Histoire du cabotage à Auray avec l?Institut culturel de Bretagne
Communiqué de presse de Institut Culturel de Bretagne
Communiqué de presse de Patrick Malrieu

Publié le 4/10/13 19:10 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Samedi 5 octobre, la section  » La Mer et les Hommes » de l'Institut Culturel de Bretagne se réunit à Auray, où elle sera accueillie par la société d'Histoire et d'Archéologie du Pays d'Auray, présidée par Pierre Robino. Après la réunion de section, consacrée en particulier à un projet d'édition sur le commerce maritime breton et son rayonnement européen ( 1816-1940), les participants à la réunion se rendront au-dessus du port de Saint-Goustan afin d'assister à une présentation de celui-ci à travers son histoire, commentée par Pierre Robino pour les périodes anciennes, tandis que Jacques Guillet, auteur de diverses publications en la matière, retracera l'évolution de son cabotage aux XIXème et XXème siècles. Contact pour la réunion du 5 octobre : Sylvie San Quirce, présidente de la section La Mer et les Hommes (courriel : ssq56590 [at] yahoo.fr et tél. 02 97 86 55 62) Pour toute question ne concernant pas la réunion : Institut culturel de Bretagne/Sol Uhel ar Vro Vannes/Gwened Courriel : postel [at] skoluhelarvro.org (voir le site)

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Institut Culturel de Bretagne / Skol-Uhel ar Vro. Développement et diffusion de la culture bretonne à l'ensemble de la Bretagne. Colloques, conférences, journées de travail, publications.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.