L'Hôtel de la Duchesse Anne de Nantes n'est plus...

-- Patrimoine --

Chronique
Par Maryvonne Cadiou

Publié le 27/09/15 20:46 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
38424_3.jpg
L'Hôtel Duchesse Anne de Nantes, dont le fronton Art Déco a été découpé le 28 juillet 2015. Merci à Sven Jelure du blog La Méforme d'une Ville, pour m'avoir donné l'idée du cadrage, avec la statue d'Anne de Bretagne du XIXe. Les larmes de pierre, cela existe-t-il ?

Voir en PDF son histoire évoquée par la presse en ligne depuis... l'incendie de 2004.

Il y a de nombreux Hôtel de la Duchesse Anne ou Hôtel Anne de Bretagne en Bretagne et en France, dont un, à notre grande surprise, très éloigné de la Bretagne et du Val de Loire, à Lourdes !

Mais celui de Nantes était particulier. Construit en 1873-74, il fut rehaussé en 1930 par l'architecte nantais Ferdinand Ménard (1) d'un fronton Art Déco qui a été classé au patrimoine nantais.

Ce fut le début de la fin pour l'Hôtel de la Duchesse Anne de Nantes quand un incendie accidentel démarra le 17 juin 2004 dans le garage et se propagea, heureusement pas trop rapidement, puisqu'il n'y eut aucune victime, mais irrémédiablement car les pompiers n'y purent rien.

Dans le cadre d'une étude plus large sur Anne de Bretagne (Repérographie) nous nous sommes penchée sur l'hôtel qui porte son nom à Nantes.

Voici en PDF un dossier où est rassemblé le maximum d'articles qui racontent l'histoire de l'hôtel par les extraits cités, dans lesquels les lecteurs trouveront les liens vers les articles et leurs photos et vidéos, dont certaines contiennent quelques images spectaculaires de l'incendie.

Les plus anciens articles, dont les brèves notices ont été trouvées aux Archives municipales de Nantes en ligne, ne comportent pas de description faute d'avoir pu aller les consulter, ni évidemment de lien internet.

Ce n'est qu'un travail de compilation mais l'on constatera que, si la presse locale s'est largement étendue en juillet 2015, avant et après la démolition des étages supérieurs - jour fatal : le 28 juillet - elle n'a pas failli à son devoir, en 1991 (rénovation totale...), 2004, 2007, 2009, 2011, 2012, 2013, 2014 en nous tenant au courant des multiples rebondissements des différends financiers - tant entre les propriétaires qu'au sujet de l'échafaudage soutenant un toit de fortune, qui a dû être retiré, faute de paiement, par l'entreprise de Rezé, prélude à une fin inéluctable menant à la décision de démolition du fait du délabrement et de la dangerosité de l'épave.

La presse nous tint aussi au courant de projets de logements... probablement évanouis maintenant.

Au long de ces années des sites d'architecture, d'urbanisme, d'entreprises ont parlé aussi de l'hôtel de la Duchesse Anne, soit par des articles originaux soit par transmission de ceux de la presse locale.

Les parties Art Déco disparaîtront toutes

La démolition commença par le fronton, découpé et descendu.

On espère qu'il sera reconstruit à l'identique (2) - car il a été relevé à la demande de l'architecte des bâtiments de France (ABF). Qu'en sera-t-il vraiment ?

Suivront les deux étages supérieurs (ph. 8), avec la disparition des cannelures, des balcons en pierre...

Trois articles à remarquer

- Nous attirons l'attention ici sur l'article de Breizh Journal titré Nantes : découvrez l'hôtel de la Duchesse Anne, friche emblématique du centre-ville du 20 décembre 2013, un reportage très intéressant et original accompagné de plus de 90 photos de 2012, de l'intérieur saccagé, délabré, photos que nous n'avons pas vues ailleurs, pas plus que les quelques-unes prises tout en haut, sur l'extérieur : (voir le site)

Il décrit dans son texte tout ce qu'il a photographié.

Son article a été repris sur le Breizh Journal après qu'il eût disparu du site Floc'hington Post où il avait été publié en juillet 2012.

Cliquer sur la première photo en bas de l'article et flèches clavier pour naviguer.

- En 2015, un article de Breizh Info : (voir le site) titré L'Hôtel de la Duchesse Anne irrémédiablement perdu avec 12 photos actuelles de l’intérieur de septembre.

(Cliquer première photo).

- Nous signalons aussi un article qui a repris en vidéo quelques images impressionnantes de l'incendie dont on constatera la rage : (voir le site) . La vidéo, postée aussi sur YouTube, a été ajoutée dans la catégorie Musique !

(voir le site)

Le site La Méforme d'une ville

Quelques mots sur ce site d'un habitant de Rezé, Sven Jelure, scrupuleux observateur des changements en bien - mais plus souvent en mal, hélas - dans la ville de Nantes, et qu'il dénonce avec un esprit caustique que l'on appréciera... ou pas ! (voir le site)

Il a écrit, sauf erreur, 7 articles sur l'hôtel, un par an de 2011 à 2014 et 3 en 2015.

En 2011 un dossier de Ouest France

Nous signalons aussi, hors sujet mais pas tant que cela : (voir le site) de Ouest France du 23 septembre 2011 titré Ces grands sinistres qui ont marqué la Loire-Atlantique. Un dossier de Yves Aumont et Vanessa Ripoche. De 1796 (incendie de l'ancien théâtre Graslin, le nouveau date de 1813) à 2004 (incendie de l'Hôtel), le dossier répertorie 13 catastrophes (incendies donc mais aussi naufrages, déraillements...), dont certaines ont fait des morts.

Des articles conservés ou non sur le web ?

Malgré nos efforts nous n'avons pas trouvé en ligne les articles contemporains à l'incendie de 2004. Si Internet existait pourtant déjà, il est probable que de nombreux sites ne conservent pas leurs archives.

La Bibliothèque nationale de France s'associe à un projet mondial de stockage justement des articles du Net. Elle l'annonce dans son magazine Chroniques, n° 72 de janv.-mars 2015, p. 25, titré L'archivage du web de San Francisco à Santiago à consulter en ligne en tournant les pages : (voir le site)

En introduction : L'archivage du Net à des fins patrimoniales et scientifiques se pense au niveau mondial puis cette question Qui n'a pas connu la frustration de se rendre à l'adresse d'un site dont le contenu avait disparu ?

Dans le cas des articles de 2004 sur l'incendie de l'hôtel de la Duchesse Anne, nous n'avons pas trouvé d'adresses, même en supposant quelques titres d'articles possibles... Les quotidiens PO et OF sont dépouillés aux Archives municipales de Nantes. Il y sont mentionnés mais non numérisés, donc impossibilité, dans le PDF, de résumer le texte, ni de décrire les photos, ni d'y envoyer par des liens.

Les hôtels Anne de Bretagne et Duchesse Anne en Bretagne et en France

Sauf oubli, nous en avons dénombré neuf…

- Les hôtels Anne de Bretagne

En Bretagne à :

- Rennes (35) ;

- Saint-Malo (35) ;

- La Plaine-sur-Mer (44) ;

- Vannes (56). Il est à vendre depuis mars dernier : (voir le site) pour l'annonce sur Ouest France.

Espérons que les nouveaux propriétaires auront à coeur de conserver son nom.... [le patron actuel a affirmé au tél. que c'est un des termes du contrat de vente que de conserver le nom].

En France à :

- Blois (41) ;

- Les hôtels Duchesse Anne

En Bretagne à :

- Dinan (22) ;

- Lampaul en Ouessant (29).

En France à :

- Langeais (37), fermé depuis 2008 ;

- Lourdes (65) : la société Hôtel Duchesse Anne est notée inactive depuis le 7 août 2015 : (voir le site) de manageo.

Il ne semble pas y avoir d'hôtel Anne of Brittany ou Duchess Anne à l'étranger.

Notes

(1) Ferdinand Ménard (1873-1958) curieusement n'a pas (encore ?) de page sur wikipédia... Voici sa page sur ce site dédié aux architectes, avec ses 4 réalisations en Loire-Inférieure, avec photos : (voir le site)

(2) Comme cela se fait pour des bateaux (La Recouvrance, à Brest, plus récemment l'Hermione à Rochefort-sur-Mer).

Document PDF hotel_duchesse_anne_nantes_presse_1991_a_2015_maj_28_09_2015.pdf L'Hôtel de la Duchesse Anne de Nantes dans la presse (archives et sites web) de 1991 à 2015. Mise à jour 28 sept. Source : Nantes Multimédia
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2539 lectures.
mailbox imprimer
Correspondante ABP depuis février 2007.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 5 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner