"Les 100.000" : LA pétition qui changera l'Histoire de la Bretagne

affiche de la pétition "les 100 000"
pétition lancée par Bretagne Réunie, 44=Breizh et Dibab : les "100 000"
Une pétition de plus ? Non. Bretagne Réunie l'a clairement indiqué, cette pétition n'est pas comme les autres. Bretagne Réunie, 44=Breizh et Dibab constatent que " Le changement de région est de la compétence d'un département. Ce département peut donc interroger les électeurs sur cette question ". Comment obliger le Conseil départemental à porter une question citoyenne à son ordre du jour ? La réponse est claire, elle est inscrite dans la loi : il faut " obtenir la signature de 10 % du corps électoral ".

Une pétition uniquement en Loire-Atlantique

La Loire-Atlantique, et uniquement elle, va voir fourmiller des militants afin d'obtenir les 100.000 signatures. Pourquoi la seule Loire-Atlantique ? Car le droit d'option ne concerne que le seul département de Loire-Atlantique. Pourquoi 100.000 ? Le corps électoral est d'environ 1 million de personnes en 44. Les 10 % correspondent donc à 100.000 signatures. Attention, pas de doubles comptes, pas de signataires ne votant pas dans le département. Un contrôle très strict sera effectué par les services préfectoraux. Aussi, il conviendra de renseigner les numéros d'inscription sur les listes électorales, par les signataires, ou par les militants de Bretagne Réunie en se rapprochant des listes électorales. Et s'assurer une marge de manoeuvre de quelques milliers de signatures. Il s'agira donc d'un travail de longue haleine. Objectif, avoir mobilisé suffisamment rapidement les 100.000 signatures afin que le département de Loire-Atlantique organise un référendum, puis fasse jouer son droit d'option, avant 2019, terme fixé par l'article de loi sur le droit d'option.

Des militants partout

Bretagne Réunie profitera des différents scrutins officiels organisés : prochaine législative partielle à Saint-Herblain, référendum sur l'aéroport ; les deux tours des élections présidentielle et législatives de 2017, où d'ailleurs il sera simple de récupérer le numéro d'inscription sur les listes électorales. Bretagne Réunie sera aussi présente lors de rassemblements sportifs ou culturels. La grande manifestation du 24 septembre à Nantes sera aussi l'occasion de récupérer nombre de signatures. Bretagne Réunie l'affirme : " nous serons mobilisés pour obtenir les 100.000 signatures et ainsi imposer la démocratie dans la définition du périmètre des régions . Nous appelons les citoyens de Loire-Atlantique à nous rejoindre pour obtenir les 100.000 signatures".

La mobilisation de tous est nécessaire

Bien sûr, il faudra les 100.000 signatures, mais il convient aussi d'obtenir une forte participation de tous les militants pro-Réunification, qu'ils soient membres de Bretagne Réunie ou pas. Par exemple, lors du scrutin législatif partiel de Saint-Herblain des 17 et 24 avril prochains, on compte 39 bureaux de vote, un peu moins de lieux de vote. L'objectif est d'être présent devant la moitié des lieux de vote lors du 1er tour, et l'autre moitié lors du 2nd tour. Il s'agit d'une mobilisation importante. Faites donc savoir à contact [at] bretagnereunie.bzh que vous êtes volontaires pour tout ou partie de la collecte de signatures.

Lors de la manifestation du 24 septembre, il faudra aussi un grand nombre de volontaires pour arpenter et parcourir de long en large, un stylo et une fiche à la main.

Notes

- Les associations 44=Breizh, Dibab et Bretagne Réunie ont uni leurs efforts dans le cadre de cette pétition dont l'initiative revient à Bretagne Réunie. Pour alléger la lecture, seule cette dernière est citée dans le corps de l'article.

- Le lecteur trouvera en PJ le dossier de presse fourni lors de la conférence de presse ainsi qu'un exemplaire de la pétition.

Voir aussi : Les 2 ans de War ar Pont Kemper par Comité Bretagne Réunie Quimper-Cornouaille
Voir aussi : REUNIFICATION, MANIPULATION par alan coraud
Voir aussi : Compte rendu de la journée du 5 août 2017 par Alliance Fédéraliste Bretonne - Emglev Kevredel Breizh
Document PDF dossierpresse_les100000.pdf dossier remis à la presse. Source : Bretagne Réunie
Document PDF ptitiondl.pdf modèle de la pétition. Source : Bretagne Réunie
©agence bretagne presse

.
Cet article a fait l'objet de 2611 lectures.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Didier Lefebvre

Didier Lefebvre est correspondant ABP pour la Loire-Atlantique.

Vos commentaires :

Lucien Le Mahre
Mardi 12 avril 2016

Excellente initiative, qui utilise le droit existant pour fonder notre défense, au lieu de brandir bannières et pancartes revendicatives pour la Nième fois, la méthode perdant fortement de son crédit quand il est établi qu'il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, ni pire conservateur que celui qui ne veut pas bouger.

Mais avant d'envoyer les fantassins sur le terrain, ne serait-il pas avisé de prévoir une sérieuse préparation d'artillerie médiatique, suivie d'un accompagnement nourri tout au long de la manoeuvre ? Sans cette précaution, le résultat pourrait nous surprendre. Mais sans doute y avez-vous pensé...

Espérons aussi que le Conseil Régional de B4 saura se distraire à l'occasion de ses tâches gestionnaires, pour proposer une aide effective afin d'appuyer l'opération (dans le domaine du faire-savoir au moins) en évitant de se limiter à un voeu pieux suivi d'un vote majoritaire, pour solde de tout compte.

Tangi Louarn
Mardi 12 avril 2016

Très bonne initiative effectivement. Mais rien n'empêche de joindre le logo de DIBAB, d'autant que le vote citoyen est sa façon d'être, son fondement. Ce serait un plus intéressant pour motiver et atteindre les 10% du corps électoral.

Didier Lefebvre
Mercredi 13 avril 2016

@Tangi Louarn

Renseignements pris, c'est Bretagne Réunie qui est à l'origine de cette pétition des 100.000. Je mets cette précision dans la note en bas de texte. Son logo ne figure pas non plus, mais un logo spécifique 100.000 a été créé d'un commun accord.

Écrire un commentaire :

Combien font 0 multiplié par 2 ?

Publicités et partenariat