-- Justice et injustices --

Breizh Europa soutient les prisonniers politiques catalans

Communiqué de presse de Breizh Europa (porte parole Ollivro Caroline) publié le 12/02/19 17:45

logo BE
logo BE

Aujourd’hui, s’ouvre à Madrid un procès que l’on croirait dater d’un autre temps. Malheureusement, c’est bien en ce mois de février 2019 que vont être jugés des représentants politiques élus et des responsables associatifs catalans, pour avoir voulu organiser un referendum. L’Histoire, la plus sombre, frappe à notre porte, et on se souviendra entre autres que la république catalane a été une première fois proclamée en 1934. Une jeune république qui fut matée dans le sang par l’armée espagnole, deux ans avant la guerre civile. Puis Franco, une fois au pouvoir, demanda aux Allemands, en 1940, d’arrêter le président de cette république éphémère, Llius Comanys, qui s’était réfugié en Bretagne. Il fut fusillé à son retour.

Aujourd’hui, le pire se rapproche, et des citoyens européens risquent de lourdes peines de prison pour avoir voulu organiser ce referendum en Catalogne, en ayant procédé de manière pacifique, sous les coups de matraque médiatisés de la Guardia Civil. Un referendum qui s’inscrivait pourtant dans le cadre du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, un des fondements de la Charte des Nations Unies.

Pendant ce temps-là, en France, la plupart des media prennent le parti du déni de démocratie. Des media qui suivent ainsi le pouvoir dominant, un pouvoir qui les nourrit il est vrai de subventions généreuses.

Des media qui n’avaient, en leur temps, pas protesté contre la sécession du Kosovo de la Serbie, obtenue par les bombardements français et américains sur Belgrade en 1999. Deux poids, deux mesures ?

Triste jour en tous les cas, quand des personnes sont jugées pour avoir voulu défendre l’idée de démocratie. Triste jour car quelque soit la manière, à l’avenir, dont chaque peuple européen décidera de s’administrer, notre véritable, pays, notre chance, reste cette Europe, aujourd’hui imparfaitement construite. Une Europe qui doit se consolider en respectant chacune des communautés qui la compose.

Liberté pour les prisonniers politiques catalans !

Frank Darcel, président de Breizh Europa

Voir aussi :

mailbox imprimer
logo

Breizh Europa est un mouvement autonomiste breton et fédéraliste européen.
Site internet : Voir le site
Compte Twitter : @BreizhEuropa
Page Facebook : Breizh Europa

Vos commentaires :

Loïc.L
Mercredi 13 fevrier 2019

l'Europe - telle qu'elle est aujourd'hui- est condamnable de laisser faire cela. Durement.

Et ces élus catalans étaient élus pour appliquer une politique qui était celle de l'indépendance, au sein d' un parti autorisé par l'espagne. C'est parce qu'ils ont réussi leur projet politique, démocratique, pacifique et legitime qu'ils sont condamnés. Tout silence sur cela de la part d'États, de médias, de partis politiques ou d'homme politiques, voire d'individus, est, de facto, une complicité avérée d'un renouveau du fascisme.

La condamnation, franche et explicite, de ce procès par des partis politiques bretons est à remarquer.

Le Royaume Uni devrait reconnaître la Catalogne, et passer un accord de protection. Elle l'a déjà fait ( la colonisation), mais cette fois ci ce serait une défense de la légitimité de la démocratie. Pour une nouvelle Europe, parce que ce ne serait alors qu'un début.

Je constate que l'Europe à été intransigeante pour des questions économiques avec le UK avant le vote du Brexit, encore maintenant, mais ne dit mot sur l'inadmissible qui se déroule en ce moment en Espagne.

Européen convaincu, j'ai maintenant honte de ce qu'elle est en train de devenir.

Julien
Mercredi 13 fevrier 2019

Honte a l'espagneet a l'europemerci la Belgique

Brocélbreizh
Jeudi 14 fevrier 2019

L'accusation de rébellion est parfaitement infondée dans la mesure où les Catalans demeurent pacifiques et de lourdes peines déchaineraient probablement les passions et les extrémismes de tous bords.

Ce progressisme sournois et has been qui parade "sans aucun dilemme ni complexe" avec l’extrême droite franquiste est tout aussi infamant. Chapeau l'artiste !

Nous sommes au XXIe siècle et les citoyens européens n'ont même pas un État constitué pour diriger leur propre monnaie.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 5 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.