-- Europe --

41 sénateurs dont des Bretons signent un appel pour le respect des droits fondamentaux en Catalogne

Michel Canevet, sénateur du Pays Bigouden (Plonéour Lanvern)  (photo sénat)
Michel Canevet, sénateur du Pays Bigouden (Plonéour Lanvern) (photo sénat)

Un appel surprenant et courageux de la part d'une classe politique française anesthésiée en ce qui concerne ce qui se passe en Espagne. On notera les signatures de 6 sénateurs et sénatrices breton(ne)s. Michel Canevet sénateur du Pays Bigouden (aussi à l'origine du texte avec Ronan Dantec et 4 autres), Ronan Dantec sénateur de Nantes, Maryvonne Blondin sénatrice de Quimper, Joël Labbé, sénateur du du Morbihan, Michelle Meunier sénatrice de Nantes, Christine Prunaud sénatrice des Côtes-d'Armor.

Issus de différents groupes politiques de la Haute Assemblée, 41 sénateurs signent un appel au respect des droits fondamentaux en Catalogne. Ils demandent des solutions politiques au niveau européen, dénonçant «les répressions dont sont victimes des élus légitimes, représentants politiques de la Generalitat de Catalogne emprisonnés ou forcés à l’exil pour leurs opinions dans l’exercice des mandats que leur ont confiés les électeurs».

Nous, membres du Sénat de la République :

--demandons le respect des libertés et des droits fondamentaux en Catalogne, sans bien sûr s’immiscer dans les problèmes politiques d’un pays voisin et sans prendre parti sur le sujet de l’indépendance de la Catalogne ;

--dénonçons les répressions dont sont victimes des élus légitimes, représentants politiques de la Generalitat de Catalogne emprisonnés ou forcés à l’exil pour leurs opinions dans l’exercice des mandats que leur ont confiés les électeurs ;

--constatons que cette situation est une véritable atteinte aux droits et aux libertés démocratiques ;

--regrettons que la gravité de cette situation soit sous-estimée dans notre pays ;

--demandons que la France et les pays de l’Union européenne interviennent pour rétablir les conditions du dialogue afin de trouver des solutions politiques à un problème politique ».

Ce texte est à l’initiative de François CALVET, Michel CANEVET, Ronan DANTEC, André GATTOLIN, Pierre OUZOULIAS et Simon SUTOUR.

Signataires :

> Michel AMIEL, Sénateur des Bouches du Rhône

> Cathy APOURCEAU-POLY, Sénatrice du Pas de Calais

> Eliane ASSASSI, Sénatrice de Seine Saint Denis

> Esther BENBASSA, Sénatrice de Paris

> Maryvonne BLONDIN, Sénatrice du Finistère

> Éric BOCQUET, Sénateur du Nord

> Martial BOURQUIN, Sénateur du Doubs

> Michel BOUTANT, Sénateur de la Charente

> Céline BRULIN, Sénatrice de Seine-Maritime

> François CALVET, Sénateur des Pyrénées-Orientales

> Michel CANEVET, Sénateur du Finistère

> Laurence COHEN, Sénatrice du Val de Marne

> Pierre-Yves COLLOMBAT, Sénateur du Var

> Cécile CUKIERMAN, Sénatrice de la Loire

> René DANESI, Sénateur du Haut-Rhin

> Ronan DANTEC, Sénateur de Loire-Atlantique

> Marc DAUNIS, Sénateur des Alpes-Maritimes

> André GATTOLIN, Sénateur des hauts de Seine

> Fabien GAY, Sénateur de Seine Saint Denis

> Guillaume GONTARD, Sénateur de l’Isère

> Michelle GREAUME, Sénatrice du Nord

> Claude HAUT, Sénateur du Vaucluse

> Jean-Michel HOULLEGATTE, Sénateur de la Manche

> Sophie JOISSAINS, Sénatrice des Bouches du Rhône

> Gisèle JOURDA, Sénatrice de l’Aude,

> Antoine KARAM, Sénateur de Guyane

> Joël LABBE, Sénateur du Morbihan

> Pierre LAURENT, Sénateur de Paris

> Marie-Noëlle LIENEMANN, Sénatrice de Paris

> Didier MARIE, Sénateur de Seine-Maritime

> Marie MERCIER, Sénatrice de Saône et Loire

> Michelle MEUNIER, Sénatrice de Loire-Atlantique

> Pierre OUZOULIAS, Sénateur des Hauts de Seine

> Angèle PREVILLE, Sénatrice du Lot

> Christine PRUNAUD, Sénatrice des Côtes d’Armor

> André REICHHARDT, Sénateur du Bas-Rhin

> Pascal SAVOLDELLI, Sénateur du Val de Marne

> Simon SUTOUR, Sénateur du Gard

> Sophie TAILLE-POLIAN, Sénatrice du Val de Marne

> Rachid TEMAL, Sénateur du Val d’Oise

> Jean-Claude TISSOT, Sénateur de la Loire.

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1080 lectures.
mailbox imprimer
logo

Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford. Voir le site et Voir le site

Vos commentaires :

Lucien Le Mahre
Mardi 26 mars 2019

C'est très bien de la part de ces élus de soutenir leurs homologues catalans réprimés pour - disons-le clairement - chercher pacifiquement pour leur Région les voies vers l'indépendance, à l'intérieur de l'UE.

Mais en tant que responsables français d'un Sénat attaché - parait-il - à la défense des territoires, ils seraient au coeur même de leur rôle en défendant leurs propres Régions,. Celles-ci sont loin en effet de bénéficier des responsabilités et avantages dont bénéficient déjà, depuis 4 décennies, les Généralités autonomes d'Espagne, y compris la Catalogne.

Mais bien sûr, ce serait un autre engagement et un autre combat que la simple signature d'une pétitionen faveur d'une cause confraternelle extérieure, fût-elle utile et bienvenue, mais ne ralliant malgré tout qu'une minorité d'environ 10% de sénateurs conscients de l'enjeu démocratique.

Jakez Lhéritier
Mardi 26 mars 2019

Bien d'accord avec Lucien Le Marhe.

Pourrions nous avoir l'appartenance politique des signataires.

Manque forcément le sénateur PS De Loire Atlantique Yannick Vaugrenard ,toujours dans la mouvance anti bretonne digne de JG Batteux...

bruno le gras
Mercredi 27 mars 2019

je salue cette initiative, tardive, et regrette qu'elle ne fasse pas le parallèle avec l'Ecosse. En effet, dans un processus similaire sinon identique lors de son référendum pour l' indépendance cette dernière nation sans état de l'Union Européenne n'a pas subi le même traitement politique ni journalistique. Serait-l à croire que selon le pays d'Europe où naîtrait une velléité d'indépendance, celle-ci n'aurait pas droit au même respect et au même droit à l'autodétermination? Et de fait, je partage les observations de Lucien Le Mahre.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 0 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.