La bataille de la Somme à travers les peintures murales d’Irlande du Nord. Conférence par Jean Guiffan

-- Cultures --

Agenda
Par Maryvonne Cadiou

Publié le 2/11/16 17:21 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Communiqué de presse.

Jean Guiffan est nantais, professeur émérite agrégé d'histoire.

Présentation de la conférence sur le site de l'Agence culturelle bretonne de Loire-Atlantique :

En dehors des lieux de combats, c’est sûrement en Irlande du Nord que l’on connaît le mieux la bataille de la Somme : une centaine de « murals » peints dans les rues des principales villes y célèbrent le sacrifice de la 36e division de l’Ulster, un régiment de protestants nord-irlandais qui s’est fait décimer dans les premiers jours de combat.

À ce sujet (voir notre article) où Geraldine Byrne Nason, ambassadrice d'Irlande en France, y fait allusion lors du Festival du livre de Carhaix de 2016 : « Les Irlandais qui se sont battus sur la Somme avec les Anglais (…) se sont tous battus pour la liberté ».

Extraits de wikipédia :

La Bataille de la Somme a opposé les Britanniques et les Français aux Allemands en 1916, dans le nord de la France, lors de la Première Guerre mondiale. Ce fut l'une des batailles les plus sanglantes du conflit.

Les Français, qui devaient fournir l'effort principal, durent, en fin de compte, le confier aux Britanniques.

La première journée de cette bataille fut le 1er juillet 1916.

Ce fut, pour l'armée britannique, une véritable catastrophe, avec 58.000 soldats mis hors de combat dont 19.240 morts.

La bataille prit fin le 18 novembre 1916.

Conférence à 18 h le mardi 8 novembre

Archives Départementales de Loire-Atlantique

6 rue de Bouillé

Nantes

02 51 72 93 20 et archives [at] loire-atlantique.fr

Site : (voir le site)

Gratuit

Voir aussi :
mailbox imprimer
Correspondante ABP depuis février 2007.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 6 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.