --

Chronique de Culture et Celtie
Porte-parole: Gérard Simon

Publié le 8/07/20 9:40 -- mis à jour le 08/07/20 19:52
50685_1.jpg
Couverture du livre de Fanny CHEVAL "les gens de Nantes - légendes de Nantes. - COOP BREIZH

Un attractif et ludique livre, richement coloré et « animé », pour les enfants ?

Un instructif et pédagogique ouvrage sur l’histoire d’une ville, fort généreusement ponctué de dessins, particulièrement, soignés et explicites pour les adolescents ?

Une investigatrice et inédite publication documentaire très abondamment et finement illustrée de graphismes prenant pour sujet les lieux et les personnages emblématiques d’une cité bretonne d’art et d’histoire, pour les adultes ?

Une agréable, accessible, voire mémorielle fresque pour les anciens et les férus d’histoire décontractés ?

En fait, fruit de très sérieuses et multiples recherches, un considérable, passionnant travail rédactionnel et graphique POUR TOUS, que vous soyez friands et séduits par les légendes émanant d’anciens cultes, de faits historiques ou de textes religieux, ces contes qui racontent un passé commun, une histoire collective, ou, tout simplement, amoureux de la Bretagne et de sa fière Cité des Ducs.

Toute génération et typologie de lecteurs pouvant, sur et par ces pages, y apprendre…

L’illustratrice et auteur, ici, quasi chercheuse, enquêtrice, sociologue, Fanny Cheval signe un nouvel ouvrage, doublement et subtilement intitulé : « Les gens de Nantes - Légendes de Nantes ». Vous apprécierez, d’entrée, l’audible et significatif jeu de mots !

C’est, en effet, au travers de légendes traditionnelles enracinées, amplement complétées des mots choisis et les traits précis de l’informative narratrice, avant tout, talentueuse et originale artiste, que vous découvrirez, l’histoire de Nantes, celle s’étendant de l’Antiquité… au XXe siècle, du Ve siècle avant Jésus-Christ, à la seconde guerre mondiale !

Au cœur de lumineux et aérés feuillets, les petites histoires des quartiers et de leurs habitants, se mêlent ou éclairent la grande histoire de la capitale ligérienne.

Enserrant pas moins de 240 pages, de format carré, relié, solidement cartonné avec une couverture savamment et partiellement glacée pour, mieux encore, mettre « en vitrine » la très belle et synthétique illustration de façade ou le titre du livre qui chapeaute le texte de présentation figurant sur le 4e de couverture, c’est ainsi que se profile ce substantiel volume qui, nous osons le préciser, pèse 900 grammes, caractéristique semblant ajouter au poids des mots et à la densité des dessins pour faire, également, de cette production littéraire, un magnifique et consistant « objet ».

Pour nombre d’entre-nous, il est habituel de feuilleter fébrilement un livre nouvellement acquis, avant de s’immerger complètement dans le texte de ses pages. En pratiquant ainsi pour ce présent ouvrage, vous aurez la surprise de découvrir, réparties au fil des cahiers, très précisément dessinées par l’artiste, 10 pages translucides qui se superposent parfaitement au graphisme fort détaillé, au même contour de la page suivante.

Cette technique, vous fera, par exemple, percevoir en surplomb, l’étendue du quartier nantais qui embrasse la vue du clocher de l’église Sainte Croix jusqu’à la silhouette de la Tour de la Couronne d’Or du Château des Ducs de Bretagne, avant de distinguer, au premier plan, la Place du Bouffay. Un périmètre qui se calque sur la primitive enceinte gallo-romaine de l’ancienne cité.

Plus loin dans l’ouvrage, par cet identique procédé, derrière la façade à pans de bois d’une maison, en pénétrant dans l’intimité de chaque pièce, Fanny évoque la vie au moyen âge, puis, transperçant graphiquement, la coque boisée d’un navire négrier, la rude condition des esclaves.

Il en sera de même pour l’extérieur et l’intérieur du Théâtre-Opéra Graslin dont la construction, confiée à l’architecte Mathurin Crucy, a débuté, en 1783, sous la direction du receveur général des fermes, Jean-Joseph-Louis Graslin.

Au-delà du côté ludique, « animation », évoqué en tête de chronique, qui séduira, sans nul doute, les plus jeunes, les autres publics apprécieront, à leur juste valeur, le souci constant du détail et de véracité, traduit par le trait ciselé de l’illustratrice.

Née à Nantes, diplômée de l'école des Beaux Arts de Lorient, actuellement, graphiste dans la communication (Nous l’avons mentionnée, sur nos pages, pour la création des visuels et affiches des Celtomania), Fanny Cheval est passionnée par sa ville, l’histoire… et les légendes !

C’est, d’ailleurs, dans ce cadre légendaire, qu’elle a publié de nombreux ouvrages pour la jeunesse, dont 30 titres dans la collection « Pays de légendes», éditée par Beluga - Coop Breizh.

C’est donc, tout à fait, naturellement, à la demande du label jeunesse de l’éditeur-distributeur de Spezet que Fanny Cheval qui vit, aujourd’hui, au Loroux-Bottereau (44-Bzh), nous raconte, chronologiquement, dans ce présent livre, l’histoire de Nantes, au travers de ses légendes.

Chaque période a sa légende qui s’y rattache, fournissant des indications sur l’histoire des gens de Nantes, leurs croyances, leurs us et coutumes à travers les siècles, sans oublier les grandes figures historiques de la ville, des enfants Donatien et Rogatien, à l’industriel Lefèvre-Utile, en passant par l’incontournable Anne de Bretagne !

« Je voulais dresser une frise chronologique de l’histoire de Nantes illustrée, en partant de légendes qui ont circulé. J’ai d’abord cherché des légendes sur chaque période historique que je voulais couvrir », précisera-t-elle dans une interview accordée au quotidien Ouest-France.

C’est ainsi, pour exemples, que le premier chapitre, intitulé, « Ve siècle avant Jésus-Christ - Nantes gallo-romaine » est associé à la légende « Les Bacchantes », vraisemblablement, la première légende écrite concernant Nantes, ou que celui titré « XIXè siècle - Nantes ouvrière » est relié à celle de « La petite sardine ».

Après une élogieuse et admirative préface signée du journaliste, éditorialiste et écrivain nantais, spécialiste de l’histoire de la ville, Stéphane Pajot, qui présente, par ailleurs, depuis 2015, sur Télénantes, « Nantes à la carte », une série d’émissions de 3 minutes illustrant l'histoire d'un lieu à l'aide de cartes postales anciennes, 16 chapitres qui s’appuient sur autant de légendes jalonnent cette visite guidée originale et inédite serpentant, notamment, de la Butte Sainte-Anne aux tours iconiques de l’usine LU, en passant par la place du Bouffay et le Château des Ducs.

Chaque légende est contextualisée par les faits historiques et, en quelque sorte, un fac-similé du journal l’Echo de Nantes, propose une petite revue de presse de l’époque, sur les 3/4 d’une double page concluant chaque chapitre. Le dernier tiers à droite de la pagination, étant réservé à la publication d’une recette pour que le lecteur puisse se plonger dans l’époque par la gastronomie plus ou moins élaborée, selon la période, mais tout à fait réalisable et expérimentale, en ces temps présents.

Ce beau livre encyclopédique, particulièrement dense et très « travaillé », que l’on peut parcourir et lire par séquences, nous a enthousiasmés.

La mixité de ses styles d’expression : textes légendaires, rédactionnels historiques contextuels, « papiers » journalistiques, et, bien sûr, ses graphismes raffinés subtilement colorés, en font un ouvrage destiné à toute la famille.

Armée, certes de ses crayons, mais aussi de son stylo et carnet de notes, consultant une énorme bibliographie mentionnée en fin de livre, remontant aux sources des légendes pour en comprendre la naissance et leur représentation sociétale du moment, Fanny Cheval a réalisé un travail considérable s’étalant sur 2 ans, pour décrire, au travers des époques, avec la rigueur historique souhaitée, sa ville de Nantes, si riche de culture et d’histoire.

Partagé au sein du foyer, ce livre peut, sans doute possible, favoriser l’échange intergénérationnel en instruisant les plus jeunes et en insufflant, très agréablement, de nouvelles connaissances ou en les remémorant aux parents et grands parents.

La lecture de cet ouvrage, peut, également, susciter des visites plus approfondies et des passages dans des lieux plus secrets de la Cité des Ducs.

N’hésitez pas, « Les gens de Nantes - Légendes de Nantes », de Fanny Cheval est un livre à s’offrir… et à offrir !

Gérard Simon

«Les gens de Nantes - Légendes de Nantes», de Fanny Cheval.

Parution : 29 mai 2020.

210 x 210 mm - Relié cartonné - 240 pages - 29,90 €.

Edition : COOP BREIZH : (Voir site)

ISBN : 978-2-84346-892-6 - EAN : 9782843468926

Référence : 346892

© Culture et Celtie

mailbox imprimer
logo
« Culture et Celtie… le magazine » C'est le magazine en ligne des événements celtiques et artistiques en Presqu'île guérandaise et, d'ailleurs... Des 5 départements bretons... à la Celtie !

Vos commentaires :

L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.
--Publicité--
yoran embanner