Kan ar Bobl : la nécessité de transmettre notre patrimoine immatériel

-- --

Communiqué de presse de Le blog de paul Molac
Porte-parole:

Publié le 6/05/18 9:27 -- mis à jour le 06/05/18 14:41

(voir le site) " alt="20180422_203104" width="512" height="288" />

Quinze jours déjà que le chant breton a été mis à l’honneur à Pontivy, à l’occasion de la finale de la 45e édition du “Kan ar Bobl” signifiant “Chant du peuple”. Au total, 600 artistes, toutes générations confondues, étaient présents sur deux jours pour faire vivre l’événement ou pour tenter de remporter le prestigieux concours de chants. Un régal pour les amateurs de chants et de danses traditionnels tant les animations ont rythmé le week-end.

J’ai profité de la remise des prix, le dimanche soir, pour prononcer un discours… d’abord en gallo, puis en breton ! Mon message ? La nécessité de préserver les langues, les cultures et traditions régionales qui, toutes, constituent la culture de l’Humanité. En Bretagne, nos particularités sont originales, spéciales, donnant une saveur toute particulière à notre territoire. Les événements associatifs tels que le “Kan ar Bobl” font de cet héritage une culture vivante pouvant se transmettre de générations en générations. Ce patrimoine immatériel, nous nous devons de le transmettre, de le protéger, pour que la Bretagne de demain puisse rester bretonne.”

(voir le site) " alt="20180422_175633" width="567" height="319" />

(voir le site) " alt="20180422_183730" width="568" height="319" />Ce communiqué est paru sur Le blog de paul Molac

Voir aussi :
mailbox imprimer

Vos commentaires :

G Kerouanton
Dimanche 6 mai 2018

Trugarez deoc'h Ao Molac da zifenn identelezh hor broad.

Breizh a zo krog da sevel e benn evel broad e-touez an holl vroadoù, daoust d'an dismegansoù taolet warnomp, evel kement a lavaroù a strobinelloù-hud. Piv a gredfe lavar n'eo ket strobinelloù-hud ar pezh a zegas efedoù drastus, evel dispriz ur bobl evitañ e-unan, an alkoolegezh a ya da heul, stourm lod a-enep ar pezh a lak anezho da c'houzanñv, da laret o identelezh kollet, o lorc'h a vroad ?

Pa gompreno ar Vretoned ne sell an dismegañsoù-se nemet ar re o deus taolet ar c'haoc'h-se warnomp ...Ni n'hon eus netra da welet gant an dra-se ! ! Al lavaroù lous -se ne louzont nemet genoù ar re o deus lavaret anezho.

Merci Mr Molac de contribuer a redonner aux Bretons la fierté de leur nation, qui se relève de siècles de mépris . Le vent se lève, sans violence, avec la seule force de la vérité.

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 6 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.