Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Agenda -
28 juin Grand rassemblement à Nantes pour un référendum sur le découpage régional
Loire-Atlantique : choisissons notre région ! Nous avons le droit de décider ! Tous et toutes à Nantes le 28 juin à 14 h !
Jonathan Guillaume pour 44=Breizh le 5/06/14 19:27

Communiqué de 44=Breizh, 5 juin 2014, 18 h 30

Loire-Atlantique : choisissons notre région ! Nous avons le droit décider !

Tous et toutes à Nantes le 28 juin à 14 h !

Le collectif 44=Breizh organise un grand rassemblement le samedi 28 juin à Nantes pour réclamer le droit des habitants de Loire-Atlantique de décider du choix de leur région.

Nous constatons que les citoyens n’ont pas le droit à la parole dans le débat sur la réforme territoriale

Depuis plusieurs semaines, les représentants de la Région Pays de la Loire et de la Ville de Nantes entreprennent un lobbying actif pour créer un Grand Ouest.

Aucun d'entre eux n'exprimait clairement sa volonté de création d'une telle région dans les programmes électoraux sur lesquels ils ont été élus.

À aucun moment la population n'a été associée ou consultée sur cette position. Le seul " débat " qui a été créé s'est résumé à une session extraordinaire du Conseil régional des Pays de la Loire où les personnes favorables à un découpage régional alternatif n'ont pas été invitées ( voir l'article ) . L'argent public et les moyens techniques et humains ont été utilisés par les élus de la région Pays de la Loire pour défendre un projet technocratique et contesté depuis maintenant 40 ans.

Le collectif 44=Breizh considère que les habitants doivent être associés aux décisions qui seront prises sur leur avenir institutionnel sans quoi la coupure entre les élus et le peuple ne saurait que se renforcer au profit des populistes

Les élus ne doivent pas craindre l'expression démocratique du peuple et ne peuvent pas se cacher derrière des déclarations du type " les gens risquent de ne pas répondre aux questions qu'on leur pose ". Pour notre part, nous faisons confiance aux citoyens qui, si un débat démocratique et équitable leur est proposé, sauront choisir ce qui leur semble le plus pertinent.

L'organisation d'un référendum local alors que le gouvernement impose une carte ubuesque serait l'occasion pour les habitants de s'exprimer et pour les élus de montrer qu'ils prennent en considération les volontés populaires. Chacun en ressortirait grandi.

Aussi, ce rassemblement organisé par le collectif 44=Breizh a pour but de demander une consultation populaire en Loire-Atlantique qui, dans le cadre de la réforme territoriale, poserait la question de l'intégration du département de la Loire-Atlantique au sein de la Région Bretagne, en lien avec le projet d'une Assemblée regroupant région et départements.

Nous serions prêts à travailler au sein d'un comité d'organisation avec des élus et des représentants de la société civile, favorables à la réunification mais aussi au Grand Ouest pour l'élaboration des questions et la tournure des réponses possibles.

Le collectif 44=Breizh demande un référendum qui soit d’abord posé sur le département de Loire-Atlantique

En effet, ce département a émis plusieurs fois des v½ux sur la réunification, sa population se montre intéressée par la réunification dans les sondages et manifeste depuis 40 ans dans ce sens au cours de mobilisations populaires.

C'est aussi de la préférence de ce département, qui est le territoire central de l'évolution de l'ouest de la France, que pourront s'échafauder les possibilités d'évolutions pour la Bretagne mais aussi pour les autres départements des Pays de la Loire, qui doivent avoir le choix. Il nous semble légitime aussi que ce soit là où une revendication s'exprime que la consultation soit effectuée.

Le collectif 44=Breizh organisera au cours de ce rassemblement une action médiatique et symbolique pour réclamer ce référendum

Nous prévoyons en effet de déverser devant le Conseil général des cartes électorales et vous demandons d'apporter la vôtre pour dénoncer cette privation de démocratie dans laquelle nous nous trouvons et témoigner de notre volonté de décider de notre avenir institutionnel.

Tous et toutes à Nantes devant la préfecture, 6 quai Ceineray, le 28 juin à 14 h !

(voir le site) de 44=Breizh, accueil, et (voir le site) page du communiqué.

Voir aussi :
logo
44=Breizh est un collectif de jeunes militants pour la Réunification de la Bretagne et contre la propagande assimilatrice de la Région Pays de la Loire.
44=Breizh, c’est parce que la propagande « Pays de la Loire » qui inonde notre vie quotidienne, nos lycées, nos lieux de formation, mérite une réponse.
44=Breizh, c’est parce la politique d’acculturation « ligérienne » est inadmissible.
44=Breizh, c’est parce que depuis trop longtemps le peuple breton réclame son unité territoriale, avec beaucoup de promesses et d’espoirs, mais jamais d’actes.
Constitué depuis début 2008, le collectif 44=Breizh vise à regrouper la jeunesse bretonne qui dit non à la partition et à la région « PdL ». Malgré 37 ans de « PdL » et de séparation, nous, jeunes de 15 à 30 ans, réclamons fortement
Voir tous les articles de 44=Breizh
Vos 5 commentaires
Filochard44 Le Vendredi 6 juin 2014 03:07
Le jour où l'ensemble de la société bretonne se bougera vraiment le cul et mettra 50 OOO pékins dans les rues de Nantes, les duettistes Ayrault-Auxiette n'auront plus qu'à fermer leur claque-merde; peut-être que simultanément l'envoi d'un courrier par plusieurs milliers de bretons mécontents de leur sort à Hollande pourrait contribuer à donner enfin un peu de courage politique à cet homme en l'assurant de l'ampleur de leur soutien et de l'attente qui règne ici. S'il veut se rendre populaire, le cas douloureux de la Loire-Atlantique résolu pourrait servir son dessein.
(0) 

Alwenn Le Vendredi 6 juin 2014 11:05
A l'intention de 44=Breizh : votre message devient un peu confus.
Il faut bien comprendre que les gens ont besoin de clarté, or les gens mélangent par exemple "Loire-Atlantique" et Pays de Loire", on le voit sur la pétition lancée par Grosvalet, certains semblent avoir signé la pétition alors que leur commentaire demande la réunification et traite parfois les PDL de région bidon, pourtant ils ont signé la pétition de Grosvalet !
Mikael Bodlore-Penlaez a aussi lancé une pétition :
mais elle est aussi mal faite et engendre la confusion.
Vous aussi avez lancé votre pétition mais c'est pareil, c'est pas clair.
Le seule idée claire, c'est Nantes et la Loire-Atlantique en Bretagne.
(0) 

PIERRE CAMARET Le Vendredi 6 juin 2014 19:56
50 000 pekins et plus , est la meilleure reponse .
Exception francaise :
= Il y a une Democratie a standard Mondial .
- Il y a une Democratie a la francaise . Completement differente
(0) 

PIERRE CAMARET Le Samedi 7 juin 2014 15:14
Oui , c'est la solution 100 000 Bretons occupent a Nantes, Prefectures et autres batiments officiels . Aucun degats .3 jours Greve Generale .
Avertir et convoquer Presse Internationale et surtout Europeenne.
Rendre cela possible .?
(0) 

Iffig Cochevelou Le Mardi 17 juin 2014 13:44
A tous
Vous révez ! L'anesthesie à la française est efficace, et les Bretons sont complétement endormis On pourrait proposer le système français pour un prix Nobel de médecine dans ce domaine : aucun pays n'a eu une telle efficacité , sans violence apparente, je dis bien "apparente"
Qui va trouver l'antidote ?
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons