La MJC du Plateau de Saint-Brieuc participe aux 30 ans d'Erasmus à Paris

De g. à dr. Françoise Trabut du groupe de travail de la MJC, Sylvie Le Moël Philippe, chef de projet Aristote, Laure Coudret-Laut, directrice de l'Agence Erasmus+ France, Sébastien Thierry, directeur adjoint de l’Agence Erasmus+ France, Vanessa Debiais Sainton, chef d’unité adjoint pour l’enseignement supérieur, commission européenne DG EAC (Bruxelles)
De g. à dr. Françoise Trabut du groupe de travail de la MJC, Sylvie Le Moël Philippe, chef de projet Aristote, Laure Coudret-Laut, directrice de l'Agence Erasmus+ France, Sébastien Thierry, directeur adjoint de l’Agence Erasmus+ France, Vanessa Debiais Sainton, chef d’unité adjoint pour l’enseignement supérieur, commission européenne DG EAC (Bruxelles)

Invitées par l'Agence Erasmus+ France, Françoise Trabut, membre du conseil d'administration de la MJC et référente du groupe de travail " Langues, Civilisations et International " ainsi que Sylvie Le Moël Philippe, chef de projet Aristote et développeur Erasmus+, se sont rendues à la cérémonie de lancement des 30 ans d'Erasmus, à Paris, au théâtre de l'Europe.

L'organisation, parfaitement maîtrisée, a fait alterner, sur la scène de ce théâtre fondé au XVIIIe siècle, les témoignages de projets concrets présentés par leurs auteurs et acteurs, avec les interventions de responsables hexagonaux et européens, dont un Commissaire européen et la vice-présidente du Parlement européen.


Erasmus, ce n'est plus seulement pour les étudiants, mais c'est aussi pour les adultes !

Erasmus+ n'est plus seulement destiné aux étudiants comme on a toujours tendance à le penser. Depuis 2014, il concerne aussi les apprentis, les scolaires (de la maternelle au lycée) mais également les adultes de tous âges, qu'ils soient dans la vie active ou non, demandeurs d'emplois ou retraités. Erasmus est donc devenu Erasmus pour Tous (ou presque) !


Langue régionale et inclusion des migrants

"Lors de la présentation des actions, j'ai été particulièrement frappée par un projet de partenariat stratégique porté par une radio associative basque en coopération avec l'Espagne, la Hongrie, l'Allemagne et l'Irlande. Ils ont bien compris que les langues constituent un facteur l'intégration. Aussi ont-ils conçu un projet favorisant l'inclusion sociale des migrants tout en s'adressant au pays d'accueil pour contribuer à vaincre la xénophobie " explique Françoise Trabut qui est aussi professeure bénévole d'allemand à la MJC et a pu elle-même effectuer 2 mobilités européennes grâce au projet Aristote porté par la MJC.
" La composante régionale à travers l'utilisation de la langue basque dans ce projet, m'a aussi fortement interpellée en tant que Bretonne. Et cela renforce et déclenche des envies de poursuivre avec Erasmus +. C'est un programme qui donne du punch !" ajoute-t-elle.


Erasmus+ bénéficie aussi à ceux privés de mobilité !

Les responsables de l'Agence Erasmus+ se sont dits ravis de retrouver les gestionnaires d'Aristote et les ont félicité de l'écho qu'ils font d'Erasmus + en Bretagne, sensibilisant la société civile à travers leurs activités et leurs transferts de connaissances, y compris en prison.
"En effet, Erasmus+ compte parmi ses bénéficiaires des personnes en situation d'exclusion. Le programme peut non seulement soutenir les projets aidant les réfugiés contraints de se déplacer pour leur survie, mais il peut aussi bénéficier aux détenus qui eux, à l'inverse, sont privés de mobilité " souligne Sylvie Le Moël, chef de projet Aristote qui est soutenu par Alain Cadec, Député Européen.
" Nous le faisons d'ailleurs à Saint-Brieuc en animant des ateliers linguistiques, culturels et artistiques à la Maison d'Arrêt. Notre Député Européen Alain Cadec est intervenu pour échanger sur l'Europe avec les détenus. Il s'est vu remettre un tableau crée en commun lors d'un atelier peinture sur la Grèce. Ces animations sous l'égide d'Erasmus+ permettent aux prisonniers de renforcer le lien social et pourquoi pas de réinitialiser de nouvelles potentialités à être " précise-t-elle.


Choisi par la Commission européenne comme histoire inspirante pour sa valeur multiculturelle ainsi que sa qualité transgénérationnelle et multilingue, le projet Aristote sera prochainement mis en exergue au niveau européen, Sylvie Le Moël Philippe ayant été invitée à le présenter lors du lancement à Bruxelles le 26 janvier.

Voir aussi : Aristote, le projet européen de la MJC du Plateau de Saint-Brieuc sélectionné par Bruxelles par Sylvie LE MOËL
Voir aussi : Aristote : une double cérémonie réussie à la MJC du Plateau de Saint-Brieuc par Sylvie LE MOËL
Voir aussi : Inauguration de l'exposition "À la découverte de l'Europe" du Parlement européen par Sylvie LE MOËL

mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Sylvie LE MOËL

Sylvie Le Moël coopère depuis 1997 dans la presse bretonne, rédigeant des articles à teneur culturelle, sur des initiatives bretonnes ou des profils de Bretonnes et de Bretons, établis soit localement soit à l'extérieur.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Bien cliquer sur le bouton JE SUIS PAS UN ROBOT. Le trolling est interdit ainsi que les attaques personnelles ou tout ce qui est contraire aux lois en vigueur !
Attention : A cause des spammeurs et des publicités non-sollicitées ou de la simple propagande, les liens (URL) ne sont pas autorisés dans les commentaires.

Publicités et partenariat

pub