La Fête de la Nation Bretonne et la célébration de la victoire d'Alan Barbetorte !

5 photos
photo 1
Le 1er aout 2015, dans la forêt de Trans, entre le camp viking et le camp breton!
photo 2
Le 1er aout 2015, dans la forêt de Trans, entre le camp viking et le camp breton!
photo 3
Le 1er aout 2015, dans la forêt de Trans, entre le camp viking et le camp breton!
photo 4
Le 1er aout 2015, dans la forêt de Trans, entre le camp viking et le camp breton!
photo 5
Le 1er aout 2015, dans la forêt de Trans, entre le camp viking et le camp breton!

Ce samedi 1er août 2015, à l'appel du Collectif Alan Barbetorte et renouant avec une tradition séculaire, plus de 250 personnes se sont réunies pour l'édition 2015 de la Fête de la Nation Bretonne.

Le matin, une cérémonie sur le site de la bataille de Trans-la-Forêt a célébré le souvenir de la victoire décisive des Bretons sur les Vikings qui a rendu le 1er août 939 son indépendance à la Bretagne, et a permis à Alan Barbetorte, Al Louarn, de devenir le premier Duc de Bretagne.

Une flamme a été allumée sur le lieu même de la bataille, en présence des drapeaux des 9 pays bretons et des pavillons historiques bretons. Cette flamme, symbole de l'âme du peuple breton, a ensuite été transmise de cierge en cierge entre les mains de tous les membres de l'assistance, tandis qu'un soliste entonnait le Kan Bale. " Dinec'h ha krenn 'vo tenn ar stourmer !"

Cette cérémonie hautement symbolique s'est terminée par un émouvant hommage à tous les morts bretons qui ont donné leur sang et leur vie pour la défense d'un idéal de liberté, d'honneur et de justice, dans cette bataille comme dans toutes les guerres qui ont suivi, pour la défense de leur pays, ou par contrainte celui de leurs voisins français.

L'après-midi s'est tenu le rassemblement pour la Fête de la Nation Bretonne à Saint-Aubin-Du-Cormier, distant de quelques kilomètres, sur le site historique d'une autre bataille d'ampleur européenne.

La Fête de la Nation Bretonne qui avait été instituée du vivant d'Alan Barbetorte, devenu le premier Duc de Bretagne, n'avait plus été célébrée depuis de nombreuses années.

Le soleil étant de la partie, de nombreux stands accueillaient les visiteurs. Grands et petits ont également pu (re)découvrir un certain nombre de jeux bretons classiques, avant de s'affronter dans un grand concours de lancer de poids. L'ambiance festive était appuyée par la présence de sonneurs.

A la nuit tombée, la fête s'est poursuivie fort tard sous la grande halle, de nombreux visiteurs ayant choisi de camper sur place pour prolonger ce grand événement mémoriel et festif.

Rendez-vous est donné aux Bretons le 1er août 2016 !

CAB, Collectif Alan Barbetorte.

Note : CAB, le Collectif Alan Barbetorte est constitué des associations suivantes : ABBR, MAB KSP, Penn kalet, Solidabreizh, Torr Penn Breizh.

Quelques instants de la célébration: (voir le site)

.
Cet article a fait l'objet de 1415 lectures.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

MAB, Musée Archipel Breton

En 2000-2001, notre collectif de défense s'est opposé avec succès au projet profanateur de site départemental d'enfouissement d'ordures ménagères sur la partie nord / nord-est du champ de l'importante bataille européenne et franco-bretonne de 1488, qui entraîna la perte d'indépendance de la Bretagne. Là reposent environ 8.000 hommes de dix nationalités différentes, Anglais, Germains, Français, Flamands, Suisses, Espagnols, Basques, Napolitains, Gascons et de nombreux Bretons…. Cette affaire a mis en lumière méconnaissance et irrespect pour l'Histoire Bretonne, qui n'est toujours pas enseignée dans les écoles des cinq départements de Bretagne. Aujourd'hui, en pleine construction européenne, et avant que ne repoussent les ronces de l'oubli sur notre histoire plus que millénaire, nous voudrions que nos impôts ne servent pas seulement à alimenter le gouffre des diverses constructions pharaoniques parisiennes : nous désirerions construire à l'entrée de la Bretagne, prés du site historique de Saint-Aubin du Cormier, traversé par l'autoroute des estuaires A84, un espace muséal sur la bataille, dans son contexte historique, dans un esprit international de développement culturel, économique et touristique. Dans cette attente incertaine, nous avons déjà acquis à travers la Sci Koad Sav Pell, une partie de l'épicentre de la bataille (4 ha 25 a) où se trouvaient les troupes bretonnes et alliées avant l'engagement du combat, et où nous avons commencé la construction d'un parc de sculptures-mémorial sans aucune aide publique. Notre association MAB (fils), Musée Archipel Breton, créée en janvier 2001, est ouverte à tous ceux qui désirent, en un légitime besoin démocratique, offrir aux Bretons et à l'ensemble des visiteurs, une vision de notre riche Histoire Bretonne. ( http://aubin35.free.fr/ ) Taper Musée Archipel Breton dans moteur de recherche d'ABP pour lire tous les articles de MAB!

Vos commentaires :

Lucien Le Mahre
Jeudi 6 août 2015

Vous avez raison d'insister sur l'Histoire de la Bretagne qui, précisez-vous, n'est toujours pas enseignée dans les écoles des 5 départements de Bretagne.

Mais c'est oublier un peu vite la part remarquable que prend la presse régionale à cette enseignement !

Ainsi cliquant il y a quelques minutes sur un article d'O-F concernant "la cité médiévale de Moncontour", mon attention fut attirée par un questionnaire d'aspect ludique : CONNAIS-TU REELLEMENT LA BRETAGNE ? (100quiz.com).

Peu pressé par le temps, je décidai aussitôt de confronter par jeu ma maigre science aux questions posées par le plus grand quotidien de France.

Mal m'en prit car Je dus déposer les armes en catastrophe dès la première question, libellée comme suit :

"LA BRETAGNE A-T-ELLE :

A- 1 DÉPARTEMENT ?

B- 2 DÉPARTEMENTS ?

C- 3 DÉPARTEMENTS ?

D- 4 DÉPARTEMENTS ?"

Comment dites-vous ?

Ah non : de cinquième département point ! Vous pouvez y aller voir vous-mêmes.

Est-ce une surprise ? Non bien sûr.

Il y a exactement 7 ans, j'écrivais une contribution dans l'ABP pour souligner la confusion opérée par le grand quotidien ouestien (subventionné par le contribuable y compris breton), entre la Bretagne (B5) et la Région dite Bretagne (B4), avec à l'occasion les cartes correspondantes, le tout chargé d'imprimer insidieusement dans les esprits la confusion entre la Bretagne millénaire et la Région administrative tronquée du même nom...

Jean-Loup Le Cuff
Jeudi 6 août 2015

Ouest-France porte bien son nom... et a en exergue sur son frontispice cette belle devise "Justice et Liberté"! Nous, Bretons démocrates, on est d'accord: c'est quand ils veulent...

(Un exemple: pas un mot sur la Bretagne à l'UNPO, via KAD... Nous sommes très gentils, mais nous n'oublierons et ne lâcherons rien, jamais! ;o)

Écrire un commentaire :

Combien font 8 multiplié par 6 ?

Publicités et partenariat