Le festival Fisel : la jeunesse d'une vieille danse ...
Communiqué de presse de Taol Kurun

Publié le 27/08/13 10:01 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
:
Réalisation :

Organisation, musiciens, danseurs au top : un festival enraciné et créatif

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Ici pas de folklore, juste de la danse, du chant, de la musique vécus au quotidien, avec humour et sérieux, avec le professionnalisme de ceux qui savent que leur culture vaut de l'or, qu'ils font partager à qui le veut.

Un millier de spectateurs/acteurs, dehors, dans la salle ou sur scène pour aller danser ou chanter, aux crêpes ou à la technique, des bénévoles qui sourient dans leur caravane ou derrière leurs crêpes ou leur Orangina (dommage pour les produits bio... qui étaient annoncés, y a pas de pommes en pays fisel ? ).

M'enfin, un festival comme il en faudrait partout, qui creuse, qui creuse, et qui voit jeunes et vieux se confronter avec un seul souci : que la danse et la musique soient belles. Un peuple qui danse et qui chante ne peut pas mourir ...

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.