-- Media et Internet --

La Langue bretonne est reconnue officiellement (préfet du Finistère)

Annonce de BREZHOWEB (porte parole Corinne ar Mero) publié le 26/11/18 11:03

Préfet du Finistère.
Préfet du Finistère.

Les premiers panneaux bilingues français/breton ont été installés sur les routes nationales en Bretagne. Mais cela ne s'est pas fait sans heurts, et le but n'est pas encore atteint.

«13 munud e Breizh» est une nouvelle émission de Brezhoweb. Dans ce magazine, Dewi est allé à la rencontre de personnes différentes (préfet du finistère, élus, militants...) pour comprendre quel a été le chemin pour arriver à ces panneaux bilingues sur les routes gérées par l'Etat.

Herve Ar Beg (Stourm Ar Brezhoneg)

Fañch Peru (Maire de Bec'hed Konfort dans les années 1980)

Tomaz Laken-Kakez (A écrit son master sur Stourm Ar Brezhoneg)

Lena Louarn (Vice-présidente de la région)

Pascal Lelarge (Préfet du Finistère)

Fulup Jakez (Directeur de l'Office publique de la langue bretonne)

Le magazine est en breton (sauf l'interview du préfet), et l'ensemble a été sous-titré en breton afin de lire la vidéo sans le son ou pour aider les apprenants en langue bretonne. A voir également sur le site de Brezhoweb : Panneaux bilingues

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1051 lectures.
mailbox imprimer
logo

Brezhoweb est un site internet qui diffuse des émissions en langue bretonne et réalise une “webnoz” mensuelle en breton diffusée en direct et en prime time sur Internet.

Vos commentaires :

Eric Pennkalet
Mardi 27 novembre 2018

Je suis choqué de voir publier un article avec un tel titre !

C'est l'affirmation qu'on lit sur les réseaux sociaux lorsque l'article est partagé

Comment peut-on oser suggérer que la langue bretonne dispose d'un statut officiel alors que justement l'état refuse de l'accorder depuis plus d'un siècle !

Comment peut-on confondre un statut officiel comme celui du français au Québec ou en Suisse et la situation de notre langue ou tout ce qui existe dépend du bon plaisir des responsables administratifs.

Pierre Robes
Samedi 1 decembre 2018

la parole d'un préfet n'a aucune valeur juridique, (il n'engage que lui) il applique simplement ces ordres reçus de Paris.

Un préfet c'est tout simplement un Gouverneur colonial depuis l'Empire Romain, sur les provinces conquises (Pro-vincia : Le terme provincia désigne au début de la république romaine le domaine de responsabilité d'un magistrat romain, ce qui couvre des domaines variés : conduite d'une campagne militaire contre un ennemi désigné en Italie puis hors d'Italie)

(voir le site)

la France n'a toujours ratifié aucun traité sur les langues minoritaires.

Loïc.L
Dimanche 2 decembre 2018

L'art de faire croire que...tout faisant le contraire dans la réalité des faits. En somme, cela s'appelle "le faire à l'envers".

Pour apprendre la langue bretonne, ou plutôt le vocabulaire, il y a une application très bien: StartFromZero_breton. Elle est gratuite, mais la traduction est en anglais. Ce qui est très bien pour apprendre le Breton tout en révisant l'anglais...

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 6 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.