Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
André David ;Josette David ; Yves Lainé ; Nathalia Monjaret. Photo AEB/USB.
André David ;Josette David ; Yves Lainé ; Nathalia Monjaret. Photo AEB/USB.
Au stand de l'association le président Yves Lainé signe ses livres. On reconnaît Ève Lerner la seule lauréate féminine des prix 2008. Photo d'un membre de l'AEB-USB aimablement donnée par Francis Lepioufle (site http://ecriposoph.wordpress.com/ ).
Au stand de l'association le président Yves Lainé signe ses livres. On reconnaît Ève Lerner la seule lauréate féminine des prix 2008. Photo d'un membre de l'AEB-USB aimablement donnée par Francis Lepioufle (site http://ecriposoph.wordpress.com/ ).
Le stand de l'AEB-USB au Festival du livre en Bretagne de Guérande.
Le stand de l'AEB-USB au Festival du livre en Bretagne de Guérande.
- Communiqué de presse -
L'Assemblée générale de l'Association des Écrivains Bretons – Unvaniezh Skrivagnerien Breizh s'est tenue à Guérande
Elle s'est tenue pendant le Festival du livre en Bretagne de Guérande, le samedi matin. Vingt-cinq membres avaient pu faire le déplacement. EXISTER est le thème développé par Yves Lainé pour le rapport moral. Nous avons, en moins d'un an, plus que doublé notre nombre d'adhérents : nous sommes aujourd'hui 130. Nous recommençons à exister
Maryvonne Cadiou pour ABP le 30/11/08 20:48

Elle s'est tenue pendant le Festival du livre en Bretagne de Guérande, le samedi matin. Vingt-cinq membres avaient pu faire le déplacement.

EXISTER est le thème développé par Yves Lainé.

Rapport moral de l'AEB 2008, par Yves Lainé, président

Mes amis,

Nous voici au terme de la première des trois années du mandat du bureau que vous avez élu. Nous étions convenu qu'il nous fallait remonter une marche car nos forces étaient réduites pour ne pas dire faibles. Parlons net : nous n'étions, il y a un an à la dernière AG, que 62 cotisants plus une dizaine de personnalités, soit 72. Et encore !

Malheureusement, les écrivains, par essence ne sont pas jeunes – notre âge moyen est 63 ans. Et nous avons cette année perdu au moins cinq de nos amis Avant toute chose, ayons une pensée émue pour Anne Chaveriat, Jean d'Estrée, Yvonig Gicquel, Jean-Jacques Kerouredan, Michel Phlipponneau, et d'autres depuis, comme en rafale, nous ont quittés ces jours derniers : Charles Le Quintrec, François Caradec, Gilbert Joncour... Bienvenue au paradis des écrivains et des poètes.

Et maintenant des meilleures nouvelles. Nous avons donc dû et devrons encore mettre les bouchées doubles. C'était la mission que vous nous aviez confiée et que je poursuivrai pendant encore deux ans. Nous avons, en moins d'un an, plus que doublé notre nombre de cotisants : nous sommes aujourd'hui 130. Nous recommençons à exister.

Exister

Pour cela l'effort a été apporté par le bureau dans plusieurs directions stratégiques :

  • Notre présentation et notre philosophie n'existaient pas. Elles sont maintenant sur un document papier : c'est un petit document que j'ai intitulé « triptyque » ; c'est notre carte de visite. Chacun d'entre nous peut l'utiliser pour inciter nos collègues à nous rejoindre. Nous ne sommes pas riches, mais nous le rééditerons si nos membres jouent le jeu, à chaque fois qu'ils se trouvent dans un salon, par exemple. (Voir le PDF).
  • En même temps, grâce à Luc Corlouër, nous avons complètement refondu notre site Internet qui est dix fois plus riche et régulièrement mis à jour. Il contient la liste de 130 adhérents à jour de leur cotisation, dont 90 ont une fiche en ligne ! Nous avons donc plus que doublé nos effectifs et quadruplé le nombre de fiches en ligne, ce qui était mon pari pour la première année. Et notre forum a accueilli une petite centaine de commentaires, ce que j'estime encore bien faible. Il n'en reste pas moins que le site, lancé au début de l'année est sur une pente de 4.000 visiteurs en 2008 – On y trouve le passé (historique de l'AEB, des prix décernés, etc.), le présent et l'avenir. Ce n'est pas mal pour un début.


    Mais nous sommes aussi dans la réalité de la Bretagne. Comment y sommes-nous arrivés, à ce succès ?

    Notre stratégie comportait plusieurs axes.

    Exister entre nous – entretenir des liens aussi directs, aussi nombreux que possible avec les membres – grâce à Internet, les courriels, nous sommes devenus réactifs. Notre site donne les liens aux adresses électroniques des principaux membres du bureau.
    Vous avez aussi le Forum, nos Lettres Contact trimestrielles qui – vous l'avez remarqué – sont très remplies. Personne n'est donc excusable de ne pas avoir réponse à une question, personne ne peut plus se dire mal informé.

    Exister dans les rencontres des salons et sur nos propres stands : Ce fut le cas de Brest 2008, de Vannes où nous avons cohabité avec l'Institut Culturel de Bretagne, de Ploërmel et aujourd'hui de Guérande. C'est un investissement que nous faisons pour vous et il ne tient qu'à vous de vous inscrire, parfois de participer modestement.

    Exister en célébrant les excellences, en attribuant des prix. Nous avons continué, et ce n'est pas facile. Trois prix n'étaient plus financés cette année. Nous en avons récupéré deux, dont le prix du livre en langue bretonne doté par la Région Bretagne et le prix du livre d'Art. L'effort devra être poursuivi car c'est la crise et de nombreux parrains se défaussent.

    Pour Exister, il fallait aussi :

    – Améliorer notre connaissance de nous-mêmes – ce fut l'objet de la grande enquête que j'ai lancée en août et dont vous recevez un premier dépouillement aujourd'hui.

    Exister, je dirai presque, syndicalement. À partir de cette connaissance, nous pouvons commencer à nous positionner parmi les défenseurs des droits des écrivains
    Vous verrez qu'il y a beaucoup à faire : nous ne savons pas encore comment nous y arriverons, mais nous avons déjà l'ébauche d'un Conseil, ayant acquis les documents du CALCRE. suivant les efforts de l'OIE PLATE, restant en dialogue avec des écrivains qui connaissent des difficultés avec leur éditeur, par exemple.

    Exister auprès des Institutions. Ceci pouvait se faire en direct ou par le biais de l'Institut Culturel et du Conseil Culturel de Bretagne, avec lesquels nous avons resserré nos liens (jusqu'à placer notre siège social à l'ICB à Vannes) et à l'avenir nous serons représentés dans les instances nouvelles de la « Troisième Chambre Culturelle » de la Région officielle + Loire-Atlantique qui verra le jour en début 2009. Nous avons suivi la mutation du CRL en EPCC « Livre et Lecture en Bretagne ». Je n'ai pas encore rencontré le nouveau directeur Christian Ryo pour évoquer des projets, mais cela ne saurait tarder.

    Exister dans les médias sur des sujets – tous culturels – et divers. Communiquer n'est pas une vocation, c'est parfois un devoir, aussi sommes-nous sobres. Au cours de l'année nous avons lancé 7 communiqués sur des sujets divers, comme la diversité culturelle évoquée par le président Sarkozy (9 janvier) et la réponse de celui-ci (23 février), notre prise de position sur le débat des langues régionales dans la Constitution (21 juin), l'annonce des débats de politique culturelle lancés par la Région Bretagne (23 septembre), une réaction à la vente de livres précieux par la Bibliothèque de Cardiff (23 et 28 septembre), et l'attribution des Cinq prix qui seront remis demain (26 octobre).
    Nous pourrions communiquer encore plus, mais nous restons très prudents : nos sociétaires ne nous suivraient pas si nous exprimions des positions par trop politiques.


    L'enquête

    Je vais revenir sur l'enquête de cet été, qui comporte 43 questions et je n'aurai pas le temps de la commenter. Même si le nombre de répondants n'est pas très satisfaisant, elle renseigne sur de nombreux points ; notre responsabilité en matière de soutien des auteurs qui cotisent : nos auteurs font travailler plus de cinquante éditeurs en Bretagne. La moyenne d'ouvrages publiés étant de 9 par écrivain, si nous devions empiler l'un sur l'autre sur cette table un seul exemplaire de chacun de leurs livres, cela ferait une colonne de 24 mètres de haut ! Huit étages ! Nous sommes assez nombreux, nous le serons encore plus l'année prochaine, pour prétendre représenter une composante majeure de la matière actuelle de Bretagne.

    Aussi, quand nous nous présentons à la Région, comme c'était le cas jeudi dernier à l'UFR de Brest – dans le cas du débat « Identité et diversité » diligenté par madame Sylvie Robert, c'est avec assurance que nous intervenons. Nous serons encore là le 9 décembre à Lorient lorsqu'on fera la synthèse des chantiers régionaux. Sans aucune forfanterie nous serons, à chaque fois que le pouvoir le voudra, des interlocuteurs transversaux disponibles.

    Voici mon rapport, voici notre bilan. Nous nous portons mieux que l'année dernière et moins bien que l'année prochaine. Merci.


    L'avenir ?

    L'avenir n'est pas une partie du rapport moral, c'est un court exposé que nous ferons une fois ce rapport, espérons le, adopté, avec le rapport financier. Pour autant, vous devinez que nous poursuivrons nos actions dans le même sens avec quelques initiatives nouvelles dont nous vous parlerons et dont nous débattrons.


    Je ne veux pas clore avant de remercier ceux et celles qui se sont dépensés sans compter pendant toute cette année : André, Josette, Luc, Nathalia, Pierre et Marie-Pierre.

    Merci
    Yves Lainé , président.


    (voir le site) de l'AEB-USB.


    Brève interview du président : "Le rapport moral situe nos progrès. Sans publier le rapport financier, on peut dire que notre marge de manœuvre financière a aussi – comme le nombre de nos membres – à peu près doublé."
    "Au sujet de l'enquête de l'été, je précise qu'elle n'est pas close et que l'AEB remercie les auteurs qui voudront bien remplir et renvoyer le questionnaire – le traitement étant toujours anonyme." (Voir le PDF et ( voir l'article ) ).
    "Par contre nous aimerions bien faire un répertoire le plus complet possible des écrivains bretons, qui lui n'est pas anonyme".
    "Notre site internet enrichi, interactif par son forum, est dû à la science informatique d'un de nos membres Luc Corlouër, qui a d'ailleurs reçu l'année dernière le prix de la Fédération des Bretons de Paris."


    -----------------------------
    Extrait du site de l'Association :
    L'Association des Écrivains Bretons se lance dans une tâche ardue : l'établissement d'un Répertoire des écrivains bretons recensant ceux-celles qui, en Bretagne, dans l'Hexagone… ou ailleurs, écrivent.
    Qu'il s'agisse de recueils de poésies, romans, pièces de théâtre, essais, contes, ou autre genre, que vous soyez déjà connu(e) ou non, si vous souhaitez figurer dans ce Répertoire, n'hésitez pas à demander le questionnaire qui nous permettra de faire votre connaissance.
    Adressez votre demande à l'Association chargée du dépouillement : Modern'Com,
    6 rue des Cottages
    56000 Lorient
    accompagnée d'une enveloppe affranchie à votre nom et adresse, ou par courriel à balplouay [at] free.fr
    .


    On trouvera de plus, un commentaire chaleureux sur l'Association des Écrivains Bretons par un lecteur de Loudéac qui l'a découverte au Festival de Guérande. Sur son site (voir le site) il a publié la photo ci-contre et a mis un lien vers celui de l'Association des Écrivains Bretons.

    Document PDF 13174_3.pdf Rapport moral. Assemblée générale 2008 AEB-USB.. Source : Yves Lainé
    Document PDF 13138_2.pdf Formulaire de l'enquête anonyme de l'Association sur les écrivains.. Source : AEB-USB
    Document PDF 13138_3.pdf Dépliant “Triptyque” de présentation de l'Association des Écrivains Bretons.. Source : AEB-USB
    Voir aussi :
  • Correspondante ABP depuis février 2007.
    Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
    Vos 0 commentaires
    Commenter :
    Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
    ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 4) + 2 ?

    ABP

    Publier

    Nous suivre

    2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons