-- Politique --

Victoire historique des nationalistes en Corse

Gilles Simeoni
Gilles Simeoni

Avec 36.9 % des voix, la liste nationaliste Pe a Corsica emmenée par Gilles Simeoni a gagné ce second tour des élections régionales. Le candidat de gauche, Paul Giacobbi (Prima a Corsica) a obtenu 27,8%, celui de droite, José Rossi (Le Rassemblement) est juste derrière avec 26,5% des suffrages. Le Front National, avec Christophe Canioni, termine quatrième et dernier, avec 8,8% des voix.

Par contre, malgré la prime majoritaire de 9 sièges , Pe a Corsica n’aura pas la majorité absolue et devra donc chercher des alliés.

Au premier tour, Gilles Simeoni, un avocat élu maire de Bastia en 2014, avait obtenu seulement 17,6% des voix. Pour le second tour, les nationalistes modérés de Simeoni se sont alliés aux nationalistes radicaux de Jean-Guy Talamoni qui prônent l’indépendance de la Corse et qui avaient obtenu 7,72% des voix au premier tour. De toute évidence, d'autres voix se sont reportées sur cette liste pour la faire monter à 37% suite à la dynamique enclenchée au premier tour. A noter une très forte participation en Corse avec 67% de votants (à comparer avec seulement 56,88% en région Bretagne).

Pour la première fois en France, un nationaliste issu d'une minorité nationale non reconnue, accède à la présidence d'une région. Par contre, cette mandature ne durera que deux ans. Une nouvelle élection aura lieu à l'occasion de la création d'une collectivité unique (sans Conseils départementaux) le 1er janvier 2018.

Cet article a fait l'objet de 1108 lectures.
mailbox imprimer