Gorsedd de Bretagne 2017 : Discours sur le Maen Log
Communiqué de presse de Gorsedd de Bretagne

Publié le 19/07/17 19:03 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
42668_1.jpg
Logo de la Gorsedd de Bretagne.

Vénérables représentants de Galles, vénérable Grand Barde passé et représentant de Cornouailles, Frères et Soeurs, cher représentant de la Région, amies et amis, bienvenue aujourd’hui à cette Gorsedd Digor de Brasparts. Bienvenue en Bretagne à Esther et à Jimmy (1). Vous partagez maintenant la vie et l’espoir des Bretons. Vous êtes chez vous maintenant !

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Je remercie tous ceux qui ont aidé à rendre le terrain et le cercle de pierres accessibles. Ce fut une rude tâche mais qui porte ses fruits cependant !

Quoi de neuf en Bretagne ? Choses dignes d’éloges mais aussi de critiques ! Il y a eu pas mal de changements sur le plan politique en France et en Bretagne. Au moment des élections présidentielles, on a surtout parlé de l’argent détourné par l’un des candidats, ce qui a pollué la campagne et décrédibilisé la politique une fois de plus.

Il n’a pratiquement pas été question des programmes politiques proposés par les partis en lice. En ce qui concerne les régions et l’environnement, le vide sidéral !

En outre le lien qui s’est noué entre les média et les instituts de sondage est dangereux. Sous l’influence de cette alliance venimeuse, le vote utile est apparu comme une nécessité dès le premier tour. Les média voudraient-ils maintenant façonner l’opinion publique au lieu de rendre compte de la manière dont les idées sont exprimées par les partis ? Est-ce aider les gens que d’enfoncer et de matraquer des résultats dans leur tête tous les deux jours ? À quoi sert-il alors de voter ?

Il faut le redire une fois encore, la démocratie véritable doit être informée, éclairée par la Raison, dirigée vers le bien commun. Ainsi les gens ne seraient-ils pas contraints d’éliminer ceux dont ils ne veulent pas, en votant pour ceux avec qui ils ne partagent parfois pas grand-chose.

C’est un parti nouveau qui a obtenu la majorité, la République en Marche. En marche vers quoi, personne ne le sait trop bien encore jusqu’ici. Cependant beaucoup ne se sont pas déplacés pour voter au deuxième tour. La majorité qui gouverne aujourd’hui est donc très fragile, il ne faudrait pas qu’elle l’oublie ! Moins de deux électeurs sur dix la soutiennent ! Il peut s’avérer dangereux de rabaisser les gens qui ne sont rien ou de mépriser les illettrés ! Comme le disaient les anciens : La République est une bonne mère qui aime tous ses enfants, l’un autant que l’autre. Alors le Président de la République se doit de se souvenir de cela ! Ou bien la République en marche pourrait bien rencontrer la République se fâche !

Nous saluons la victoire de M. Paul Molac, le seul à avoir été élu au premier tour. C’est un excellent bretonnant ainsi que M. Yannick Kerlogot, également élu. Espérons que ces deux hommes feront tout leur possible pour que le problème des langues régionales soit pris en compte par le nouveau pouvoir.

M. de Rugy, le Nantais, a été nommé président de l’Assemblée nationale. Nous espérons qu’il n’oubliera pas qu’il était en faveur de la réunification de la Bretagne, il y a peu ! Y aura-t-il une volonté politique de remettre l’ouvrage sur le métier ? Nous verrons.

Nous apportons notre salut aux trois nouveaux députés de Corse, patriotes engagés et nous espérons qu’ils pourront collaborer avec les Bretons.

Nous approuvons les paroles du nouveau président au sujet du Brexit car il est vrai que si la Grande-Bretagne veut changer d’avis et rester en Europe, que la porte soit toujours ouverte ! Mais l’offre du président est-elle sincère ou dissimule-t-elle une volonté carnassière de mettre la main sur les sièges sociaux des entreprises de chez nos voisins ? Pour nous, Bretons, notre porte et nos coeurs sont toujours ouverts pour nos frères de Galles et de Cornouailles !

Pour finir, j’aimerais mentionner une grande dame qui nous a quittés récemment. Elle était plus proche de notre culture que de la tradition de la France, un des derniers pays à avoir accordé des droits égaux aux femmes sur le plan politique en 1944. La première fois qu’une femme devint conseillère municipale, c’était en Bretagne à Douarnenez, quand Joséphine Pencalet fut élue lors de la grande grève des Sardinières en 1925. Le vote fut annulé mais la voie était ouverte plus largement vers la Liberté, l’Égalité, et la Fraternité ou la Sororité si vous préférez. Que son monde soit blanc à Simone Veil de l’autre côté de l’Océan profond ! Que son monde soit blanc dans la mémoire des gens de Progrès ! Que son monde soit blanc à jamais !

Morgan, Per-Vari Kerloc'h, Grand druide de Bretagne

La Gorsedd de Bretagne sur ABP en français

- 2016 : ( voir l'article ) : Discours sur le Maen Log

- 2015, décembre : ( voir l'article ) : Projet de révision constitutionnelle du gouvernement

- 2015, décembre : ( voir l'article ) : La Gorsedd salue les discours en corse à Ajaccio et remarque l'absence d'un discours en breton et en gallo à Rennes

- 2012 : ( voir l'article ) : La Gorsedd des druides à Arzano : un rite où la politique a toute sa place (avec le discours en français et en breton, en PDF).

Tapez Gorsedd en recherche sur ABP pour les autres articles.

(1) Les nouveaux Gallois de Bretagne ont été accueillis dans leur langue : Breten Vyghan ha’n Orsedh a’gas dynnergh, Esther ha Jimmy. Yth esough-why ow kevrenna bewnans ha govenek an Vretonyon lemmyn ! Yth esough-why yn tre omma lemmyn, sos ! : La Bretagne et la Gorsedd souhaitent la bienvenue à Esther et à Jimmy. Vous partagez maintenant la vie et l’espoir des Bretons. Vous êtes chez vous maintenant !

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Gorsedd de Bretagne : Fraternité des Druides, Bardes et Ovates de Bretagne, fondée en 1899.
Gorsedd Breudreurieuzh Drouized, Barzhed hag Ovizion Breizh, savet e 1899.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.